Show item record

dc.contributor.authorMcCausland, William J.
dc.date.accessioned2006-09-22T19:56:28Z
dc.date.available2006-09-22T19:56:28Z
dc.date.issued2004
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/1866/519
dc.format.extent255935 bytes
dc.format.mimetypeapplication/pdf
dc.publisherUniversité de Montréal. Département de sciences économiques.fr
dc.subjectconsumer demand
dc.subjectrandom choice
dc.subjectrandom preference
dc.subject[JEL:D11] Microeconomics - Household Behavior and Family Economics - Consumer Economics: Theoryen
dc.subject[JEL:D11] Microéconomie - Comportement des ménages et économie familiale - Économie du consommateur: théoriefr
dc.titleA Theory of Random Consumer Demand
dc.typeArticle
dc.contributor.affiliationUniversité de Montréal. Faculté des arts et des sciences. Département de sciences économiques
dcterms.abstractThis paper presents a new theory of random consumer demand. The primitive is a collection of probability distributions, rather than a binary preference. Various assumptions constrain these distributions, including analogues of common assumptions about preferences such as transitivity, monotonicity and convexity. Two results establish a complete representation of theoretically consistent random demand. The purpose of this theory of random consumer demand is application to empirical consumer demand problems. To this end, the theory has several desirable properties. It is intrinsically stochastic, so the econometrician can apply it directly without adding extrinsic randomness in the form of residuals. Random demand is parsimoniously represented by a single function on the consumption set. Finally, we have a practical method for statistical inference based on the theory, described in McCausland (2004), a companion paper.
dcterms.abstractCe papier présente une nouvelle théorie de demande aléatoire des consommateurs. La primitive est une collection de lois de probabilités plutôt qu'une préférence binaire. Les lois sont soumises à diverses contraintes, notamment des analogues aux hypothèses habituelles sur les préférences telles que la transitivité, la monotonicité et la convexité. Deux résultats permettent une représentation complète d'une demande aléatoire compatible avec la théorie. L'objectif de cette théorie de demande aléatoire des consommateurs est l'application à des problèmes empiriques de la demande des consommateurs. Dans cette optique, cette théorie présente plusieurs propriétés souhaitables. Elle est intrinsèquement stochastique, elle peut donc être appliquée directement sans avoir à ajouter d'aléa extrinsèque sous forme de résidus. La demande aléatoire est parcimonieuse dans sa représentation par une seule fonction de l'ensemble de consommation. Finalement, une méthode pratique d'inférence fondée sur cette théorie est présentée dans McCausland (2004), un papier complémentaire.
dcterms.isPartOfurn:ISSN:0709-9231
UdeM.VersionRioxxVersion publiée / Version of Record
oaire.citationTitleCahier de recherche
oaire.citationIssue2004-04


Files in this item

Thumbnail

This item appears in the following Collection(s)

Show item record