Show item record

dc.contributor.advisorBlais, Étienne
dc.contributor.advisorOuimet, Marc
dc.contributor.authorPetit dit Grézériat, Laurane
dc.date.accessioned2017-05-03T17:44:29Z
dc.date.available2017-05-03T17:44:29Z
dc.date.issued2017-01-09
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/1866/18390
dc.subjectArmes à feufr
dc.subjectViolencefr
dc.subjectPort d'armes à feufr
dc.subjectCulture d'auto-défensefr
dc.subjectFirearms availabilityfr
dc.subjectViolencefr
dc.subjectSelf-defencefr
dc.subjectHomicidefr
dc.titleUne étude de la relation entre les homicides et la disponibilité des armes à feu dans 150 paysfr
dc.typeTravail étudiant / Student work
etd.degree.disciplineCriminologiefr
etd.degree.grantorUniversité de Montréalfr
etd.degree.nameM. Sc.fr
dcterms.abstractObjectif. Cette étude estime la relation entre la disponibilité des armes à feu et les homicides dans 150 pays. Cette étude se distingue des recherches menées jusqu’à présent en comparant le pouvoir prédictif de trois indicateurs de disponibilité des armes à feu : 1) le pourcentage de ménages qui possèdent une arme à feu, 2) le pourcentage d’individus qui portent une AAF et 3) le taux d’arme à feu par habitant tel que recensé par Small Arms Survey. Le port d’arme serait notamment une dimension de la culture de l’autodéfense et devrait par conséquent être plus fortement associé au taux d’homicide que les autres indicateurs. Méthodologie. Les données proviennent de l’Enquête mondiale sur l’homicide, de Small Arms Survey et d’autres publications notamment de l’Organisation des Nations unies. Des analyses descriptives, des tests de corrélation et des analyses de régression ont permis d’estimer la relation entre les armes à feu et les homicides. Résultats. Les résultats montrent, qu’en général, les pays ayant des pourcentages élevés d’individus qui portent des armes à feu ont des taux d’homicide et d’homicide par arme à feu élevés. Les inégalités économiques et la corruption du système de justice ont aussi un lien positif avec les homicides. Conclusion. Les résultats n’appuient pas la thèse de l’autodéfense. Le port d’arme est plutôt associé à un taux élevé d’homicide, ce qui est cohérent avec les travaux qui avancent que l’AAF est le facilitateur parfait pour commettre des crimes violents. Les technologies offertes par les sciences de la criminalistique et de l’information représentent donc des avenues intéressantes pour mieux suivre les transactions d’armes et aider aux enquêtes criminelles.fr
dcterms.abstractObjective. This study estimates the relationship between firearms availability and homicides in 150 countries. More specifically, this study compares the predictive validity of three different firearms availability indicators: (1) the percentage of homes owning a firearms; (2) the percentage of persons carrying a firearm; and (3) the rate of firearms per 100 populations. Carrying a firearm is conceptualized as a central dimension of a self-defense culture and it should display a stronger association with homicides than the two other indicators. Methodology. Data comes from the Enquête Mondiale sur l’Homicide, Small Arms Survey and other publications from the United Nations. Descriptive, bivariate and multivariate analyses were conducted to assess the relationship between firearms and homicides. Results. Results show that, in general, the percentage of persons carrying firearms is positively associated with the homicide rate and the proportion of homicides committed with a firearm. Economic inequalities and corruption within the criminal justice system are both positively associated with homicides. Conclusion. Results do not support the self-defense thesis. Conversely, firearm carrying is associated with high homicide rates, which is in keeping with studies showing that a firearm is the perfect crime facilitator. Hence, technologies developed by forensic and information sciences represent promising avenues to track firearms transactions and support criminal investigations.fr
dcterms.descriptionTravail dirigé présenté à la Faculté des arts et des sciences en vue de l’obtention du grade maîtrise ès sciences (M.Sc.) en Criminologie option analyse criminalistique et informationfr
dcterms.languagefrafr
UdeM.cycleÉtudes aux cycles supérieurs / Graduate studies


Files in this item

Thumbnail

This item appears in the following Collection(s)

Show item record