Show item record

dc.contributor.advisorBarthélemy, Dorothy
dc.contributor.authorPascual, Fanny
dc.contributor.authorTrottier, Charlène
dc.contributor.authorWahid, Jihane
dc.contributor.authorWilhelmy, Sarah
dc.date.accessioned2019-09-06T13:13:43Z
dc.date.availableNO_RESTRICTIONfr
dc.date.available2019-09-06T13:13:43Z
dc.date.issued2018-05-31
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/1866/22355
dc.subjectNeuroplasticitéfr
dc.subjectAVCfr
dc.subjectLésion médullairefr
dc.subjectDouleur chroniquefr
dc.subjectAmputésfr
dc.subjectNeuroimageriefr
dc.subjectPhysiothérapiefr
dc.subjectCartes corticalesfr
dc.subjectTranslation cliniquefr
dc.subjectTraitementfr
dc.titleLa neuroplasticité en physiothérapie : un concept central à démystifier chez les clientèles amputées, neurologiques et de douleurs chroniques : une revue de littératurefr
dc.typeTravail étudiant / Student workfr
etd.degree.disciplinePhysiothérapiefr
dcterms.abstractIntroduction : La neuroplasticité est un concept central et important pour la récupération fonctionnelle de toutes les clientèles traitées en physiothérapie. Toutefois, ce concept est encore peu maitrisé par les cliniciens physiothérapeutes. Objectif(s): Définir et décrire la neuroplasticité chez une variété de clientèles : amputé, accident vasculaire cérébral (AVC), douleur chronique et lésion médullaire (LM), afin de pouvoir exploiter davantage le potentiel de récupération de ces patients vus en physiothérapie, tout en faisant état de l’avancée des recherches en neuroplasticité. Stratégie méthodologique : Revue de littérature narrative à partir des bases de données Embase, CINAHL et MEDLINE. Résultats : La neuroplasticité consiste en la capacité du système nerveux à changer et à s’adapter, tout au long de la vie. Elle peut être soit adaptive telle qu’observée lors d’une évolution positive chez les patients LM ou AVC, ou maladaptive comme dans les cas de douleurs chroniques ou fantômes chez les patients amputés. En contexte de réadaptation, les modalités de traitement utilisées actuellement amènent des gains fonctionnels grâce à la neuroplasticité. Ainsi, toute récupération sensorimotrice est directement en lien avec des changements plastiques au niveau neural. En combinant ces approches usuelles avec des technologies ciblant spécifiquement le tissu neural, cela potentialiserait la neuroplasticité et optimiserait ainsi l’efficacité des traitements en physiothérapie. Conclusion : Malgré l’absence de consensus scientifique, l’optimisation de la neuroplasticité à l’aide d’interventions physiothérapeutiques démontrerait une tendance à améliorer la récupération des patients. Nous supportons donc l’importance de rendre ces notions accessibles aux physiothérapeutes praticiens pour le futur de la physiothérapie.fr
dcterms.descriptionDans le cadre du cours PHT-6123 _ A-A17 – Travail d'intégrationfr
dcterms.languagefrafr
UdeM.cycleÉtudes aux cycles supérieurs / Graduate studiesfr


Files in this item

Thumbnail

This item appears in the following Collection(s)

Show item record