Show item record

dc.contributor.authorSoucy, Guillaume
dc.date.accessioned2018-11-07T19:44:54Z
dc.date.available2018-11-07T19:44:54Z
dc.date.issued2018-12-01
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/1866/21056
dc.publisherSociété philosophique Ithaquefr
dc.rightsCe texte est publié sous licence Creative Commons : Attribution – Pas d’utilisation commerciale – Partage dans les mêmes conditions 2.5 Canada.
dc.rights.urihttp://creativecommons.org/licenses/by-nc-sa/2.5/ca/legalcode.fr
dc.titleLe dilemme darwinien de Sharon Street et la stratégie naturalistefr
dc.typeArticlefr
dcterms.abstractAprès avoir procédé à l'examen de l'argument du dilemme darwinien de Sharon Street afin d'en faire ressortir les éléments les plus importants, le présent article se penchera sur les réponses qu’offrent certains philosophes réalistes afin de déterminer en quoi la stratégie naturaliste n’est pas en mesure de répondre aux défis posés par celui-ci. Nous nous intéresserons aux réponses de David Enoch, David Copp, Christine Tappolet et Mauro Rossi. Deux éléments de leurs réponses seront principalement examinés, tout d'abord à savoir si leur théorie respecte la taxonomie du réalisme moral que critique Street, et leur explication de la relation entre influences darwiniennes et les faits évaluatifs indépendants qu’ils postulent.fr
dcterms.bibliographicCitationIthaque, 23, p. 1-23fr
dcterms.isPartOfurn:ISSN:1703-1001
dcterms.languagefrafr
UdeM.VersionRioxxVersion publiée / Version of Recordfr


Files in this item

Thumbnail

This item appears in the following Collection(s)

Show item record

Ce texte est publié sous licence Creative Commons : Attribution – Pas d’utilisation commerciale – Partage dans les mêmes conditions 2.5 Canada.
RightsCe texte est publié sous licence Creative Commons : Attribution – Pas d’utilisation commerciale – Partage dans les mêmes conditions 2.5 Canada.