☃ ❄ ⛄ ☃ ❄ ⛄ CONGÉ DES FÊTES 2018 : Veuillez noter qu'il n'y aura pas de suivi des dépôts des thèses, mémoires et travaux étudiants après le 20 décembre 2018. Retour aux délais réguliers dès le 3 janvier 2019.

Show item record

dc.contributor.advisorLabbé, Jean-Claude
dc.contributor.authorAmini, Rana
dc.date.accessioned2016-04-14T15:19:26Z
dc.date.availableMONTHS_WITHHELD:24fr
dc.date.available2016-04-14T15:19:26Z
dc.date.issued2016-03-17
dc.date.submitted2015-07
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/1866/13521
dc.subjectcytocinèse incomplètefr
dc.subjectsyncytiumfr
dc.subjectlignée germinale de C. elegansfr
dc.subjectanillinefr
dc.subjectabscissionfr
dc.subjectformation du syncytiumfr
dc.subjectmidbodyfr
dc.subjectabscissionfr
dc.subjectanillinfr
dc.subjectgermline developmentfr
dc.subjectincomplete cytokinesisfr
dc.subjectmidbodyfr
dc.subjectsyncytiogenesisfr
dc.subject.otherBiology - Cell / Biologie - Cellule (UMI : 0379)fr
dc.titleBiogenesis of the C. elegans germline syncytium: from nucleation to maturationfr
dc.typeThèse ou mémoire / Thesis or Dissertation
etd.degree.disciplineBiologie moléculairefr
etd.degree.grantorUniversité de Montréal (Faculté de médecine)fr
etd.degree.levelDoctorat / Doctoralfr
etd.degree.namePh. D.fr
dcterms.abstractLa vie commence par la fusion des gamètes pour générer un zygote, dans lequel les constituants à la fois de l'ovocyte et des spermatozoïdes sont partagés au sein d'un syncytium. Le syncytium consiste en des cellules ou tissus dans lesquels des cellules nucléées individuelles distinctes partagent un cytoplasme commun. Alors que l’avantage du syncytium durant la fécondation est tout à fait évident, les syncytia se produisent également dans de nombreux contextes de développement différents dans les plantes, les champignons et dans le règne animal, des insectes aux humains, pour des raisons qui ne sont pas immédiatement évidentes. Par exemple, la lignée germinale de nombreuses espèces de vertébrés et d'invertébrés, des insectes aux humains, présente une structure syncytiale, suggérant que les syncytia constituent des phases conservées de développement de la lignée germinale. Malgré la prévalence commune des syncytia, ces derniers ont cependant confondu les scientifiques depuis des décennies avec des questions telles que la façon dont ils sont formés et maintenus en concurrence avec leurs homologues diploïdes, et quels sont les avantages et les inconvénients qu'ils apportent. Cette thèse va décrire l'utilisation de la lignée germinale syncytiale de C. elegans afin d'approfondir notre compréhension de l'architecture, la fonction et le mode de formation des tissus syncytiaux. Les cellules germinales (CGs) dans la lignée germinale de C. elegans sont interconnectées les unes aux autres par l'intermédiaire de structures appelées des anneaux de CG. En utilisant l'imagerie des cellules vivantes, nous avons d'abord analysé l'architecture syncytiale de la lignée germinale au long du développement et démontré que la maturation de l'anneau de CG se produit progressivement au cours de la croissance des larves et que les anneaux de CG sont composés de myosine II, de l'anilline canonique ANI-1, et de la courte isoforme d’anilline ANI-2, qui n'a pas les domaines de liaison à l’actine et à la myosine, depuis le premier stade larvaire, L1. Parmi les composants de l'anneau de CG, ANI-2 est exprimé au cours du développement et exclusivement enrichi entre les deux CGs primordiales (CGPs) au cours de l'embryogenèse de C. elegans, indiquant qu’ANI-2 est un composant bona fide des anneaux de CG. Nous avons en outre montré que les anneaux de CG sont largement absents dans les animaux mutants pour ani-2, montrant que leur maintien repose sur l'activité d'ANI-2. Contrairement à cela, nous avons trouvé que la déplétion d’ANI-1 a augmenté à la fois le diamètre des anneaux de CG et la largeur du rachis. Fait intéressant, la déplétion d’ANI-1 dans les mutants d’ani-2 a sauvé les défauts d'anneaux de CG des gonades déficientes en ani-2, ce qui suggère que l'architecture syncytiale de la lignée germinale de C. elegans repose sur un équilibre de l'activité de ces deux protéines Anilline. En outre, nous avons montré que lors de leur entrée à l'âge adulte, les mutants ani-2 présentent de sévères défauts de multinucléation des CGs qui découlent de l'effondrement des membranes de séparation des CGs individuelles. Cette multinucléation a coïncidé avec le début de la diffusion cytoplasmique, dont le blocage réduit la multinucléation des gonades mutantes pour ani-2, suggérant que les anneaux de CG résistent au stress mécanique associé au processus de diffusion cytoplasmique. En accord avec cela, nous avons trouvé aussi que la gonade peut soutenir la déformation élastique en réponse au stress mécanique et que cette propriété repose sur la malléabilité des anneaux de CGs. Dans une étude séparée afin de comprendre le mécanisme de formation du syncytium, nous avons suivi la dynamique de division de la cellule précurseur de la lignée germinale, P4 en deux CGP dans l’embryon de C. elegans. Nous avons démontré que les CGPs commencent la cytocinèse de manière similaire aux cellules somatiques, en formant un sillon de clivage, qui migre correctement et transforme ainsi l'anneau contractile en anneau de « midbody ring » (MBR), une structure qui relie de manière transitoire les cellules en division. Malgré cela, les CGPs, contrairement à leurs homologues somatiques, ne parviennent pas à accomplir la dernière étape de la cytocinèse, qui est la libération abscission-dépendante du MBR. Au lieu de cela, le MBR persiste à la frontière entre les CGPs en