Afficher la notice

dc.contributor.advisorFortin, Sylvie
dc.contributor.authorLefebvre, Geneviève
dc.date.accessioned2015-03-16T16:41:54Z
dc.date.availableNO_RESTRICTIONfr
dc.date.available2015-03-16T16:41:54Z
dc.date.issued2015-02-18
dc.date.submitted2014-01
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/1866/11456
dc.subjectAfriquefr
dc.subjectOccidentfr
dc.subjectÉgyptefr
dc.subjectclivagesfr
dc.subjectperceptionsfr
dc.subjectmigrationfr
dc.subjectMontréalfr
dc.subjectidentitéfr
dc.subjectexcisionfr
dc.subjectAfricafr
dc.subjectWesternfr
dc.subjectperceptionfr
dc.subjectmigrationfr
dc.subjectEgyptfr
dc.subjectMontrealfr
dc.subjectidentityfr
dc.subjectcleavagefr
dc.subjectexcisionfr
dc.subject.otherAnthropology - Cultural / Anthropologie - Culturelle (UMI : 0326)fr
dc.titleL'excision comme révélateur identitaire : l'expérience des Égyptiens ayant migré à Montréalfr
dc.typeThèse ou mémoire / Thesis or Dissertation
etd.degree.disciplineAnthropologiefr
etd.degree.grantorUniversité de Montréalfr
etd.degree.levelMaîtrise / Master'sfr
etd.degree.nameM. Sc.fr
dcterms.abstractL’Égypte est l’un des pays où la prévalence de femmes excisées est parmi les plus élevées au monde (DHS, 2009). Depuis les années 1940, plusieurs Égyptiens se sont installés au Canada (Hayani, 1999) et un grand nombre à Montréal (Gouvernement du Québec, 2014). Cette recherche se veut donc un travail exploratoire portant sur l’évolution, ou non, des conceptions de l’excision chez les Égyptiens, avant et après leur migration à Montréal. Pour ce faire, quatre hommes et quatre femmes, nés en Égypte, ont participé à une entrevue semi-structurée où il était question de leurs parcours migratoires et de leur expérience relative à l’excision. On constate diverses prises de position par rapport à cette pratique qui seront mises en relation avec certaines données sociodémographiques et avec les liens que les participants entretiennent avec leur pays d’origine. Ces derniers se sont dissociés de l’excision par différents clivages afin de préserver leur groupe d’appartenance religieux ou socio-économique. De plus, la maîtrise de la langue française, en Égypte, semble être un facteur ayant influencé leur choix de destination migratoire et est utilisée pour exprimer des différences entre eux et certains Égyptiens.fr
dcterms.abstractExcision is a widespread practice in Egypt; it is considered one of the highest places of prevalence of excised women in the world (DHS, 2009). Since 1940, many Egyptians migrate to Canada (Hayani, 1999) and choose Montreal as their host city (Gouvernement du Québec, 2014). This exploratory research concerns evolution, or not, in Egyptian’s conceptions of excision, before and after their migration in Montreal. In a context of semi-structured interview, four Egyptian men and four Egyptian women shared their migratory journey and relative experience of excision. We can notice different point of view according to their socio demographic profiles and relations with their native country. They use cleavage to protect their religious or socioeconomics groups against any association with the practice of excision. Their use of French language, in Egypt, influences their choice of migratory destination and illustrates some differences between them and other Egyptians. Keywords:fr
dcterms.languagefrafr


Fichier(s) constituant ce document

Vignette

Ce document figure dans la(les) collection(s) suivante(s)

Afficher la notice