Show item record

dc.contributor.advisorNishio, Clarice
dc.contributor.advisorFerraz dos Santos, Beatriz
dc.contributor.authorRoy, Annie
dc.date.accessioned2020-09-25T19:38:21Z
dc.date.availableNO_RESTRICTIONfr
dc.date.available2020-09-25T19:38:21Z
dc.date.issued2019-11-05
dc.date.submitted2019-08
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/1866/23951
dc.subjectTDAHfr
dc.subjectOrthodontiefr
dc.subjectMalocclusion dentairefr
dc.subjectHabitudes oralesfr
dc.subjectADHDfr
dc.subjectOrthodonticsfr
dc.subjectDental malocclusionfr
dc.subjectOral habitsfr
dc.subject.otherHealth Sciences - Dentistry / Sciences de la santé - Dentisterie (UMI : 0567)fr
dc.titleMalocclusions dentaires chez les enfants atteints d’un trouble du déficit de l’attention et de l’hyperactivité (TDAH)fr
dc.typeThèse ou mémoire / Thesis or Dissertation
etd.degree.disciplineMédecine dentairefr
etd.degree.grantorUniversité de Montréalfr
etd.degree.levelMaîtrise / Master'sfr
etd.degree.nameM. Sc.fr
dcterms.abstractIntroduction : Certaines études ont démontré que les patients présentant un trouble du déficit de l’attention et de l’hyperactivité (TDAH) ont plus de problèmes respiratoires du sommeil et d’habitudes orales parafonctionnelles. Bien que ces facteurs puissent être liés aux malocclusions dentaires, aucune donnée n’a encore permis de déterminer si la prévalence de malocclusions dentaires et la nécessité d'un traitement orthodontique sont plus élevés chez les enfants atteints d’un TDAH. Ainsi, une étude plus approfondie de la prévalence et de la sévérité des malocclusions dentaires chez ces patients est importante pour favoriser un diagnostic précoce et une planification optimale de leur traitement orthodontique. Objectifs : Les objectifs primaires de la présente étude sont de : (i) comparer la sévérité des malocclusions des patients avec TDAH et des patients sans TDAH et de (ii) déterminer le type de malocclusion le plus fréquent chez les patients avec TDAH. Les objectifs secondaires de l’étude sont d’évaluer le lien entre : (i) les habitudes orales parafonctionnelles et les malocclusions des patients avec TDAH et (ii) la prise de médicaments utilisés dans le traitement du TDAH et les malocclusions dentaires. Matériels et méthodes : Les patients ont été divisés en deux groupes : un groupe de patients avec TDAH (n = 44) et un groupe contrôle (n = 44). Un questionnaire médical et un examen orthodontique ont été complétés pour chaque patient. Résultats : Les patients atteints de TDAH présentaient une plus grande sévérité de malocclusion (p=0,042), un plus grand nombre de rotation dentaire (p=0,021) et plus d’habitudes orales parafonctionnelles (p=0,001) que le groupe contrôle. Les habitudes orales présentent de façon plus significative chez les patients atteints d’un TDAH comparativement au groupe contrôle étaient le bruxisme (p=0,005) et l’utilisation de la suce pendant l’enfance (p=0,009). Conclusion : Il est important de prendre conscience du risque accru d’habitudes orales parafonctionnelles et de malocclusion dentaire chez les patients atteints de TDAH et de développer des programmes de prévention ainsi que des stratégies thérapeutiques à leur égard.fr
dcterms.abstractIntroduction: Evidence has shown that patients with attention deficit and hyperactivity disorder (ADHD) have more sleep-breathing problems and parafunctional oral habits. Although these factors can be related to dental malocclusion, it is still unclear if the prevalence of malocclusion and need for orthodontic treatment are higher in children with ADHD. Thus, the knowledge about its prevalence and severity in children with ADHD is valuable in their early diagnosis and treatment planning. Objectives: The primary objectives of this study are: (i) to compare the type of malocclusions of patients with ADHD and patients without ADHD and (ii) to determine the most common type of malocclusion in patients with ADHD. The secondary objectives of the study are to assess the link between: (i) parafunctional oral habits and malocclusions of patients with ADHD and (ii) the drugs used in the treatment of ADHD and malocclusions. Materials and Methods: Patients were divided in two groups: ADHD (n=44) and control (n=44). A medical questionnaire and an orthodontic examination were completed for each patient. Results: Compared to the control group, patients with ADHD had a significantly higher severity of malocclusion (p=0.042), more dental rotation (p=0.021) and more parafunctional oral habits (p=0.001), especially bruxism (p=0.005) and history of pacifier use (p=0.009). Conclusion: It is important to be aware of the increased risk of oral habits and dental malocclusion among ADHD patients and to develop preventive programs as well as therapeutic strategies for them.fr
dcterms.languagefrafr


Files in this item

Thumbnail

This item appears in the following Collection(s)

Show item record


DSpace software [version 5.8 XMLUI], copyright © 2002-2015  DuraSpace