Show item record

dc.contributor.advisorBilodeau, Angèle
dc.contributor.advisorGauvin, Lise
dc.contributor.authorPichette, Marie-Pascale
dc.date.accessioned2015-01-22T17:48:33Z
dc.date.availableNO_RESTRICTIONfr
dc.date.available2015-01-22T17:48:33Z
dc.date.issued2014-03-03
dc.date.submitted2013-04
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/1866/11364
dc.subjectMaturité scolairefr
dc.subjectmobilisation d’acteurs multisectorielsfr
dc.subjecttout-petitsfr
dc.subjectdéveloppement langagierfr
dc.subjectétudes écologiquesfr
dc.subjectearly childhoodfr
dc.subjectecological studiesfr
dc.subjectlanguage developmentfr
dc.subjectSchool readinessfr
dc.subjectintersectoral mobilisation of stakeholdersfr
dc.subject.otherHealth Sciences - Public Health / Sciences de la santé - Santé publique (UMI : 0573)fr
dc.titleDéveloppement langagier des tout-petits : étude de cas de l'articulation problème – solution chez les acteurs de la petite-enfance d’un territoire pluriethnique de Montréalfr
dc.typeThèse ou mémoire / Thesis or Dissertation
etd.degree.disciplineSanté communautairefr
etd.degree.grantorUniversité de Montréalfr
etd.degree.levelMaîtrise / Master'sfr
etd.degree.nameM. Sc.fr
dcterms.abstractCe mémoire porte sur la perception des acteurs multisectoriels de la petite enfance concernant le développement langagier des tout-petits et les interventions qu’ils proposent pour le soutenir. L’origine de cette question vient de l’Enquête sur la maturité scolaire des enfants montréalais. En route pour l'école! (DSPM, 2008a) qui révélait que les tout-petits montréalais étaient plus vulnérables dans les domaines du développement cognitif et langagier et des habiletés de communication et connaissances générales que ceux de l’échantillon normatif canadien, jumelée à la préoccupation des acteurs eux-mêmes relativement à cette problématique. Les objectifs sont de décrire le portrait qu’ont ces acteurs du développement langagier des enfants de leur milieu et analyser ces représentations sur le plan de leur articulation problème – solution. Pour y répondre, un cadre conceptuel écologique mettant en relation quatre niveaux d’influence (enfant, famille, voisinage, environnement général) et cinq axes d’intervention a été conçu. La méthodologie adoptée fut une étude de cas qualitative à base d’analyses documentaires et d’entrevues (n=10) auprès des six secteurs engagés dans l’intervention intersectorielle en petite enfance dans un CSSS montréalais. Les résultats montrent que ces acteurs connaissent les facteurs influençant le développement langagier des tout-petits. Les interventions actuelles ou souhaitées sont cohérentes avec les écrits scientifiques et partiellement stratégiques par rapport aux facteurs de risques identifiés. Des actions doivent toutefois être posées pour soutenir davantage les jeunes familles, dont celles visant à hausser la qualité du voisinage ou encore, l’accès à des services publics de qualité.fr
dcterms.abstractThis thesis examines perceptions of intersectoral stakeholders in early childhood regarding language development in young children, and the initiatives they suggest to support such development. The question originates from a survey on the school readiness of Montréal children, Enquête sur la maturité scolaire des enfants montréalais. En route pour l'école! (DSP, 2008a), which revealed that, with regard to language development and communication skills, young Montréal children were more vulnerable than the Canadian normative sample. It also stems from stakeholders’ concerns regarding this issue. The goals are to describe the representation of language development held by these stakeholders and to analyse their conceptualisation of the problem and the solution to language development. An ecological conceptual framework was developed, comprising four levels of influence (child, family, neighbourhood, overall environment) and five areas of intervention. The methodology was a qualitative case study based on a literature synthesis and interviews (n=10) carried out in six sectors involved in early childhood intersectoral initiatives in a Montréal Health and Social Services Centre (CSSS). Results show that stakeholders are aware of the factors influencing language development in young children. Current or desired initiatives correspond with the literature and are mostly strategic with respect to identified risk factors. However, actions must be taken to provide more support to young families, including actions designed to improve neighbourhoods and enhance access to quality public services.fr
dcterms.languagefrafr


Files in this item

Thumbnail

This item appears in the following Collection(s)

Show item record