Show item record

dc.contributor.advisorLeGrand, Thomas
dc.contributor.advisorGagnon, Alain
dc.contributor.authorNiamba, Louis
dc.date.accessioned2018-06-08T18:55:53Z
dc.date.availableNO_RESTRICTIONfr
dc.date.available2018-06-08T18:55:53Z
dc.date.issued2018-03-21
dc.date.submitted2017-04
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/1866/20445
dc.subjectVieillissementfr
dc.subjectArrangement résidentielfr
dc.subjectMénagefr
dc.subjectSantéfr
dc.subjectPersonnes âgéesfr
dc.subjectFardeau épidémiologiquefr
dc.subjectMortalitéfr
dc.subjectNounafr
dc.subjectBurkina Fasofr
dc.subjectAfriquefr
dc.subjectAgeingfr
dc.subjectLiving arrangementsfr
dc.subjectHouseholdsfr
dc.subjectHealthfr
dc.subjectElderlyfr
dc.subjectDual epidemiological burdenfr
dc.subjectMortalityfr
dc.subjectAfricafr
dc.subject.otherSociology - Demography / Sociologie - Démographie (UMI : 0938)fr
dc.titleConditions de vie, santé et soutien aux personnes âgées en milieu rural africain : cas de Nouna, Burkina Fasofr
dc.typeThèse ou mémoire / Thesis or Dissertation
etd.degree.disciplineDémographiefr
etd.degree.grantorUniversité de Montréalfr
etd.degree.levelDoctorat / Doctoralfr
etd.degree.namePh. D.fr
dcterms.abstractLa question du vieillissement de la population n’est pas encore d’actualité dans les pays subsahariens. Pourtant, si la proportion des personnes âgées demeure certes faible, leur effectif augmente de plus en plus rapidement dans un contexte d’absence de sécurité sociale généralisée. La prise en charge des personnes âgées représente alors un des véritables défis futurs pour les pays africains au sud du Sahara. L’élaboration d’interventions publiques en faveur de ces personnes nécessite une connaissance approfondie de leurs conditions de vie. L’objectif principal de la présente thèse est donc d’apporter une contribution à la production de résultats de recherches sur les conditions de vie des personnes âgées en Afrique subsaharienne afin d’informer et d’éventuellement orienter les politiques de prise en charge de ce groupe de personnes. Spécifiquement, la thèse visait à 1) mieux faire connaître les différentes caractéristiques des personnes âgées dans un contexte rural africain, 2) contribuer à une meilleure compréhension des conditions qui prédisposent les personnes âgées à vivre seules, 3) caractériser l’état de santé des personnes âgées à travers leur arrangement résidentiel, et enfin 4) mettre en évidence les changements épidémiologiques qui se sont opérés sur une période de 20 ans chez les personnes âgées. Quatre articles ont été rédigés en utilisant les données de l’observatoire de population de Nouna, Burkina Faso. Dans le premier article, il est ressorti que la réalité du vieillissement est différente pour les hommes et pour les femmes. Les hommes âgés sont plus susceptibles de vivre avec leur (s) conjointe (s) que les femmes âgées. Les femmes âgées se déclarent plus en mauvaise santé que les hommes âgés. Par ailleurs, les résultats de ce premier article ont montré qu’il y a une baisse dans le temps de l’accueil des personnes âgées dans les ménages des autres et une augmentation des proportions des ménages à une personne. Pour le deuxième article, les résultats confirment l’augmentation dans le temps de la propension des personnes âgées à vivre seules. Pour ce qui concerne les facteurs prédisposant les personnes âgées à vivre seules, les résultats n’ont décelé aucune différence de risque entre les hommes et les femmes pour la population totale âgée. En revanche, en ne considérant que le groupe des personnes âgées non mariées, les hommes ont plus de risques de vivre seuls comparativement aux femmes. Pour le troisième article, les résultats attestent que la santé des personnes âgées varie selon leur arrangement résidentiel avec un avantage pour celles qui vivent avec leur (s) conjoint(e) s. Les hommes vivant seuls ou avec des jeunes dépendants déclarent plus de maladies chroniques que leurs homologues de sexe féminin. Par contre, les hommes en couple déclarent être en meilleure santé que les femmes du même groupe. En outre, les veufs vivant avec des enfants non dépendants ont un risque plus élevé de décès comparativement aux femmes de la même catégorie. Pour le quatrième et dernier article, les résultats ont révélé que les personnes âgées de la zone de Nouna souffrent de maladies transmissibles (paludisme et maladies respiratoires) et non transmissibles (maladies cardiovasculaires et tumeurs). La première catégorie de causes de décès dans cette population demeure les maladies transmissibles avec néanmoins une montée rapide des maladies non transmissibles.fr
dcterms.abstractPopulation ageing is not yet an important issue in sub-Saharan countries. However, while the proportion of the older population remains low, their numbers are growing rapidly in a context of largely absent social security. Assuring adequate care for the older segments of the population constitutes a future challenge for sub-Saharan countries. The development of effective public interventions for these people requires a thorough knowledge of their living conditions. The main objective of this thesis is to contribute to the production of evidence regarding the living conditions of older people in sub-Saharan Africa, in order to provide the information necessary for policy and interventions. More specifically, this thesis aims to provide a better understanding of: (1) the characteristics of the older people in a West African rural context, (2) the conditions that predispose older people to live alone, (3) the health status of older men and women and its association with their residential arrangements, and finally, 4) the epidemiological situation and changes that have occurred over a 20-year period with regard to these people. Four articles on these topics have been written, using the data from the longitudinal Nouna population observatory in Burkina Faso. The first article shows that the reality of ageing differs considerably by gender. Older men are more likely to live with their spouse(s) than their female counterparts. Older women report having worse health conditions than older men. Moreover, there appears to have been a decline over time in the propensity of “other” households welcoming older people to live in their homes, as well as an increase in the proportion of households in which older people live alone. The second article further confirms the growing likelihood of older people living alone over the 20-year study period. For the older population as a whole, the results do not reveal significant differences between older men and women in terms of the determinants of living along, although among those who are currently unmarried, men are more likely to live alone than women. The third article shows that the health of older people in this population varies by residential arrangement, with those living as couples presenting generally better health conditions. Men living alone or with dependent youth report having more chronic diseases than their female counterparts. On the other hand, men living with their spouse(s) report being healthier than women in the same category. In addition, widowers living with non-dependent children exhibit a higher risk of death compared to widows of the same group. In the fourth and final article, the results indicate that older people in Nouna suffer from both communicable diseases (malaria and respiratory diseases) and non-communicable diseases (cardiovascular diseases and tumors). While the most important category of causes of death remains communicable diseases, there has been a rapid rise in the importance of non-communicable diseases over the past two decades in this population.fr
dcterms.languagefrafr


Files in this item

Thumbnail

This item appears in the following Collection(s)

Show item record