Show item record

dc.contributor.advisorFurlong, Kathryn
dc.contributor.authorFernández Pereda, Olivia
dc.date.accessioned2019-11-19T17:18:01Z
dc.date.availableNO_RESTRICTIONfr
dc.date.available2019-11-19T17:18:01Z
dc.date.issued2019-10-30
dc.date.submitted2019-03
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/1866/22505
dc.subjectWater Operator’s Partnershipsfr
dc.subjectAccès à l’eaufr
dc.subjectAmérique Latinefr
dc.subjectAccess to waterfr
dc.subjectLatin Americafr
dc.subject.otherSocial Sciences - Geography / Sciences sociales - Géographie (UMI : 0366)fr
dc.titleImpacts des Water operators partnerships « WOPs » sur la prestation des services d’eau dans la ville de Quito, Équateurfr
dc.typeThèse ou mémoire / Thesis or Dissertation
etd.degree.disciplineGéographiefr
etd.degree.grantorUniversité de Montréalfr
etd.degree.levelMaîtrise / Master'sfr
etd.degree.nameM. Sc.fr
dcterms.abstractPour améliorer l’accès à l’eau et à l’assainissement les Nations Unies ont créé en 2006 un programme de coopération entre les opérateurs de l’eau, les « Water Operator’ s Partnerships » (WOP). Ce programme est né en réponse aux problèmes généraux pour atteindre les Objectifs de l’ONU pour l’eau et l’assainissement. Il existe encore, dans le monde, mais surtout dans les pays du Sud, des problèmes pour accéder à l’eau potable. Ces problèmes vont s’amplifier avec la contamination des sources d’eau, occasionnée par le manque d’assainissement et le manque de traitement des eaux usées. L’urbanisation, qui concentre de plus en plus les populations, aggrave cette situation et rassemble les problèmes les plus urgents dans les villes. L’Amérique latine est la région du Sud plus urbanisée. Les zones marginales, non desservies par les services municipaux, s’agrandissent, et leur manque de titularité des terres sur ces zones va compliquer que les populations puissent réclamer leur droit à être desservies par les services fournis par la ville. Comme défendue par les écologies politiques urbaines (EPU), l’eau urbaine va organiser la ville, et le pouvoir social va produire des environnements urbains inégaux. Ces changements doivent être compris dans un contexte global de néolibéralisation des économies, et d’adoption de l’« éthique privée » par le secteur public. Il semble que les entreprises publiques qui commercialisent l’eau sont devenues le modèle plus courant d’opérateur de l’eau. Dans ce contexte global, les WOP vont être présentés comme une solution pour renforcer les services locaux de l’eau, ce qui permettra une amélioration dans l’accès à l’eau et à l’assainissement. Depuis 2010 l’ONU a créé une base de données des WOP mise en place à travers le monde. Par la suite, en 2013, ils ont commencé à faire quelque suivi de ces partenariats, avec l’intention de ressortir une collection des bonnes pratiques des WOP. Nous avons eu la chance de pouvoir participer à une de ses évaluations sur un WOP mené en Amérique latine entre les opérateurs de l’eau des villes de Quito (Équateur) et de Medellín (Colombie).fr
dcterms.abstractTo improve access to water and sanitation the United Nations created in 2006 a cooperation program among water operators, the Water Operator's Partnerships (WOP). This program was born in response to the general problems to achieve the UN's goals for water and sanitation. There are still problems in the world, most especially in the South, to access drinking water. These problems will increase with the contamination of water sources, caused by lack of sanitation and lack of wastewater treatment. Urbanization, which concentrates more and more people, worsens this situation and brings together the most pressing problems in the cities. Latin America is the most urbanized region of the South. Marginal areas, not served by municipal services, are growing, and the absence of ownership of the lands of its areas makes it difficult for people to claim their right to be served by the services provided by the city. As defended by the urban political ecologies (UPE), urban water will organize the city, and social power will produce unequal urban environments. These changes must be understood in a global context of néolibéralisation of economies, and adoption of "private ethics" by the public sector. It seems that public companies that market water have become the most common model of water operator. In this global context, the WOPs will be presented as a solution to strengthen local water services, which will improve access to water and sanitation. Since 2010 the UN to create a WOP database set up around the world. Subsequently, in 2013, they began to follow up on these partnerships, with the intention of highlighting a collection of WOP good practices. We were fortunate to be able to participate in one of its evaluations on a WOP conducted in Latin America between the water operators of the cities of Quito (Ecuador) and Medellin (Colombia)fr
dcterms.languagefrafr


Files in this item

Thumbnail

This item appears in the following Collection(s)

Show item record