Afficher la notice

dc.contributor.advisorMorselli, Carlo
dc.contributor.authorAbdennassar, Mounir
dc.date.accessioned2018-07-10T18:09:00Z
dc.date.availableNO_RESTRICTIONfr
dc.date.available2018-07-10T18:09:00Z
dc.date.issued2018-03-12
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/1866/20675
dc.subjectCarrière criminelle
dc.subjectRéseaux criminels
dc.subjectCrime organisé
dc.subjectEntrepreneur criminel
dc.subjectTrous structuraux
dc.subjectConflit dans les réseaux criminels
dc.subjectCriminologie
dc.subjectOrganized Crime
dc.subjectCriminal Entrepreneur
dc.subjectStructural Holes
dc.subjectConflict in Criminal Networks
dc.subjectCriminology.
dc.subjectCriminal Career
dc.subjectCriminal Networks
dc.titleVito Rizzuto, l'entrepreneur criminel : une carrière criminelle à succès dans un réseau de contacts en dépit des conflitsfr
dc.typeTravail étudiant / Student workfr
etd.degree.disciplineCriminologiefr
dcterms.abstractVito Rizzuto demeure connu dans les médias comme faisant figure de parrain d'une organisation hiérarchisée liée à la mafia italienne : la cosa nostra de Montréal. Afin d’évaluer le bien-fondé de ce portrait dépeint dans les médias, nous nous basons sur l’extraction d’informatioms issues de la parution de sa biographie pour procéder à une analyse de son réseau égocentrique. De fait, l’extraction de ces informations nous permet de cerner son parcours sur plus de deux décennies. Cet exercice analytique lié à l’extraction des informations puisées de sa biographie nous amène à comprendre sa position au sein de la structure de cette organisation criminelle. Pour ce faire, la théorie de Burt (1992) des trous structuraux, laquelle guide notre recherche, nous permet d’analyser l'évolution de sa position et celle du rôle qu'il joue parmi ses contacts et ressources. Il ressort de cette analyse qu’à la fin de la carrière d'entrepreneur criminel de Vito Rizzuto, la notion de contrainte utilisée comme mesure décline (de 88% de C = 0,292 à C = 0,044) ainsi que celle de la contrainte hiérarchique, dès la deuxième phase de sa carrière, (de 72% C-H = 0,341 à C-H = 0,077) pour continuer son déclin jusqu’à la fin de sa carrière (C-H = 0,044). Notre analyse dévoile le rôle de courtier que Vito Rizzuto exerce parmi des contacts non-redondants et de ressources. Ce rôle de courtier lui permet d’accéder à des opportunités entrepreneuriales par l’intermédiaire de trous structuraux, lui permettant de surcroît d’acquérir plus d'autonomie au sein du milieu criminel. La deuxième partie de l'analyse de son réseau, durant la carrière d’entrepreneur criminel de Vito Rizzuto, témoigne de sa participation à des conflits et dont il sort gagnant. Ce que nous pouvons observer est l'émergence des structures de relations au sein d’un contexte de conflits auxquels il participe dans son réseau égocentrique; ces structures de relations lui permettent de préserver son capital social à titre d’entrepreneur criminel en lui donnant accès à d'autres ressources de contacts non-redondants. Contrairement au profil du criminel violent visible dans ce milieu, cette étude démontre que l'entrepreneur criminel, incarné par Vito Rizzuto, privilégie plus son sens entrepreneurial basé sur la collaboration grâce à son action de courtage et l'utilisation des trous structuraux dans son réseau personnel pour arriver à ses fins que le recourt à la violence.fr
dcterms.abstractVito Rizzuto is known in the media as the sponsor of a hierarchical organization of the Montreal Italian mafia known as the Cosa Nostra. In order to deconstruct this sensational image, we have made an analysis of his egocentric network tracing his journey for more than two decades to better understand his position in the structure of this criminal organization using written data on his biography. Based on Burt's (1992) theory of structural holes, we analyzed the evolution of his position and the role he played among his contacts. At the end of his career as a criminal entrepreneur, the constraint as a measure decreased for him by 88% (from C = 0.292 to C = 0.044), and the hierarchical constraint from the second phase of his career decreased by 72%. (H-C = 0.077), and the same at the end of his career (H-C = 0.044). Our analysis reveals that when Vito Rizzuto played the role of broker among non-redundant contacts with resources, it facilitated access to entrepreneurial opportunities through structural holes and helped him gain more autonomy. Our second analysis assessed his egocentric network that demonstrated conflicts in his criminal enterprise from which he emerged as winner. Given his participation in these conflicts, we noticed the emergence of relationship structures that helped him to preserve his social capital as a criminal entrepreneur by having access to other non-redundant contact resources. To conclude, this study shows that unlike the violent criminal, the criminal entrepreneur favors a more entrepreneurial sense of collaboration through his brokerage action and the use of structural holes in his personal network.fr
dcterms.descriptionTravail dirigé présenté à la Faculté des études supérieures en vue de l’obtention du grade de maîtrise (M. Sc.) en criminologie. Option : sécurité intérieurefr
dcterms.languagefrafr
UdeM.cycleÉtudes aux cycles supérieurs / Graduate studiesfr


Fichier(s) constituant ce document

Vignette
Image

Ce document figure dans la(les) collection(s) suivante(s)

Afficher la notice