Show item record

dc.contributor.advisorMichel, Pascal
dc.contributor.advisorGosselin, Pierre
dc.contributor.authorHongoh, Valerie
dc.date.accessioned2018-03-28T18:09:25Z
dc.date.availableMONTHS_WITHHELD:6fr
dc.date.available2018-03-28T18:09:25Z
dc.date.issued2018-03-22
dc.date.submitted2017-06
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/1866/19888
dc.subjectAdaptation aux maladies vectoriellesfr
dc.subjectchangements climatiquesfr
dc.subjectvirus du Nil occidentalfr
dc.subjectpaludismefr
dc.subjectapproches fondées sur des données probantesfr
dc.subjectaide multicritère à la décisionfr
dc.subjectQuébecfr
dc.subjectBurkina Fasofr
dc.subjectVector-borne disease adaptationfr
dc.subjectClimate changefr
dc.subjectWest Nile virusfr
dc.subjectmalariafr
dc.subjectevidence-informed approachesfr
dc.subjectmulti-criteria decision analysisfr
dc.subject.otherHealth Sciences - Epidemiology / Sciences de la santé - Épidémiologie (UMI : 0766)fr
dc.titleAdapting to vector-borne diseases under climate change : an evidence-informed approachfr
dc.typeThèse ou mémoire / Thesis or Dissertation
etd.degree.disciplineSciences vétérinairesfr
etd.degree.grantorUniversité de Montréalfr
etd.degree.levelDoctorat / Doctoralfr
etd.degree.namePh. D.fr
dcterms.abstractLes preuves s'accumulent sur les effets des changements climatiques. Étant donné leurs impacts sur la santé, en particulier sur les maladies à transmission vectorielle, il est nécessaire de concevoir des stratégies efficaces pour adapter les programmes de gestion de risque de ces maladies. Les changements climatiques constituent un problème complexe, impliquant de multiples parties prenantes et comportant beaucoup d’inconnues. Des approches qui prennent en compte cette complexité sont ainsi nécessaires afin de faire avancer la recherche sur l'adaptation aux changements climatique basée autant sur des données scientifiques que sur des données provenant de différents intervenants. Les approches fondées sur les données probantes sont de plus en plus recherchées dans les politiques de santé et la prise de décisions, dans le but d'améliorer la santé des populations. Ces approches sont apparues en réaction aux approches improvisées, développées suite aux crises liées aux problèmes de santé publique. Elles doivent être systématiques et transparentes, et faire appel aux meilleures preuves disponibles. L'aide à la décision multicritère délibérative constitue une de ces approches. L'objectif de cette thèse était d'étudier les principales préoccupations en matière de décisions relatives à l'adaptation au risque des maladies vectorielles influencées par les changements climatiques dans deux contextes : le Québec, où les maladies vectorielles sont présentes, mais ne constituent pas la principale préoccupation, et le Burkina Faso, où les maladies vectorielles sont au contraire très préoccupantes. Les fondements théoriques de cette étude sont basés sur la science post-normale, l'adaptation aux changements climatiques et une approche d'analyse de décision multicritère. La recherche sur l'adaptation aux changements climatiques vise à influencer les politiques cherchant à réduire les risques et les impacts associés à ces changements. Dans ce cadre et dans le contexte de l'adaptation aux maladies vectorielles, trois questions clés se posent : 1) de quelles maladies nous préoccupons-nous ? 2) qui est le plus vulnérable à ces maladies ? et 3) quelles sont les mesures recommandées pour s'adapter à ces maladies ? Cette thèse contribuera à répondre à ces trois questions dans le but de faire avancer l'adaptation face aux maladies vectorielles. Pour répondre à la première question, nous avons identifié des préoccupations d'importance pour la priorisation des maladies liées aux changements climatiques au Québec et au Burkina Faso grâce à l’utilisation d’une approche délibérative multicritère d'aide à la décision. Les résultats ont démontré que, alors que des préoccupations générales sont partagées entre ces deux régions, des préoccupations plus spécifiques aux maladies diffèrent quant à elles selon le contexte, tant sur des aspects scientifiques que sur d’autres aspects partagés par les parties prenantes. Pour répondre à la deuxième question, les connaissances actuelles et les comportements de la population québécoise quant au virus du Nil occidental ont été explorés, comme étape préliminaire pour évaluer la capacité d'adaptation au risque de maladies causées par les moustiques. Nous avons considéré que la réponse au risque perçu de maladies transmises par les moustiques constituait une forme d'adaptation. Les résultats ont montré que les connaissances globales et les niveaux d'adoption comportementale