Show item record

dc.contributor.authorNepton, Samuel
dc.date.accessioned2017-11-13T16:39:02Z
dc.date.available2017-11-13T16:39:02Z
dc.date.issued2017-12
dc.identifier.citationNepton, S. "Pour de nouvelles propriétés à l’entreprise", Ithaque, 21, p. 117-138fr
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/1866/19610
dc.publisherSociété philosophique Ithaque
dc.rightsCe texte est publié sous licence Creative Commons : Attribution – Pas d’utilisation commerciale – Partage dans les mêmes conditions 2.5 Canada.
dc.rights.urihttp://creativecommons.org/licenses/by-nc-sa/2.5/ca/legalcode.fr
dc.titlePour de nouvelles propriétés à l’entreprisefr
dc.typeArticlefr
dcterms.abstractNous désirons par cet essai proposer une solution à l’un des problèmes récurrents de notre système économique : l’iniquité de conditions disproportionnées entre les travailleurs des grandes entreprises et leurs propriétaires. En effet, les travailleurs sont à la merci des décisions des conseils d’administration et des actionnaires alors même que ce sont eux qui ont le plus investi dans leur relation avec la firme. La solution que nous avançons consiste en une réforme légale de la notion de « propriété » d’une entreprise. Nous défendons que les travailleurs acquièrent des droits de propriété sur le fruit de leur production et qu’il est légitime de les reconnaître afin d’accroître leur protection vis-à-vis des « propriétaires » de l’entreprise. Ces droits de propriété pourraient prendre la forme d’une participation au droit d’usage et donc à la contribution aux décisions de l’entreprise, mais tout particulièrement celle d’un droit à l’indemnisation.fr
dcterms.bibliographicCitationIthaque ; 21
dcterms.isPartOfurn:ISSN:1703-1001
dcterms.languagefrafr
UdeM.VersionRioxxVersion publiée / Version of Record


Files in this item

Thumbnail

This item appears in the following Collection(s)

Show item record

Ce texte est publié sous licence Creative Commons : Attribution – Pas d’utilisation commerciale – Partage dans les mêmes conditions 2.5 Canada.
RightsCe texte est publié sous licence Creative Commons : Attribution – Pas d’utilisation commerciale – Partage dans les mêmes conditions 2.5 Canada.