Show item record

dc.contributor.authorArsenault, Dominic
dc.date.accessioned2016-03-02T21:35:43Z
dc.date.available2016-03-02T21:35:43Z
dc.date.issued2013
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/1866/13180
dc.publisherLes Presses de l'Université du Québecfr
dc.subjectJeux vidéofr
dc.subjectJeu vidéofr
dc.subjectPersonnagesfr
dc.subjectAvatarsfr
dc.subjectImmersionfr
dc.subjectIdentité numériquefr
dc.subjectNarrationfr
dc.subjectInteractivitéfr
dc.titleQui est ‘je’? Autour de quelques stratégies vidéoludiques de design de personnage pour gérer l’actantialité ludo-narrative du joueur et son immersion fictionnellefr
dc.typeChapitre de livre / Book chapterfr
dc.contributor.affiliationUniversité de Montréal. Faculté des arts et des sciences. Département d'histoire de l'art et d'études cinématographiquesfr
dcterms.abstractDe plus en plus, le jeu vidéo se présente et se vit en termes de récit, ce qui n’est pas sans causer de nombreux maux de tête aux concepteurs de jeux comme aux théoriciens. Cet article s’intéresse au rôle central joué par le personnage dans la réconciliation de la narrativité et de l’interactivité à travers une étude théorique et critique de quelques stratégies employées par les concepteurs pour réaliser une fusion identitaire du joueur avec le personnage. Il y est question de deux postures d’immersion fictionnelle identifiées par Jean-Marie Schaeffer : l’identification allosubjective et la virtualisation identitaire. Ces postures sont liées à des processus de design de personnage : l’approche avatorielle, centrée sur le concept d’avatar et qui tente d’aplanir les différences intersubjectives, et l’approche actorielle, qui au contraire vise à les accroître en faisant du personnage un acteur autonome plutôt qu’un avatar. Ces deux pratiques ne sont pas mutuellement exclusives; au contraire, il est démontré que pour réaliser l’immersion fictionnelle, la plupart des jeux tentent de conserver une trace du joueur dans l’avatar, et une trace du personnage dans l’acteur. Des marqueurs d’allosubjectivité et de subjectivisation sont identifiés par l’analyse des jeux Metroid Prime, Duke Nukem 3D, Gears of War et Shadowrun. Enfin, l’article étudie également les rapports entre le ludique et le narratif selon le rôle actantiel du joueur et du personnage, écorchant au passage la convention du « héros muet » (silent protagonist) souvent rencontrée dans le jeu vidéo mais ultimement improductive.fr
dcterms.descriptionCollection : Esthétique
dcterms.isPartOfurn:ISBN:9782760537781
dcterms.languagefrafr
oaire.citationTitleAvatars, personnages et acteurs virtuels
oaire.citationStartPage105
oaire.citationEndPage115


Files in this item

Thumbnail
Thumbnail

This item appears in the following Collection(s)

Show item record