sont bons et qu’il existe au moins quatre sous-groupes différents dans la population caractérisés par différents facteurs associés à l'adoption de comportements préventifs. Enfin, pour répondre à la troisième question, une approche multicritère délibérative a été utilisée pour examiner les stratégies de gestion du virus du Nil occidental au Québec, dans le cadre théorique d’une transmission accrue, et les stratégies de gestion du paludisme au Burkina Faso, dans le cadre de la transmission actuelle. De manière analogue au modèle développé pour la priorisation des maladies, cette comparaison entre les deux régions et les contextes de maladie ont permis de confirmer l’existence de préoccupations générales partagées. Cette thèse a permis de démontrer la pertinence des approches d'aide à la décision pour explorer des stratégies de gestion efficaces basées sur l'expérience des intervenants et les meilleures preuves scientifiques disponibles.fr
dcterms.abstractEvidence is accumulating on the ongoing effects of climate change. Given the anticipated health implications, notably vector-borne disease impacts, there is a need to design effective and tailored strategies to adapt to vector-borne disease risk. Climate change is a complex problem, involving multiple stakeholders and many unknowns. As such, approaches that can embrace this complexity are needed to inform adaptation research with evidence - both scientific and stakeholder-informed. Evidence-informed approaches are being increasingly sought in health policy and decision-making in order to improve population health. Evidence-informed approaches have arisen in reaction to ad-hoc, crisis-driven responses to health problems. They recognize the need to be systematic and transparent, and make use of the best available evidence. Deliberative multicriteria decision aid is one such approach. The objective of this thesis was to study key decision concerns of importance in adapting to vector-borne disease risk under climate change in two contexts: Quebec, where vector-borne diseases are present but not the main burden of disease, and Burkina Faso, where vector-borne diseases contribute to the primary burden of disease. The theoretical underpinnings of this study are rooted in post-normal science, climate change adaptation, and a multicriteria decision analysis approach. Climate change adaptation research is aimed at informing policies to reduce risks and impacts associated with climate change. Within this framework, and in the context of vector-borne disease adaptation, three key questions arise: 1) what diseases are we concerned about? 2) who is most vulnerable and at risk to these diseases? and 3) what are recommended measures to adapt to these diseases? This thesis contributes to these three dimensions to inform adaptation to vector-borne disease. With regards to the first question, we identified concerns of importance for disease prioritization under climate change in both Quebec and Burkina Faso using a deliberative multi-criteria decision aid approach. The results showed that general concerns are shared among these contrasting contexts while specific disease priorities differ as a result of context-informed evidence – both scientific and stakeholder-shared. With regards to the second question, current knowledge and readiness of the Quebec population relative to West Nile virus was explored as a preliminary and integral step to assessing adaptive capacity to mosquito-borne disease risk. Here, response to perceived mosquito-borne disease risk constitutes a form of adaptation. The results showed that overall knowledge and behavioural adoption levels are good though at least four different subgroups exist within the population with different factors associated with preventive behaviour adoption. Finally, with respect to the third question, a deliberative multi-criteria approach was used to examine management strategies for West Nile virus in Quebec and malaria in Burkina Faso. West Nile virus strategies under current and theoretical increased transmission were explored in Quebec, and malaria management strategies under current transmission were explored in Burkina Faso. Analogously to the model developed for disease prioritization, shared general concerns were found between the contrasting country and disease contexts lending support to the practical applications of decision-aid approaches for exploring effective management strategies informed by stakeholder experience and the best available scientific evidence.fr
dcterms.languageengfr
UdeM.ORCIDAuteurThese0000-0001-8498-6214fr


Files in this item

Thumbnail

This item appears in the following Collection(s)

Show item record