Show item record

dc.contributor.advisorAmiraux, Valérie
dc.contributor.authorMurrugarra Cerna, Juan Carlos
dc.date.accessioned2011-04-20T16:30:01Z
dc.date.availableNO_RESTRICTIONen
dc.date.available2011-04-20T16:30:01Z
dc.date.issued2011-04-01
dc.date.submitted2010-12
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/1866/4918
dc.subjectCultureen
dc.subjecttemps libreen
dc.subjectloisiren
dc.subjectnouveaux arrivantsen
dc.subjectPéruviensen
dc.subjectminorités ethniquesen
dc.subjectintégrationen
dc.subjectcultureen
dc.subjectfree timeen
dc.subjectleisureen
dc.subjectnewcomersen
dc.subjectPeruviansen
dc.subjectethnic minoritiesen
dc.subjectintegrationen
dc.subject.otherSociology - Ethnic and Racial Studies / Sociologie - Études des relations interethniques et des relations raciales (UMI : 0631)en
dc.titleL’impact du loisir sur l’intégration sociale des minorités ethniques à Montréal : le cas des nouveaux arrivants originaires du Pérouen
dc.typeThèse ou mémoire / Thesis or Dissertation
etd.degree.disciplineSociologieen
etd.degree.grantorUniversité de Montréalfr
etd.degree.levelMaîtrise / Master'sen
etd.degree.nameM. Sc.en
dcterms.abstractL’immigration au Québec se caractérise depuis quelques années par une nouvelle dynamique. La présence d’immigrants socialement perçus comme « minorités ethniques », ou plus précisément comme « minorités visibles », est de plus en plus évidente, surtout dans des contextes urbains où la diversité ethnique est une donnée palpable au quotidien. Dans ce mémoire nous proposons de travailler sur l’impact du loisir défini comme un ensemble de pratiques culturelles, c'est-à-dire des pratiques de loisir enracinées dans l’habitus, à l’appui de l’analyse du processus d’intégration sociale d’un groupe d’immigrants péruviens nouvellement arrivés à Montréal. Cette enquête cherche à explorer le rapport entre loisir et intégration, à partir d’un cadre théorique qui nous permet d’aborder le loisir comme un domaine particulièrement fécond sur le plan de la participation à la société d’accueil. Pour ce faire, nous avons privilégié une approche qualitative qui nous a aidé à « reconstruire » la trajectoire d’intégration de cinq nouveaux arrivants péruviens installés à Montréal depuis cinq ans ou moins. L’analyse des données révèle que le processus d’intégration de ces migrants est difficile, en raison des épreuves de l’adaptation (l’acculturation) à la société hôte, et que les activités liées aux loisirs ont un impact positif sur ledit processus, en partie parce qu’elles jouent un rôle stratégique qui favorise l’adaptation et la participation. Ces activités illustrent aussi les modalités d’une incorporation dans certains domaines de la vie sociale (l’emploi, la vie culturelle, la socialisation amicale) qui permet de ne pas rompre totalement les liens avec la communauté d’origine. Au quotidien, les loisirs permettent un rapprochement avec le groupe majoritaire et, plus largement, avec les autres groupes présents à Montréal : des liens d’amitié se développent, des pratiques de sociabilité se déploient, la consommation de certains biens et services est stimulée, l’individu fait de nouvelles connaissances, etc. Le lien entre communalisation ethnique et intégration permet alors de traverser différents espaces et groupes. Le plaisir reste par ailleurs le moteur des loisirs, c'est-à-dire que les activités choisies par les individus correspondent à leurs goûts, leurs intérêts, et que le loisir, en général, va de pair avec le plaisir. Ce lien favorise le déploiement de « réponses » spécifiques par nos interlocuteurs face aux problèmes d’adaptation, et la confirmation d’une sorte de sentiment d’intégration chez eux.en
dcterms.abstractImmigration in Quebec has recently experienced a new trend. In fact, the arrival of immigrants socially perceived as "ethnic minorities", or more specifically as "visible minorities", has become increasingly evident, especially in the urban context where ethnic diversity is palpable every day. In this master’s thesis, we focus on the impact of leisure defined as a set of cultural practices, that is to say leisure practices embedded in the “habitus,” to support the analysis of the social integration of a group of Peruvian immigrants recently arrived in Montréal. This investigation seeks to explore the relationship between leisure and integration. Utilizing a theoretical framework allowed us to approach leisure, as a field that encourages participation in the host society. To achieve this goal, we used a qualitative approach in order to "rebuild" the integration trajectory of five Peruvian newcomers who had settled in Montréal for five years or less. The data analysis reveals that the integration process of these immigrants is difficult, since this process presents challenges of adaptation (acculturation) to the host society, and leisure activities have a positive impact on that process in part because they play a strategic role that promotes adaptation and participation. These activities also illustrate the modes of incorporation into some areas of social life (employment, cultural life, friendship and socialization), which does not completely break the ties to the community of origin. In daily practice, leisure promotes the rapprochement with the majority group and more generally, with the other ethnic groups living in Montréal: the friendship develops, the practices of sociability are deployed, the consumption of some goods and services is stimulated, and the individual meet more people, etc. The connection between ethnic communalization and integration can allow the individual to enter different areas and groups. Moreover, pleasure is the engine of leisure, so this means that leisure activities chosen by these individuals match their personal tastes and interests. This link facilitates the deployment of specific “responses” by these newcomers (coping responses), in order to face their problems of adaptation, and the confirmation of a sort of integration feeling among them.en
dcterms.languagefraen


Files in this item

Thumbnail

This item appears in the following Collection(s)

Show item record