Show item record

dc.contributor.authorAzzi, Nancyfr
dc.date.accessioned2013-04-19T19:54:25Z
dc.date.available2013-04-19T19:54:25Z
dc.date.issued2011-06fr
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/1866/9397
dc.publisherUniversité de Montréal. Centre de recherche en droit public.
dc.rights© copyright 2009-2014 Lex Electronica. Tous droits réservés. Toutes demandes de reproduction doivent être acheminées à Copibec (reproduction papier).fr
dc.titleLa haute représentante : une présente toujours absentefr
dc.typeArticlefr
dcterms.abstractCe fut en 1970, alors que l’Union européenne ne comptait que six États membres fondateurs, quand Henry Kissinger, secrétaire d’État des États-Unis, demanda « If I want to call Europe, who do I call? »2. Que dit-il de l’Union telle qu’elle est aujourd’hui, avec ses 27 États membres? Pour le moment, retournons un peu à cette époque où les artisans de l’Union européenne rêvaient déjà d’une Europe ayant un rôle important dans le monde. Certes savaient-ils que le continent devrait aussi être représenté par une grande figure, voire « Monsieur Europe ».fr
dcterms.bibliographicCitationLex Electronica ; vol. 16, no 1
dcterms.isPartOfurn:ISSN:1480-1787
dcterms.languagefrafr
UdeM.VersionRioxxVersion publiée / Version of Record


Files in this item

Thumbnail

This item appears in the following Collection(s)

Show item record