Show item record

dc.contributor.advisorZunzunegui, Maria Victoria
dc.contributor.authorNana, Noufou G.
dc.date.accessioned2014-10-20T20:26:52Z
dc.date.availableNO_RESTRICTIONfr
dc.date.available2014-10-20T20:26:52Z
dc.date.issued2014-09-22
dc.date.submitted2014-06
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/1866/11262
dc.subjectFacteursfr
dc.subjectsocioéconomiquesfr
dc.subjectmédicamentsfr
dc.subjectpsychotropesfr
dc.subjectpersonnesfr
dc.subjectâgéesfr
dc.subjectSocioeconomicfr
dc.subjectfactorsfr
dc.subjectpsychotropicfr
dc.subjectdrugsfr
dc.subjectelderlyfr
dc.subject.otherHealth Sciences - Public Health / Sciences de la santé - Santé publique (UMI : 0573)fr
dc.titleFacteurs socioéconomiques associés à l’usage des médicaments psychotropes chez les hommes et les femmes âgés de 65 à 74 ans vivant dans la communauté : l’étude internationale sur la mobilité des personnes âgées (IMIAS)
dc.typeThèse ou mémoire / Thesis or Dissertation
etd.degree.disciplineSanté communautairefr
etd.degree.grantorUniversité de Montréalfr
etd.degree.levelMaîtrise / Master'sfr
etd.degree.nameM. Sc.fr
dcterms.abstractObjectif de l’étude : Estimer l'association entre la position socioéconomique et l'utilisation des médicaments psychotropes dans cinq populations différentes chez les personnes âgées de 65-74 ans. Méthode : L'échantillon d'étude était composé de 1995 personnes avec des données issues de la première vague de collecte de 2012 faite par l’International Mobility in Aging Study (IMIAS). Il se composait de 401 participants de Saint- Hyacinthe (Québec), 398 de Kingston (Ontario), 394 personnes âgées de Tirana (Albanie), 400 de Manizales (Colombie) et 402 de Natal (Brésil). Tous les médicaments psychotropes consommés pendant les 15 derniers jours ont été identifiés au cours d'une visite à domicile et codés selon la classification ATC. Les médicaments psychotropes inclus étaient les anxiolytiques, sédatifs et hypnotiques (ASH), les antidépresseurs (ADP) et les analgésiques/antiépileptiques/antiParkinson (AEP). Les associations entre la prévalence de la consommation des médicaments psychotropes et l'éducation, le revenu et l’occupation ont été estimés avec des ratios de prévalence (RP) obtenus en ajustant une régression de Poisson et en utilisant le modèle comportemental de Andersen et Newman sur l'utilisation des services de santé et en contrôlant les besoins (les maladies chroniques et la dépression), les facteurs prédisposants (âge et sexe) ainsi que les facteurs facilitants (en utilisant le site d'étude en tant que mandataire des facteurs lié au système de santé et à l'environnement). Résultats : Les personnes âgées vivant dans les sites canadiens consommaient plus de médicaments psychotropes que celles vivant dans les sites à l'extérieur du Canada, elles consommaient moins d’ASH à Manizales et ne consommaient pas d’ADP en Albanie. Les inégalités socioéconomiques varient selon les sites. Dans les sites canadiens, le faible niveau socioéconomique était associée à une plus grande consommation de médicaments psychotropes : en particulier, les personnes à faible niveau d’instruction consommaient plus d’antidépresseurs et celles à faible revenu consommaient plus d’AEP. Dans les sites de recherche d'Amérique latine, les personnes âgées de niveau d’instruction et de revenu élevé consommaient plus antidépresseurs et celles avec des occupations manuelles consommaient plus d’analgésiques/antiépileptiques/antiParkinson. À Tirana (Albanie), il n'y avait pas de consommation de médicaments antidépresseurs, mais la consommation d’ASH était plus élevée chez les personnes à faible revenu. Les analyses multivariées du modèle final cache les différences entre les sites qui se sont révélées dans les analyses spécifiques au niveau du Canada, de l’Amérique Latine et d’Albanie. Conclusion : Il existe des inégalités socioéconomiques liées à la consommation des médicaments psychotropes chez les personnes âgées. Ces inégalités varient selon les sites. L'utilisation des médicaments psychotropes était plus fréquente chez les personnes les moins instruites et les plus pauvres au Canada alors que l'inverse était vrai dans les sites d'Amérique latine. L'Albanie était caractérisée par une absence de consommation d'antidépresseurs alors qu’il y avait une plus grande utilisation des anxiolytiques, sédatifs et hypnotiques dans les groupes à faible revenu.fr
dcterms.abstractStudy’s Objective: to estimate the association between socioeconomic position and use of psychotropic drugs in five diverse populations with 65-74 years of age. Method: The study sample was composed by 1,995 persons from the 2012 baseline data of the International Mobility in Aging Study (IMIAS) with 401 participants from Saint-Hyacinthe (Quebec), 398 from Kingston (Ontario), 394 elderly from Tirana (Albania), 400 from Manizales (Colombia) and 402 from Natal (Brazil). All psychotropic drugs consumed during the last 15 days were identified during a home visit and coded according to the ATC classification. Psychotropic medication included anxiolytics, sedatives and hypnotics (ASH), antidepressants (ADP) and analgesics/anti-epileptic/AntiParkinson (AEP). The associations between the prevalence in the consumption of psychotropic medications and education, income and occupation were estimated with prevalence ratios (PR) obtained by fitting a Poisson regression and using Andersen and Newman’s behavioral model for use of health services and controlling for needs (chronic medical conditions and depression), predisposing factors (age and sex) and facilitating factors (using the study site as proxy for health system and environmental facilitating factors). Results: older people living in Canadian sites consumed more psychotropic medications than those outside of Canada, older people in Manizales people consumed less ASH and the elderly of Albania did not consume ADP. Socioeconomic inequalities varied by site. In Canadian sites, low socioeconomic position was associated with more consumption of psychotropic medication: in particular, those with low education consumed plus des antidepresseurs and those with low income consumed more analgesics. In the Latin American research sites, the opposite patttern emerged, since those with higher education and higher income consumed more antidepresseurs and those with manual occupations consumed more analgesics. In Tirana (Albania), there was no consumption of antidepressive medication, but consumption of ASH was higher in those with lower income. Final multivariate analyses hid these across sites differences that are revealed in specific analyses through Canada, Latin America and Albania. Conclusion: There are socioéconomic inequalities related to the consumption of psychotropic drugs in the elderly population. These inequalities varied by site. Use of psychotropic medication was more frequent among the less educated and poorer people in Canada while the opposite was true in the Latin America sites. Albania was caracterized by the absence of antidepressant medication and a higher use of anxyiolitics in the lower income groups.fr
dcterms.languagefrafr


Files in this item

Thumbnail

This item appears in the following Collection(s)

Show item record