Show item record

dc.contributor.advisorRemise, Claude
dc.contributor.advisorRodrigue, Charles
dc.contributor.authorDubois, Audrey
dc.date.accessioned2012-01-09T14:57:48Z
dc.date.availableNO_RESTRICTIONen
dc.date.available2012-01-09T14:57:48Z
dc.date.issued2011-10-06
dc.date.submitted2011-06
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/1866/6103
dc.subjectForsusen
dc.subjectélastiques inter-maxillairesen
dc.subjectclasse IIen
dc.subjectmyofonctionnelen
dc.subjectintermaxillary elasticsen
dc.subjectclass IIen
dc.subjectfunctional applianceen
dc.subject.otherHealth Sciences - Dentistry / Sciences de la santé - Dentisterie (UMI : 0567)en
dc.titleComparaison des effets sur la croissance des maxillaires de l'utilisation du Forsus® versus celle des élastiques de classe IIen
dc.typeThèse ou mémoire / Thesis or Dissertation
etd.degree.disciplineMédecine dentaireen
etd.degree.grantorUniversité de Montréalfr
etd.degree.levelMaîtrise / Master'sen
etd.degree.nameM. Sc.en
dcterms.abstractObjectif : Évaluer les effets sur la croissance des maxillaires, ainsi que les effets dentaires, de l'utilisation du Forsus versus celle des élastiques de classe II. Matériel et méthode : Un échantillon de 30 patients a été traité sans extraction et a eu une phase d'alignement préliminaire avec appareillage orthodontique fixe complet. Vingt-trois (23) patients (14 filles, 9 garçons) ont été traités à l'aide de Forsus (âge moyen : 13,4 ans) et 7 patients (4 filles, 3 garçons) ont été traités avec des élastiques de classe II (âge moyen : 14,3 ans). Une radiographie céphalométrique a été prise à la fin de la phase d'alignement, juste avant la mise en place de l'appareil myofonctionnel choisi, et une autre au moment de l'enlèvement de l'appareil (temps de port moyen : 0,5 an). Les radiographies ont ensuite été tracées à l'aveugle et 17 mesures ont été sélectionnées pour évaluer l'effet des appareils sur les maxillaires (ANS-PNS, SNA, SNB, ANB, Go-Pg, Ar-Go, Co-Gn, axe Y, Ar-Gn, Ar-Go-Me, FMA, POF/FH, PP/FH, B-Pg(PM), 1/-FH, 1/-/1, /1-PM). Un questionnaire pour évaluer le confort face à leur appareil a été remis aux patients à environ la moitié du temps de port estimé. Résultats : Il n'y a aucune différence statistiquement significative entre les deux traitements sur la croissance du maxillaire (ANS-PNS p = 0,93, SNA p = 0,12). De façon générale, il n'y a pas non plus de différence significative entre les deux traitements sur la croissance de la mandibule (Ar-Gn p = 0,03, SNB p = 0,02 et pour les 6 autres mesures p > 0,05). Pour la composante dento-alvéolaire, les deux traitements proclinent les incisives inférieures et rétroclinent les incisives supérieures, le Forsus causant une plus forte rétroclinaison des incisives supérieures (1/-FH p = 0,007, /1-PM p = 0,10). Pour les changements angulaires des plans, le Forsus cause de manière significative une augmentation de l’inclinaison du plan occlusal (POF/FH p = 0,001). Pour le questionnaire sur l'évaluation du confort, il n'y a pas de différence entre les deux traitements en ce qui concerne la gêne face aux activités quotidiennes (p = 0,19). L'hygiène est plus facile avec les élastiques (p = 0,03). Le sommeil n’est perturbé par aucun des appareils (p =0,76). La différence entre le groupe «élastiques» et le groupe «Forsus» pour le confort en général n'est pas significative (p = 0,08). Conclusions : Le but de l’étude étant de vérifier l’efficacité des élastiques de classe II bien portés versus celle des Forsus, on peut conclure que leurs effets sont relativement similaires sur les maxillaires. Cependant, le Forsus cause de manière statistiquement significative une augmentation de l'angle du plan occlusal et une rétroclinaison plus importante des incisives supérieures.en
dcterms.abstractObjective : To compare the effects on jaw growth of using Forsus Springs versus class II elastics. Material and Method : A sample of 30 patients was treated non extraction. Following a preliminary alignment phase with full fixed braces, 23 patients (14 girls, 9 boys) were treated with Forsus and 7 patients (4 girls, 3 boys) were treated with elastics (mean age : 14,3yo). Average wearing time : 0,5 y. Cephalometric radiographs were taken at the end of the alignment phase and at the end of the functional phase. Radiographic measurements were taken to assess the effects of both appliance types (ANS-PNS, SNA, SNB, ANB, Go-Pg, Ar-Go, Co-Gn, axe Y, Ar-Gn, Ar-Go-Me, FMA, POF/FH, PP/FH, B-Pg(PM), 1/-FH, 1/-/1, /1-PM). Questionnaires to assess comfort with the appliances were given to the patients approximately halfway through treatment. Results : No statistically significant differences in maxillary growth (ANS-PNS p = 0,93, SNA p = 0,12) or mandibular growth (Ar-Gn p = 0,03, SNB p = 0,02 and for the other 6 measurements p > 0,05) were noted between groups. Both treatments proclined lower incisors and retroclined upper incisors, with the Forsus causing more retroclination of the upper incisors (1/-FH p = 0,007, /1-PM p = 0,10). Forsus caused a statistically significant steepening of the occlusal plane (POF/FH p = 0,001). With respect to patient comfort, there was no statistically significant difference between the two treatments, although maintaining oral hygiene was easier in the elastics group (for daily activities p = 0,19, oral hygiene p = 0,03, sleep p =0,76, general comfort p = 0,08). Conclusions : The aim of this study being to assess the effectiveness of well worn class II elastics versus the effectiveness of Forsus, we can conclude that their effects are relatively similar on the maxillary bones. However, Forsus cause a statistically significant increase of the inclination of the occlusal plane and greater retroclination of upper incisor.en
dcterms.languagefraen


Files in this item

Thumbnail

This item appears in the following Collection(s)

Show item record