Afficher la notice

dc.contributor.advisorMarois, Claude
dc.contributor.authorMontminy, Dominique
dc.date.accessioned2010-12-17T16:52:56Z
dc.date.availableNO_RESTRICTIONen
dc.date.available2010-12-17T16:52:56Z
dc.date.issued2010-08-05
dc.date.submitted2010-06
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/1866/4397
dc.subjectÉtalement urbainen
dc.subjectProtection du territoire agricoleen
dc.subjectRégion métropolitaine de recensement (RMR) de Montréalen
dc.subjectUrban sprawlen
dc.subjectProtection of farmlanden
dc.subjectMontreal Census Metropolitan Regionen
dc.subject.otherSocial Sciences - Geography / Sciences sociales - Géographie (UMI : 0366)en
dc.titleLa protection du territoire agricole de la région métropolitaine de recensement (RMR) de Montréal dans un contexte d’étalement urbainen
dc.typeThèse ou mémoire / Thesis or Dissertation
etd.degree.disciplineGéographieen
etd.degree.grantorUniversité de Montréalfr
etd.degree.levelMaîtrise / Master'sen
etd.degree.nameM. Sc.en
dcterms.abstractL’étalement urbain constitue un enjeu de société qui préoccupe tous les acteurs de l’aménagement du territoire. Le développement de superficies urbanisées à la périphérie des villes à des fins résidentielle, industrielle, commerciale et d’infrastructures se caractérise par une faible densité des structures bâties et par une perte de terres agricoles. Les conséquences sont importantes notamment parce que ces pertes sont irréversibles. Ce projet de recherche analyse les tendances actuelles de l’étalement urbain dans la RMR de Montréal et au-delà de celle-ci ainsi que ses impacts sur les territoires agricoles. Il comporte trois objectifs secondaires. Le premier objectif vise à analyser l’importance de la multifonctionnalité de l’agriculture et sa prise en compte dans les stratégies d’aménagement et de revitalisation agricole dans les MRC. Le deuxième objectif vise à établir les liens entre ces stratégies et les pressions urbaines dans la région métropolitaine de Montréal. Les pressions urbaines des 88 municipalités sont analysées en fonction de l’augmentation de la population et des ménages, par le nombre de mises en chantier ainsi que par les demandes de modification de la zone agricole déposées par les municipalités auprès de la CPTAQ entre 2000 et 2009. Le dernier objectif vise à identifier les MRC qui ont développé ces stratégies dans leur schéma d’aménagement et de développement (SAD), pour ensuite comparer les intentions et les actions des MRC par rapport à l’étalement urbain qui se développe concrètement sur leur territoire depuis l’an 2000. Pour ce faire, deux critères ont été retenus : une typologie des stratégies d’aménagement et de revitalisation agricole des SAD et les positions adoptées par les acteurs impliqués dans les demandes de modification. En conclusion, les cinq MRC analysées en détail ont demandé entre 2,1 % et 2,6 % de leur propre zone agricole au cours des dix dernières années, peu importe l’élaboration de leur SAD et les pressions urbaines qu’elles subissent.en
dcterms.abstractUrban sprawl represents a challenge to society of concern for all the players in regional land use planning. The development of urbanised areas on the edges of cities for residential, industrial, commercial and infrastructure purposes is characterised by low density development and a loss of farmland. The consequences are important because these losses are irreversible. This research project analyses current trends of urban sprawl in the Montreal Census Metropolitan Region and the surrounding area as well as its impacts on agricultural areas. There are three secondary objectives. The first one is to analyse the importance of the multi-functionality of agriculture and how it has been taken into account in the strategies for agricultural planning and revitalisation in the Regional Municipal Counties (RMC). The second one aims to establish the linkages between these strategies and the urban pressures in the Montreal metropolitan region. Urban pressures are analysed in the context of 88 municipalities as a function of the increases in population and households and the number of construction projects initiated as well as the requests for modification of their agricultural zones submitted by the municipalities to Quebec’s Agricultural Land Protection Commission between 2000 and 2009. The final objective aims to identify those RMC which have developed strategies in their regional land use development plan for their agricultural zone, in order then to compare the intentions and actions of the RMC with the urban sprawl which has actually taken place in their territory since 2000. To accomplish this, two criteria were used: a typology of the planning and revitalisation strategies for the agricultural zones and the positions adopted by the players involved in formulating the requests for modification. By way of conclusion, the 5 RMC analysed in detail requested the withdrawal of between 2.1 % and 2.6 % of their own agricultural zone during the last 10 years, regardless of their own agricultural development plan and the actual urban pressures they had experienced.en
dcterms.languagefraen


Fichier(s) constituant ce document

Vignette

Ce document figure dans la(les) collection(s) suivante(s)

Afficher la notice