☃ ❄ ⛄ ☃ ❄ ⛄ CONGÉ DES FÊTES 2018 : Veuillez noter qu'il n'y aura pas de suivi des dépôts des thèses, mémoires et travaux étudiants après le 20 décembre 2018. Retour aux délais réguliers dès le 3 janvier 2019.

Show item record

dc.contributor.advisorMacdonald, Iain
dc.contributor.authorBerzi, Nicolas
dc.date.accessioned2011-05-20T15:42:47Z
dc.date.availableNO_RESTRICTIONen
dc.date.available2011-05-20T15:42:47Z
dc.date.issued2011-05-05
dc.date.submitted2010-05
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/1866/5052
dc.subjectPhilosophieen
dc.subjectAdornoen
dc.subjectDialectiqueen
dc.subjectesthétiqueen
dc.subjectarten
dc.subjectdissonanceen
dc.subjectphilosophyen
dc.subjectadornoen
dc.subjectdialecticen
dc.subjectaestheticen
dc.subjectarten
dc.subjectdissonanceen
dc.subject.otherPhilosophy / Philosophie (UMI : 0422)en
dc.titleAdorno et le projet d'une théorie dialectique de l'oeuvre d'arten
dc.typeThèse ou mémoire / Thesis or Dissertation
etd.degree.disciplinePhilosophieen
etd.degree.grantorUniversité de Montréal (Faculté des arts et des sciences)fr
etd.degree.levelMaîtrise / Master'sen
etd.degree.nameM.A.en
dcterms.abstractLe projet d’une théorie dialectique de l’œuvre d’art est sans doute un des plus complexes que Theodor Adorno ait tenu en haleine, projet qui table sur les horizons théoriques les plus diversifiés du philosophe de Francfort. Il ne s’agit donc pas ici d’en résumer la pertinence et les prémisses, de rendre justice à sa pleine complexité. Ce que je propose bien plutôt de faire c’est de développer trois façons inter-reliées de comprendre ce projet. En partant d’abord de la situation de l’esthétique contemporaine à Adorno, nous voudrions regarder en face la solution qu’offre la Théorie esthétique pour revitaliser l’esthétique philosophique. Il s’agit donc d’abord de questionner les catégories traditionnelles de l’esthétique qui semblent inadéquates à la réalité de l’art moderne « à l’époque où il devient objet de réflexion ». Le second aspect concerne l’interprétation et la méthode de présentation. « L’essai comme forme » qu’Adorno exécute et développe de pair avec la tendance parataxique de la poésie d’Hölderlin est l’objet des Notes sur la littérature. Ces travaux font écho à des notions clefs de la Théorie esthétique, déjà en germes dans « L’actualité de la philosophie » : l’interprétation, le contenu de vérité et le caractère énigmatique. Je propose finalement de restituer une certaine évolution du matériau-dissonance, ce qui recoupe et « matérialise » les deux premières perspectives.en
dcterms.abstractThe project of a dialectical theory of the artwork is probably one of the most complex aspects of Theodor Adorno’s thought. The aim of this thesis is neither to summarize this project nor to do justice to its full complexity. What I propose, more specifically, is to present three interrelated ways of understanding Adorno’s project. The first concerns the aim and relevance of contemporary philosophical aesthetics. The question here is how Adorno’s Aesthetic Theory contributes to a revitalization of philosophical aesthetics. By juxtaposing traditional categories, which seem inappropriate to the experience of modern art, and contemporary aesthetic experience, I show how Adorno’s negative dialectical philosophy provides a relay of sorts between the traditional and the modern, made necessary by modern art itself "at a time when it is becoming an object of reflection". The second perspective concerns questions of interpretation and presentation, centered on Adorno’s explorations of the essay as “form” and the concept of parataxis, as discussed in Notes to Literature. Here I focus on how these explorations intersect with key concepts in his Aesthetic Theory and his early essay on “The Actuality of Philosophy”: interpretation, truth content, and enigmaticity. Finally, I propose a more specific reflection on dissonance that illustrates and “materializes” aspects of the first two perspectives.en
dcterms.languagefraen


Files in this item

Thumbnail

This item appears in the following Collection(s)

Show item record