Show item record

dc.contributor.advisorRivard, Michèle
dc.contributor.advisorDionne, Clermont E.
dc.contributor.authorBlanchette, Marc-André
dc.date.accessioned2017-10-19T19:13:08Z
dc.date.availableNO_RESTRICTIONfr
dc.date.available2017-10-19T19:13:08Z
dc.date.issued2017-09-06
dc.date.submitted2016-05
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/1866/19259
dc.subjectRachialgiefr
dc.subjectservices de santé de première lignefr
dc.subjectFournisseurs de services de santéfr
dc.subjectChiropratiquefr
dc.subjectMédecinefr
dc.subjectPhysiothérapiefr
dc.subjectDéterminantsfr
dc.subjectSanté au travailfr
dc.subjectAccident de travailfr
dc.subjectDurée d’indemnisationfr
dc.subjectAccès aux services de santé.fr
dc.subjectBack painfr
dc.subjectPrimary carefr
dc.subjectHealthcare providerfr
dc.subjectMedical doctorfr
dc.subjectChiropracticfr
dc.subjectPhysiotherapyfr
dc.subjectOccupational healthfr
dc.subjectCompensation durationfr
dc.subjectHealth services accessibilityfr
dc.subjectOccupational injuriesfr
dc.subject.otherHealth Sciences - Epidemiology / Sciences de la santé - Épidémiologie (UMI : 0766)fr
dc.titlePremière ligne de soins pour les travailleurs atteints de rachialgie occupationnelle : délai de consultation et premier fournisseur de services de santéfr
dc.typeThèse ou mémoire / Thesis or Dissertationfr
etd.degree.disciplineSanté publiquefr
etd.degree.grantorUniversité de Montréalfr
etd.degree.levelDoctorat / Doctoralfr
etd.degree.namePh. D.fr
dcterms.abstractIntroduction : En 2004, la Commission ontarienne de la sécurité professionnelle et de l’assurance contre les accidents du travail (CSPAAT) a autorisé les travailleurs blessés à consulter directement chiropraticiens, médecins, physiothérapeutes et infirmières autorisées. Dans un souci de développer la meilleure première ligne de soins possible, il importe d’investiguer l’impact de ces nouveaux premiers fournisseurs de soins. La présente thèse a pour objectifs d’investiguer les facteurs reliés au délai de consultation et au type de premier fournisseur de soins ainsi que l’association entre ces derniers et la durée d’indemnisation financière des travailleurs rachialgiques ontariens. Méthodes : Nous avons analysé les données d’une cohorte rétrospective de travailleurs rachialgiques (n=5520) indemnisés par la CSPAAT en 2005. Des déterminants du type de premier fournisseur de services de santé et du délai de consultation avec ce dernier ont été identifiés au moyen de régressions logistiques et de modèles de Cox. Les associations entre les premiers fournisseurs de services de santé, les délais de consultation et la durée d’indemnisation salariale ont aussi été évaluées au moyen de modèles de Cox. L’analyse d’un sondage effectué auprès de chiropraticiens canadiens a permis de cibler des caractéristiques associées au nombre de travailleurs accidentés qu’ils traitent par année en utilisant une régression négative binomiale. Résultats : Les travailleurs consultant initialement un physiothérapeute étaient significativement plus âgés, ceux consultant un chiropraticien étaient moins susceptibles de vivre dans une communauté de plus de 1 500 000 habitants et d’avoir un emploi manuel alors que ceux consultant un médecin en première ligne avaient des blessures moins sévères et moins d’antécédents de blessures similaires. Par rapport aux travailleurs consultant un médecin (référence) en première ligne, ceux qui ont consulté un chiropraticien ont eu des premiers épisodes d’indemnisation salariale complète plus courts (rapport de risques instantanés [HR] = 1,20 [1,10 au 1,31], p <0,001), et ceux qui ont consulté un physiothérapeute des premiers épisodes d’indemnisation salariale complète plus longs (HR ajusté = 0,84 [de 0,71 à 0,98], p = 0,028) au cours des 149 premiers jours d’indemnisation. Le délai de consultation était plus court pour les travailleurs ayant accès à un programme de retour au travail hâtif. Des blessures plus sévères, le doute de l’employeur sur l’origine occupationnelle de la blessure et consulter un physiothérapeute en première ligne étaient associés à un plus long délai de consultation. En contrôlant pour les facteurs de confusion, le délai de consultation était significativement associé à la durée du premier épisode