Show item record

dc.contributor.advisorDumais, Alexandre
dc.contributor.advisorPotvin, Stéphane
dc.contributor.authorPercie du Sert, Olivier
dc.date.accessioned2018-06-11T16:45:26Z
dc.date.availableNO_RESTRICTIONfr
dc.date.available2018-06-11T16:45:26Z
dc.date.issued2018-05-10
dc.date.submitted2017-08
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/1866/20511
dc.subjectSchizophréniefr
dc.subjectHallucinations auditivesfr
dc.subjectRésistance aux traitementsfr
dc.subjectPsychothérapiefr
dc.subjectRéalité virtuellefr
dc.subjectAvatarfr
dc.subjectSchizophreniafr
dc.subjectAuditory hallucinationsfr
dc.subjectTreatment-resistancefr
dc.subjectPsychotherapyfr
dc.subjectVirtual realityfr
dc.subject.otherHealth Sciences - Mental Health / Sciences de la santé - Santé mentale (UMI : 0347)fr
dc.titlePsychothérapie en réalité virtuelle pour traiter les hallucinations auditives réfractaires de la schizophrénie : un essai clinique pilotefr
dc.typeThèse ou mémoire / Thesis or Dissertation
etd.degree.disciplineSciences biomédicalesfr
etd.degree.grantorUniversité de Montréalfr
etd.degree.levelMaîtrise / Master'sfr
etd.degree.nameM. Sc.fr
dcterms.abstractLa schizophrénie est un trouble psychiatrique sévère et chronique qui pose des défis considérables. Alors que de nombreuses interventions pharmacologiques et psychosociales sont disponibles, un patient sur trois demeure résistant aux traitements et souffre de symptômes psychotiques persistants, notamment des hallucinations auditives verbales (AVH) pouvant être extrêmement invalidantes. Récemment, la thérapie Avatar a montré un large effet thérapeutique sur la sévérité des hallucinations auditives verbales (d = 0,8) en permettant aux patients d’engager un dialogue avec une représentation informatisée de leur(s) voix (Craig et al., 2017). Ces résultats très prometteurs ont été étendus par notre équipe lors d’une thérapie assistée par réalité virtuelle immersive (VRT). La présente étude consiste en un essai clinique de phase II, randomisé, contrôlé et suivant un devis partiellement croisé de 7 semaines. Dix- neuf patients atteints de schizophrénie et souffrant AVH réfractaires ont été recrutés pour suivre aléatoirement, soit la thérapie assistée par réalité virtuelle, soit leur traitement habituel (TAU). Le traitement habituel des patients consistait en la prise d’antipsychotique et des rencontres habituelles avec leur équipe traitante. Après 7 semaines, le groupe TAU recevait également la VRT. Une évaluation clinique avait lieu avant et après la VRT ou le TAU, puis 3 mois ensuite. L’évolution des symptômes a été analysée grâce à un modèle linéaire à effets mixtes. Nos résultats ont montré que la VRT produit une amélioration significative de la sévérité des AVH et particulièrement la détresse associée (d=1,2), des symptômes dépressifs et de la qualité de vie se maintenant jusqu’à 3 mois. La VRT est une intervention novatrice très prometteuse dans le traitement des AVH réfractaires de la schizophrénie.fr
dcterms.abstractSchizophrenia is a chronic and severe psychiatric disorder that poses significant challenges. While many pharmacological and psychosocial interventions are available, many treatment- resistant schizophrenia patients continue to suffer from persistent psychotic symptoms, notably auditory verbal hallucinations (AVH), which are highly disabling. This unmet clinical need requires new innovative treatment options. Recently, a psychological therapy using computerized technology has shown large therapeutic effects on AVH severity (d=0.8) by enabling patients to engage in a dialogue with a computerized representation of their voices (Craig et al., 2017). These very promising results have been extended by our team using immersive virtual reality (VR). Our study was a 7-week phase-II, randomized, controlled, partial cross-over trial. Nineteen schizophrenia patients with refractory AVH were recruited and randomly allocated to either VR-assisted therapy (VRT) or treatment-as-usual (TAU). The group allocated to TAU consisted of antipsychotic treatment and usual meetings with clinicians. The TAU group then received a delayed 7 weeks of VRT. A follow-up was ensured 3 months after the last VRT therapy session. Changes in psychiatric symptoms, before and after TAU or VRT, were assessed using a linear mixed-effects model. Our findings showed that VRT produced significant improvements in AVH severity, particularly associated distress (d=1.2), depressive symptoms and quality of life that lasted at the 3-month follow-up period. VRT is a highly novel and promising intervention for refractory AVH in schizophrenia.fr
dcterms.languagefrafr
UdeM.ORCIDAuteurThese0000-0002-6283-2529fr


Files in this item

Thumbnail

This item appears in the following Collection(s)

Show item record