Show item record

dc.contributor.authorZoghlami, Khaoula
dc.date.accessioned2018-03-14T19:56:34Z
dc.date.available2018-03-14T19:56:34Z
dc.date.issued2016-11-17
dc.identifier.citationZoghlami, Khaoula (2016). « Représentation des groupes minorisés : solidarités intersectionnelles et alliances anti-oppressives », Minorités Lisibles, 2.fr
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/1866/19872
dc.publisherMinorités Lisiblesfr
dc.titleReprésentation des groupes minorisés : solidarités intersectionnelles et alliances anti-oppressivesfr
dc.typeArticlefr
dcterms.abstractCe texte aborde la place des groupes minorisés au sein des mouvements anticapitalistes qui pratiquent la démocratie participative. En effet, Weldon (2011) propose que le meilleur moyen de défendre les intérêts des groupes désavantagés serait à travers les mouvements de démocratie participative, notamment les mouvements de lutte anticapitaliste. Toutefois, plusieurs auteur-e-s rappellent que les mouvements de lutte anticapitaliste n’évoluent pas en vase clos et sont traversés par les mêmes jeux de pouvoir qui agissent dans la société. Tout comme Ancelovici & Allard (2013), je pense qu’un intérêt particulier devrait être porté envers les injustices structurelles (de sexisme, racisme, homophobie, colonialisme, etc.) au sein des mouvements sociaux appliquant la démocratie directe, puisque ces injustices entrent en contradiction avec les fondements mêmes de ces mouvements, qui se veulent préfiguratifs d’une société réellement égalitaire.fr
dcterms.bibliographicCitationMinorités Lisibles ; Vol 1, No 2
dcterms.languagefrafr
UdeM.VersionRioxxVersion publiée / Version of Recordfr


Files in this item

Thumbnail

This item appears in the following Collection(s)

Show item record