d’indemnisation salariale (HR = 0,98 ; p <0,001). Les chiropraticiens canadiens qui ont déclaré un volume plus élevé de travailleurs accidentés avaient des pratiques orientées vers le traitement des travailleurs blessés, collaboraient avec d’autres professionnels de la santé, et facilitaient l’accès aux soins des travailleurs. Conclusion : Le type de premier fournisseur de soins consulté pour une rachialgie occupationnelle est influencé par des facteurs reliés à la blessure et à l’emploi ainsi que par la taille de la communauté du travailleur. Contrairement aux études précédentes, les travailleurs consultant un médecin ne présentaient pas de blessure plus sévère. Le type de premier fournisseur de soins et le délai de consultation avec ce dernier sont des déterminants de la durée du premier épisode d’indemnisation.fr
dcterms.abstractIntroduction: In 2004, the Ontario workplace safety and insurance board at Work (WSIB) has revised its policy of choices and change of healthcare to allow injured workers to directly seek care from chiropractors, physicians, physiotherapists and registered nurses (extended class). In order to develop the best first line of care possible, it is important to investigate whether the new first healthcare providers have an impact on the delay of return to work. The objectives of this thesis are to investigate the factors related to the time to care and the type of first healthcare provider as well as the association between the latter and the duration of financial compensation of Ontarian workers with back pain. Methods: We analyzed data from a retrospective cohort of workers with back pain (n=5520) compensated by the WSIB in 2005. Determinants of the first healthcare provider type and of the time to care with the latter were identified using logistic regression and Cox models. The associations between the first healthcare provider, the time to care and the duration of the first episode of compensation were assessed using Cox models. Analysis of a survey of Canadian chiropractors allowed to identify characteristics associated with the number of injured workers they treat annually using a negative binomial regression. Results: The workers who first consulted a physiotherapist were significantly older, those who chose a chiropractor were less likely to live in community larger than 1,500,000 inhabitants and to have a manual job and those who first consulted a medical doctor had significantly less severe injuries and fewer previous similar injuries. Compared with the workers who first saw a physician (reference), those who first saw a chiropractor experienced shorter first episodes of 100% wage compensation (adjusted hazard ratio [HR] = 1.20 [1.10 to 1.31], p-value <0.001), and the workers who first saw a physiotherapist experienced a longer episode of 100% compensation (adjusted HR=0.84 [0.71 to 0.98], p-value=0.028) during the first 149 days of compensation. Time to care was shorter for workers with access to an early return to work program. More severe nature of injury, employer’s doubt about the work relatedness of the injury and consulting a physiotherapist as the first healthcare provider were also associated with longer time to care. Considering potential confounders, a longer time to care was significantly associated with a delay in the end of the first episode of compensation (HR= 0.98; p <0.001). Canadian chiropractors who reported a higher volume of workers’ compensation patients had practices oriented towards the treatment of injured workers, collaborated with other healthcare providers, and facilitated workers’ access to care. Conclusion: The type of first healthcare provider sought for occupational back pain is influenced by injury- and work-related factors and by the worker’s community size. Contrary to previous studies, the workers who first sought a physician did not have higher odds of having a severe injury. The type of healthcare provider first visited for back pain and the timing of the first healthcare consultation are determinants of the duration of the first episode of compensation.fr
dcterms.languagefrafr
UdeM.ORCIDAuteurThese0000-0001-7172-7344fr


Files in this item

Thumbnail

This item appears in the following Collection(s)

Show item record