division et subit une réorganisation et une maturation pour se transformer finalement en structures en forme d'anneau qui relient les cellules en division. Nous montrons en outre que les composants du MB/MBR; UNC-59Septin, CYK-7, ZEN-4Mklp1, RHO-1RhoA sont localisés à des anneaux de CG au long du développement de la lignée germinale du stade L1 à l'âge adulte, ce qui suggère que les anneaux de CG sont dérivés des MBR. Bien qu'il reste encore beaucoup à faire pour comprendre pleinement le mécanisme précis de la formation du syncytium, le maintien, ainsi que la fonction du syncytium, nos résultats appuient un modèle dans lequel la stabilisation du MBR et la cytocinèse incomplète pourraient être une option conservée dans l’évolution pour la formation du syncytium. En outre, notre travail démontre que les régulateurs de la contractilité peuvent jouer un rôle dans la maturation et l’élasticité de l'anneau de CG au cours du développement de la lignée germinale, fournissant un ajout précieux pour une plus ample compréhension de la syncytiogenèse et de sa fonction.fr
dcterms.abstractLife begins by the union of oocyte and sperm to generate a zygote, in which the constituents of both gametes are shared within a single cytoplasm in a syncytium. Syncytium is referred to cells or tissues wherein discrete single nucleated cells share a common cytoplasm. While the purpose of a syncytium in fertilization is quite evident, syncytia occur in many different developmental settings in plants, fungi and throughout the animal kingdom for reasons that are not immediately obvious. For instance, germline of many vertebrate and invertebrate species, from insects to humans exhibit syncytial structure, suggesting that syncytia are conserved phase of germline development. Despite the common prevalence of syncytia however, syncytia have confounded scientist for decades with questions such as how they are formed and maintained in competition with their diploid counterparts, and what advantages and disadvantages they bear. This thesis will describe the use of the C. elegans syncytial germline to further our understanding of the architecture, function and mode of formation of the syncytial tissues. Germ cells (GCs) in germline of C. elegans are interconnected to one another via structures here referred to as GC rings. Using live-cell imaging, we first analyzed the germline syncytial architecture throughout development and demonstrated that GC ring maturation occurs progressively during larval growth and that the GC rings are composed of Myosin II, the canonical anillin ANI-1 and ANI-2 the short isoform of anillin that lacks the actin- and myosin- binding domains, since the first larval stage, L1. Among GC ring components, ANI-2 is developmentally expressed and exclusively enriched between the two primordial GCs (PGCs) during C. elegans embryogenesis, indicating that ANI-2 is a bona fide component of GC rings. We further showed that the GC rings are largely absent in ani-2 mutant animals, showing that their maintenance relies on the activity of ANI-2. Contrary to this, we found that ANI-1 depletion increased both the diameter of GC rings and the width of the rachis. Interestingly, depletion of ANI-1 partially rescued the GC ring defects of ani-2-deficient gonads, suggesting that the C. elegans germline syncytial architecture relies on a balance between activities of these two Anillin proteins. Moreover, we showed that adult ani-2 mutants exhibit severe GC multinucleation defects that arise from a collapse of the membranes separating individual GCs. This GC multinucleation initiated at the transition from L4 to adult, which coincided with the onset of oogenesis and cytoplasmic streaming in the rachis. We found that multinucleation is dependent on oogenesis, as GC multinucleation was reduced in conditions where oogenesis was absent. In consistent with this, we further found that the gonad can sustain elastic deformation in response to mechanical stress and that this property relies on malleability of GC rings provided by ANI-2. In a separate study to understand the mechanism of syncytium formation, we monitored the dynamics of the germline founder cell (P4) cytokinesis into Z2 and Z3 during embryogenesis. We found that P4 accomplishes the first phase of cytokinesis, cytoplasmic isolation. In support of this, we found that there is no cytoplasmic exchange of a fluorescent marker between Z2 and Z3 shortly after birth, suggesting that they are not syncytial at this stage. Interestingly however, P4 fails to complete the last phase of cytokinesis, abscission wherein the midbody-ring (MBR) is released from the cell-cell boundary and eventually disappears. Instead, the MBR connecting Z2 and Z3 remains tightly associated to the cortex throughout embryogenesis, forming a stable structure. Interestingly, we found that components of persisting MBRs are all stable constituents of GC rings of the syncytial gonad, suggesting that GC rings are derived from stabilized MBRs. While much remains to be done to fully understand the precise mechanism of syncytium formation, maintenance and function, our findings support a model in which MBR stabilization and incomplete cytokinesis could be an evolutionary conserved feature for syncytium formation. In addition, our work demonstrates that contractility regulators may play a role in GC ring maturation and GC ring elasticity during germline development, providing a valuable addition for further understanding syncytiogenesis and its function.fr
dcterms.languageengfr


Files in this item

Thumbnail

This item appears in the following Collection(s)

Show item record