Show item record

dc.contributor.advisorKempeneers, Marianne
dc.contributor.authorDupont, Kim
dc.date.accessioned2012-10-31T13:47:30Z
dc.date.availableNO_RESTRICTIONen
dc.date.available2012-10-31T13:47:30Z
dc.date.issued2012-10-11
dc.date.submitted2012-05
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/1866/8668
dc.subjectParentsen
dc.subjectFamilleen
dc.subjectIdentitéen
dc.subjectFamilyen
dc.subjectIdentityen
dc.subject.otherSociology - Individual and Family Studies / Sociologie - Études de l’individu et de la famille (UMI : 0628)en
dc.titleLa construction de l’identité personnelle et sociale des jeunes parents lors de la fondation d'une familleen
dc.typeThèse ou mémoire / Thesis or Dissertation
etd.degree.disciplineSociologieen
etd.degree.grantorUniversité de Montréalfr
etd.degree.levelMaîtrise / Master'sen
etd.degree.nameM. Sc.en
dcterms.abstractCette étude a pour but spécifique de comprendre le processus de transformation et de construction de l’identité tant personnelle que sociale chez les jeunes parents suite à l’entrée en parentalité, et ce par l’impact qu’a l’événement (devenir parent) sur la perception de soi dans les diverses sphères de l’intime. Cette étude se distingue par son intérêt envers les jeunes couples qui ont grandi avec un modèle parental plus traditionnel, mais difficile à reproduire avec les changements sociaux, dont l'entrée des femmes sur le marché du travail. L'étude a été réalisé à l'aide d'entretiens semi-dirigés auprès de dix participants (cinq couples) répondant aux critères suivants: le couple de parents devait être hétérosexuel et vivre ensemble, les participants devaient être âgés entre 27 et 32 ans, leur premier enfant devait avoir entre 2 et 4 ans, ils devaient résider à l'extérieur de la métropole et au moins un des membres du couple devait avoir un diplôme universitaire. L'étude confirme l'idée que pour les pères, l'environnement familial est un agent motivateur dans l'idée de fonder leur propre famille, mais plusieurs vivent un choc quant au niveau de sacrifices nécessaires à faire en tant que parents. Toutefois, le choc identitaire le plus grand a été vécu par les femmes. Plusieurs d'entre elles ont ressenti une véritable confusion face aux différentes pressions sociales quant au rôle qu'elles ont à jouer en tant que mères ou travailleuses et ont ressenti de la culpabilité lorsqu'elles ont fait leur choix identitaire. C'est également le cercle social des femmes qui a été le plus modifié suite à l'arrivée de leur premier enfant, ces dernières s'entourant de collègues (femmes) qui vivent la même situation, tout en ayant moins de temps à offrir à leurs amis et familles suite à l'arrivée de l'enfant.en
dcterms.abstractThe goal of this study is to understand the process of construction and transformation of personal and social identity in young parents following the entry in parenthood. It focuses on the impact that parenthood has on the perception of self in the different spheres of intimacy. What distinguishes this study is the focus on young couples who have grown within a traditional parental model that has become more difficult to reproduce given social changes, such as the entry of women in the labor market. The study was conducted among ten participants (five couples) using semi-directive interviews. The participants were chosen according to the following criteria: be a heterosexual couple living together, be between 27 and 32 years of age, be the parent of a child between 2 and 4 years of age and be a resident outside of a metropolitan area. Additionally, at least one of the parents for each couple had to have a university degree. The study confirms the ideas that, for fathers, the familial environment is a motivational factor in the decision of founding a family. Many experience a shock relative to the level of sacrifices they have to make as parents. However, the greatest shock was felt by women. Many of them felt really confused when faced with the many social pressures relative to their role as mothers or in the workplace. They also felt guilt when making their identity choices. Women's social circles were most affected following the birth of their first child, since they would surround themselves with other women who were in the same situation, thus having less time for they friends and relatives.en
dcterms.languagefraen


Files in this item

Thumbnail

This item appears in the following Collection(s)

Show item record