Show item record

dc.contributor.advisorMunch, Fabienne
dc.contributor.authorSimard, Céline
dc.date.accessioned2018-05-22T18:13:50Z
dc.date.availableNO_RESTRICTIONfr
dc.date.available2018-05-22T18:13:50Z
dc.date.issued2018-04-19
dc.date.submitted2017-01
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/1866/20013
dc.subjectEnvironnement de travailfr
dc.subjectAire ouvertefr
dc.subjectPerceptionfr
dc.subjectAffordancefr
dc.subjectProxémiefr
dc.subjectWorkplacefr
dc.subjectOpen areafr
dc.subjectProxemicsfr
dc.subject.otherCommunications and the Arts - Architecture / Communications et les arts - Architecture (UMI : 0729)fr
dc.titlePerception de l’usager sur les réalités des environnements de travail à aire ouverte en lien avec l’affordance et la proxémiefr
dc.typeThèse ou mémoire / Thesis or Dissertation
etd.degree.disciplineAménagement (Design et complexité)fr
etd.degree.grantorUniversité de Montréalfr
etd.degree.levelMaîtrise / Master'sfr
etd.degree.nameM. Sc. A.fr
dcterms.abstractCette recherche vise à explorer la perception des usagers sur les réalités d’un environnement de travail à aire ouverte (dans les industries créatives) en lien avec l’affordance et la proxémie. L’étude comprend, une collecte des données sur les expériences vécues par l’usager à travers ses observations, la documentation de l’état des lieux et les entretiens. S’en suit une analyse sur trois niveaux. En premier lieu, des statistiques émergent des divers aspects du vécu. En deuxième lieu, une analyse des données à partir d’une lecture phénoménologique est mise en place. Phénoménologique pour connaître l’essence du phénomène étudié de plusieurs participants. Finalement, les analyses des verbatim témoignent des observations documentées et une analyse des thématiques fait ressortir les concepts clés. L’étude comprend la mise en regard de deux modèles, pour saisir les complexités liées à ces phénomènes. Le premier, décrit un environnement de travail composé de postes de travail dédiés ou chacun des usagers ont un poste assigné, les espaces de collaboration sont partagés. Le deuxième étalon vise un environnement formé de postes individuels et d’espaces de collaboration, collectivement partagés. En somme, aucun poste de travail individuel n’est assigné à une personne mais il peut être dédié à une fonction. La recherche inclut également le résultat de deux entrevues menées au préalable et appelées «pré-test». Ces dernières ont servi à valider et à ajuster le processus et les outils élaborés, pour les entrevues ultérieures. L’entreprise ciblée acte dans le domaine des Média. Le but de la recherche est de bonifier la connaissance de la perception des réalités des environnements de travail à aire ouverte, du point de vue de l’utilisateur. L’intérêt tout v particulier des concepts de proxémie et d’affordance, réfère à l’intention de créer des environnements suggérant l’agir (affordance). L’intention est également de prendre connaissance de l’impact des environnements de travail sur la culture du groupe (proxémie). La connaissance de la proxémie et de l’affordance est un facteur important au bien être de l’usager dans son espace et une bonne application de ces connaissances peut améliorer la qualification que l’utilisateur fera de son environnement de travail. La recherche approfondit sa connaissance, concernant l’impact de l’aménagement spatial sur le comportement de l’occupant. Considérant que l’aménagement spatial guide le comportement de l’usager, l’étude cherche à comprendre si la résultante est la même ou si elle diffère selon l’aménagement du lieu et le profil de l’occupant. L’étude cherche à mieux comprendre les attributs et les paramètres permettant de mieux positionner certains espaces, tel que les studios, les salles de rencontre, etc. afin que ces espaces suggèrent l’action, que l’usager les utilisent instinctivement. Parallèlement, il est intriguant et intéressant de percevoir les différents types d’affordance qui composent un lieu. La recherche souhaite connaître les affordances essentielles d’un environnement de travail à aire ouverte. Finalement, quelles sont les combinaisons gagnantes, non pas au sens d’une recette toute faite, mais plutôt de connaître les composantes qui sont partie prenante de la réussite d’un environnement affordant.fr
dcterms.abstractThis research seeks to explore the users’ perceptions about the realities of open area work environments (in creative industries) related to affordance and proxemics. The study includes data collection based on the lived experiences of the user and their observations, documentation of the spaces and interviews. A three-level analysis follows. First, statistics emerge from the various aspects of the lived experience. Second, a data analysis based on a phenomenological approach is implemented. Phenomenology will help identify the essence of the studied phenomena of the multiple participants. Finally, the verbatim analysis gives evidence of the documented observations and an analysis of the themes which highlights key concepts. The study involves comparing two models of open area work environments to understand the complexities linked to these phenomena. The first model is one designed with dedicated workstations where each employee has an assigned station and the collaborative spaces are shared. The second type is a work environment composed of individual workstations and collaborative spaces, of which all are collectively shared . In short, no single workstation is assigned to a person, although a workstation can be dedicated to a function. The research also includes the results of two interviews conducted prior to this study and entitled “pre-test”. These interviews were used to validate and adjust the process and tools developed for subsequent interviews The targeted business is the media industry. The goal of the research is to improve the knowledge of the user’s perceived realities of open area work environments. The focus on the concepts of affordance and proxemics refers to the intent of creating environments inspiring action (affordance). The intent is also to acknowledge the impact of work environments on group culture (proxemics). Knowledge of proxemia and affordance is an important factor in the well-being of the user in his / her space and a good application of this knowledge can improve the appraisal that the user will attribute to the work environment. The research deepens the knowledge about the impact of spatial planning on the behavior of the occupant. Considering that spatial planning guides the behavior of the user, the study tries to understand whether the resultant is the same or whether it differs according to the layout of the place and the profile of the occupant. The study seeks to better understand the attributes and parameters that make it possible to better position certain spaces, such as studios, meeting rooms, etc. so that these spaces can inspire action, and that the user instinctively uses them. At the same time, it is intriguing and interesting to perceive the different types of affordance that make up a place. The research seeks to know the essential affordances of an openwork environment. Finally, what are the winning combinations, not in the sense of a ready-made recipe, but rather to know the components that are part of the success of an environment which provides affordance?fr
dcterms.languagefrafr


Files in this item

Thumbnail

This item appears in the following Collection(s)

Show item record