Show item record

dc.contributor.advisorLétourneau, Pierre
dc.contributor.authorBrito, Joseph E.
dc.date.accessioned2016-07-21T15:30:30Z
dc.date.availableNO_RESTRICTIONfr
dc.date.available2016-07-21T15:30:30Z
dc.date.issued2016-04-20
dc.date.submitted2015-09
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/1866/14044
dc.subjectLangue de feufr
dc.subjectRécit de la Pentecôtefr
dc.subjectActes 2fr
dc.subjectActes des Apôtresfr
dc.subjectBaptême du Saint-Espritfr
dc.subjectApproche Synchroniquefr
dc.subjectAnalyse Structurellefr
dc.subjectAnalyse rhétorique sémitiquefr
dc.subjectTongues of firefr
dc.subjectPentecost Accountfr
dc.subjectActs 2fr
dc.subjectActs of the Apostlesfr
dc.subjectBaptism of the Holy Spiritfr
dc.subjectHoly Spiritfr
dc.subjectSaint-Espritfr
dc.subjectStructural Analysisfr
dc.subjectSemitic Rhetorical Analysisfr
dc.subject.otherReligion - Biblical Studies / Religion - Études bibliques (UMI : 0321)fr
dc.titlePentecôte et langues de feu : analyse structurelle et interprétation d’Actes des Apôtres 2,3fr
dc.typeThèse ou mémoire / Thesis or Dissertation
etd.degree.disciplineThéologie - études bibliquesfr
etd.degree.grantorUniversité de Montréal
etd.degree.levelMaîtrise / Master'sfr
etd.degree.nameM.A.fr
dcterms.abstractLe récit de la Pentecôte (Actes des Apôtres 2) présente au lecteur un élément particulier qui se retrouve rarement dans le canon biblique : les « langues comme de feu ». Seuls les passages d’Isaïe 5,24 et Actes 2,3 utilisent cette expression; pourtant, leurs contextes diffèrent largement. Nous trouvons certains commentaires rabbiniques et fragments de rouleaux de la Mer Morte qui emploient cette même expression, et la littérature gréco-romaine utilise une image similaire où un feu divin se pose sur la tête de certains personnages. Puisque la fonction de cet élément diffère d’un ouvrage littéraire à un autre, comment devons-nous interpréter les langues de feu dans le récit de la Pentecôte? Les commentaires bibliques qui examinent cet élément proposent différentes hypothèses sur la symbolique des langues de feu. Afin de répondre à cette problématique, nous commencerons notre étude avec une présentation sur l’état de la question et des approches synchroniques utilisées. Nous présenterons ensuite l’analyse structurelle du récit de la Pentecôte afin de percevoir la place que notre expression occupe dans cette péricope. Au chapitre trois, nous ferons une analyse grammaticale de notre segment afin de voir la fonction grammaticale de l’expression, et présenter une recension des ouvrages hébraïques et gréco-romains qui utilisent cette expression ou une image similaire. Enfin, l’analyse philologique des termes γλῶσσα et πῦρ sera élaborée et comparée à l’utilisation retrouvée dans le livre des Actes des Apôtres. Subséquemment, nous serons en mesure de porter un regard critique sur quelques interprétations proposées afin de percevoir que la mise en réseau structurel du membre γλῶσσαι ὡσεὶ πυρός, avec les termes répétitifs et synonymiques du récit, nous orientent à percevoir l’accomplissement de la promesse du Saint-Esprit, qui à son tour habilite le croyant à réaliser la mission donnée : la proclamation du message christologique à toutes les ethnies.fr
dcterms.abstractThe Pentecost Account (Acts of Apostles 2) introduces the reader to a particular item that is rarely found in the biblical canon: the tongues as of fire. Only passages of Isaiah 5:24 and Acts 2.3 use this term, yet their contexts differ widely. We find some rabbinic commentaries and fragments of the Dead Sea scrolls that use this same expression. Greco-Roman literature uses a similar image where a divine fire is set on the head of certain characters. Since the function of this element varies from one text to the other, how are we to interpret the tongues of fire in Pentecost account? Biblical commentaries focused on this element propose different hypothesis as to the symbolism of the tongues of fire. To address this issue, we are going to conduct a presentation on the state of the question, a grammatical analysis, a review of Hebrew texts and Greco-Roman stories that use this expression or a similar image, a philological analysis of the terms γλῶσσα and πῦρ, followed by a structural analysis to perceive the place that our expression holds in the Pentecost account. Subsequently, we will be able to take a critical look at previous synchronic interpretations, and propose that the expression γλῶσσαι ὡσεὶ πυρός works in its structural framework along with its repetitive and synonymous terms in order to guide us to see the fulfillment of the promise of Holy Spirit, which in turn empowers the believer to carry out the mission given: the proclamation of the Christological message to all ethnic groups.fr
dcterms.languagefrafr


Files in this item

Thumbnail

This item appears in the following Collection(s)

Show item record