Show item record

dc.contributor.advisorLaverty, Sheila
dc.contributor.advisorAlexander, Kate
dc.contributor.advisorBlond, Laurent
dc.contributor.authorFontaine, Pascal
dc.date.accessioned2014-06-05T16:22:23Z
dc.date.availableNO_RESTRICTIONfr
dc.date.available2014-06-05T16:22:23Z
dc.date.issued2014-03-03
dc.date.submitted2013-04
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/1866/10770
dc.subjectFœtus équinfr
dc.subjectChevalfr
dc.subjectOstéochondrite disséquantefr
dc.subjectCartilagefr
dc.subjectImagerie médicalefr
dc.subjectDéveloppement articulairefr
dc.subjectEquine fetusfr
dc.subjectHorsefr
dc.subjectOsteochondrosis dissecansfr
dc.subjectCartilagefr
dc.subjectMedical imagingfr
dc.subjectJoint developmentfr
dc.subject.otherBiology - Veterinary Science / Biologie - Science vétérinaire (UMI : 0778)fr
dc.titleDescription du développement épiphysaire du tarse et du grasset équin à l’IRM et au CT : un pas vers la compréhension de l’OCDfr
dc.typeThèse ou mémoire / Thesis or Dissertation
etd.degree.disciplineSciences vétérinairesfr
etd.degree.grantorUniversité de Montréalfr
etd.degree.levelMaîtrise / Master'sfr
etd.degree.nameM. Sc.fr
dcterms.abstractL’ostéochondrite disséquante (OCD) est un défaut focal du processus d’ossification endochondrale en des sites spécifiques au niveau épiphysaire. Elle est caractérisée par la présence de fragments ostéochondraux pouvant se détacher de la surface articulaire. Cette maladie a un impact majeur sur les performances athlétiques des chevaux. Les deux hypothèses principales présentement véhiculées quant à sa pathogénie sont une nécrose ischémique du cartilage de croissance et une altération du métabolisme de la matrice de collagène de type II au sein du cartilage de croissance. Malgré de nombreuses années de recherche sur le sujet, plusieurs aspects de cette maladie demeurent inconnus. L’objectif de cette étude était de décrire le développement épiphysaire équin au niveau du membre pelvien à l’aide de l’imagerie médicale afin de déterminer si des variations du processus de maturation à certains sites pouvaient être un facteur prédisposant au développement de lésions d’OCD. Des membres pelviens de fœtus et de jeunes poulains ont été étudiés post-mortem. L’épiphyse du fémur distal, tibia distal et du talus ont été examinées par tomodensitométrie (CT) et résonnance magnétique 1.5 Tesla (IRM) dans le but de documenter le degré et le patron d’ossification, la régularité du front d’ossification, de même que le pourcentage du diamètre épiphysaire demeurant occupé par le complexe de cartilage articulaire-épiphysaire, et ce au niveau de certains sites prédéterminés. Les centres secondaires d’ossification (SOCs) ont été détectés pour la première fois à 7 mois de gestation (MOG) au niveau de l’épiphyse fémorale distale et à 8 MOG au niveau de l’épiphyse tibiale distale et du talus. À 8-9 MOG la lèvre latérale de la trochlée fémorale, la malléole médiale du tibia (MM) et la partie crâniale de la crête intermédiaire du tibia distal (DIRT(Cr)), tous des sites prédisposés à la maladie, avaient le plus haut pourcentage de cartilage de tous les sites évalués. Post-partum, le pourcentage de cartilage de la MM et de la DIRT(Cr) sont demeurés importants. Le CT et l’IRM ont su illustrer le développement épiphysaire équin et soutenir d’avantage le fait qu’un cartilage plus épais à certains sites articulaires pourrait avoir un rôle dans le développement de lésions d’OCD.fr
dcterms.abstractOsteochondrosis dissecans (OCD) is a focal failure of endochondral ossification of the epiphysis characterized by the presence of cartilage flaps and osteochondral fragments. This disease has a major impact on equine athletic performances. The two current principal hypotheses on etiopathogenesis are either an ischemic necrosis of growth cartilage or altered cartilage type II collagen metabolism. Despite years of research, many knowledge gaps on the etiology of this disease remain. The objective of this study was to image epiphyseal development in the equine pelvic limb to determine whether there was a variation in site maturation that could be a predisposing factor for OCD. Pelvic limbs (fetuses and foals) were studied post-mortem. The epiphyses of the distal femur, tibia and talus were scanned with computed tomography (CT) and 1.5 Tesla magnetic resonance imaging (MRI) to investigate the degree and pattern of ossification, the regularity of the ossification front and cartilage percentage (articular epiphyseal cartilage thickness as a percentage of total epiphyseal diameter) at predetermined sites. The secondary ossification centers (SOC) were first identified in the femoral epiphyses at 7 months of gestation (MOG), and both distal tibia and talus at 8 MOG. At 8-9 MOG the lateral trochlear ridge of the femur, medial malleolus of the tibia (MM), cranial part of the distal intermediate ridge of the tibia (DIRT(Cr)), all OCD susceptible sites, had the greatest cartilage percentage compared to all other sites assessed. Post-partum, the cartilage percentage of the MM and DIRT(Cr), common sites of OCD, remained high. CT and MRI images illustrate equine epiphyseal development and provide additional evidence that greater cartilage thickness at specific joint sites could play a role in the development of OCD.fr
dcterms.languagefrafr


Files in this item

Thumbnail

This item appears in the following Collection(s)

Show item record