Show item record

dc.contributor.advisorChapman, C. Elaine
dc.contributor.authorLabrecque, Line
dc.contributor.authorBenoit, Sara
dc.contributor.authorKhalife, Rachel
dc.contributor.authorBeneva, Korina
dc.date.accessioned2014-09-08T15:20:33Z
dc.date.available2014-09-08T15:20:33Z
dc.date.issued2014-05-31
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/1866/10960
dc.subjectMaux de têtefr
dc.subjectPhysiopathologiefr
dc.subjectAiguille sous le dermefr
dc.subjectExercicesfr
dc.titleLes maux de tête : comment les identifier et les traiterfr
dc.typeTravail étudiant / Student work
etd.degree.disciplineSciences de la réadaptationfr
etd.degree.grantorUniversité de Montréalfr
etd.degree.nameM. Sc.fr
dcterms.abstractIntroduction: Les maux de tête (MT) sont devenus une priorité en santé publique suite au rapport de l’Organisation Mondiale de la Santé en 2001. Il existe de multiples types de céphalées, dont certaines peuvent être traitées en physiothérapie, telles que les céphalées cervicogénique, de tension (MTT) et celles attribuées à un désordre temporo-mandibulaire. Objectif: Fournir de l'information sur la physiopathologie des céphalées, la prise en charge en physiothérapie, ainsi que les traitements alternatifs disponibles. Méthodologique: Une recherche a été effectuée dans Medline, Pubmed, Pedro et Embase. Résultats: La physiopathologie des MT est partiellement connue, notamment pour les MTT. Une évaluation subjective et un examen physique détaillés sont essentiels afin de déterminer le type de céphalée selon la Classification Internationale des Maux de Tête et ainsi prodiguer un traitement adéquat. Certaines approches en physiothérapie telles que les exercices, la thérapie manuelle, les mobilisations des tissus mous ainsi que la neurostimulation électrique transcutanée (TENS) semblent efficaces dans le traitement des céphalées. Par contre, les évidences scientifiques demeurent faibles en raison d’un nombre insuffisant d’études de bonne qualité. Les thérapies psychologiques et l’approche interdisciplinaire démontrent également des effets bénéfiques dans le traitement des MTT réfractaires. Certaines modalités émergentes telles les aiguilles sous le derme et la stimulation trans-crânienne à courant direct présentent des résultats prometteurs, mais les évidences sont encore insuffisantes. Conclusion: Plusieurs approches de traitements s’offrent aux patients souffrant de MT, mais d’avantage d’études sont nécessaires pour avoir plus d’informations sur l’efficacité des traitements en physiothérapie pour chacun des types de MT.fr
dcterms.descriptionTravail d'intégration présenté à Elaine Chapman dans le cadre du cours PHT-6113.fr
dcterms.languagefrafr
UdeM.cycleÉtudes aux cycles supérieurs / Graduate studies


Files in this item

Thumbnail

This item appears in the following Collection(s)

Show item record