Afficher la notice

dc.contributor.advisorRenaud, Jean
dc.contributor.authorBégin, Karine
dc.date.accessioned2010-11-22T15:11:49Z
dc.date.availableNO_RESTRICTIONen
dc.date.available2010-11-22T15:11:49Z
dc.date.issued2010-06-03
dc.date.submitted2009-12
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/1866/4308
dc.subjectImmigrationen
dc.subjecttravailleurs sélectionnésen
dc.subjectinsertion professionnelleen
dc.subjectsuréducationen
dc.subjectanalyse longitudinaleen
dc.subjectanalyse multi-niveauxen
dc.subjectImmigrationen
dc.subjectskilled workersen
dc.subjecteconomic integrationen
dc.subjectover-educationen
dc.subjectlongitudinal analysisen
dc.subjectmultilevel analysisen
dc.subject.otherSociology - Ethnic and Racial Studies / Sociologie - Études des relations interethniques et des relations raciales (UMI : 0631)en
dc.titleÉtablissement des travailleurs immigrants sélectionnés au Québec : mobilité professionnelle et présence en emploi qualifié au cours des premières années suivant l’arrivéeen
dc.typeThèse ou mémoire / Thesis or Dissertation
etd.degree.disciplineSociologieen
etd.degree.grantorUniversité de Montréalfr
etd.degree.levelDoctorat / Doctoralen
etd.degree.namePh. D.en
dcterms.abstractLes études portant sur l’adéquation entre le niveau de formation des individus et celui requis pour l’emploi occupé se sont peu attardées à la dimension temporelle de cette relation. De plus, peu ont abordé la question chez les immigrants canadiens, et de surcroît chez les travailleurs immigrants sélectionnés du Québec. Une seule étude abordant le sujet sous un angle longitudinal a été recensée et se limite à l’accès des travailleurs qualifiés à un premier emploi correspondant à leur niveau de compétences. Cette thèse cherche à aller au-delà des premières transitions sur le marché du travail et vise à mieux comprendre l’évolution de la relation formation-emploi au fil du temps d’établissement. Plus spécifiquement, l’objectif y est de mieux circonscrire l’évolution de la relation formation-emploi au cours des premières années suivant l’arrivée du migrant, d’en identifier les déterminants, mais également de voir l’impact de cette relation sur d’autres dimensions de la qualité de l’emploi : le statut socioéconomique et le salaire. Afin de mieux comprendre les déterminants de l’occupation d’emplois correspondant à son niveau de compétences et d’emplois pour lesquels l’individu est suréduqué ainsi que leur impact respectif sur le statut d’emploi et le salaire, cette thèse considère l’apport de théories sociologiques et économiques. D’une part, différentes théories s’opposent quant au caractère temporaire ou permanent de la suréducation. Ce faisant, elles soulèvent l’impact potentiel des expériences en emploi passées sur le parcours futur et la nécessité d’une vision longitudinale de l’insertion professionnelle. D’autre part, d’autres approches soulèvent, en plus des déterminants individuels, le rôle du contexte social et institutionnel dans lequel l’individu s’insère. Ces différentes approches trouvent écho dans la perspective empirique du parcours de vie qui permet de considérer l’interrelation entre des facteurs micro, méso et macro sociaux et de se représenter les parcours biographiques au fil du temps. L'Enquête sur les travailleurs sélectionnés (ETS) a rendu possible l'étude des parcours en emploi de cette catégorie d'immigrant sélectionnée en fonction de son potentiel d'insertion à la société québécoise dans la mesure où celle-ci comporte à la fois des données administratives sur la situation prémigratoire des travailleurs immigrants, de même que de l'information datée sur chacun des emplois occupés après la migration. L’analyse a été effectuée en trois temps soit : une description du lien entre le niveau de formation et l’emploi, l’étude des déterminants de la relation formation-emploi et finalement, l’étude des salaires et effet de la relation formation-emploi sur ceux-ci. Chacun de ces trois volets est présenté sous forme d’articles soumis pour publication. Les résultats montrent que la proportion d’individus occupant des emplois correspondant à leur niveau de compétences augmente avec le temps passé dans la société d’accueil. Cependant, la suréducation demeure un phénomène présent chez la catégorie des travailleurs immigrants sélectionnés. À ce titre, les premières expériences en emploi sont déterminantes dans la mesure où elles ont un impact non seulement sur l’évolution de la relation formation-emploi, mais également sur les salaires et les statuts des emplois décrochés par les nouveaux arrivants. La grille de sélection, élément central du processus par lequel un candidat peut devenir immigrant au Québec, à travers les attributs des individus qu’elle retient, contribue aussi à façonner les parcours en emploi. La région de provenance des immigrants distingue également les immigrants entre eux, toutes choses égales par ailleurs. La majorité des groupes sont désavantagés lorsqu’ils sont comparés à leurs compatriotes de l’Europe de l’Ouest et des États-Unis, et ce désavantage perdure au fil des années. Cette thèse a démontré que l’insertion professionnelle et la relation formation-emploi sont des sujets se devant d’être abordés sous un angle longitudinal pour bien saisir la complexité des processus à l’œuvre. Au niveau social, les analyses auront permis de montrer l’importance de se pencher sur les services offerts aux immigrants pour les aider dans leur insertion professionnelle, surtout dans un contexte où des départs à la retraite massifs et des pénuries de main-d'œuvre qualifiée sont à prévoir.en
dcterms.abstractStudies on the adequacy between the level of education of individuals and that required for the job held have rarely addressed the temporal dimension of this relationship. Moreover, few have addressed the issue among Canadian immigrants, and fewer still for skilled workers in Quebec. One study examining the subject from a longitudinal perspective has been identified, but is limited to the access of skilled workers to a first job corresponding to their skill level. This thesis seeks to go beyond the first transitions to the labour market and aims to better understand the evolution of the relationship between education and employment over the course of settlement. More specifically, the objective is to better define the progression of this relationship during the first years after the migrant’s arrival, to identify its determinants, but also to see the impact of this relationship on other dimensions of job quality: socio-economic status and salary. This thesis considers the contribution of sociological and economic theories in order to better understand the determinants of having jobs that match one’s level of skills and jobs for which the individual is over-educated, as well as their respective impacts on employment status and salary. On the one hand, various theories disagree regarding the temporary or permanent nature of over-education. In so doing, they highlight the potential impact of past job experiences on the job course and the need for a longitudinal view of labour market integration. On the other hand, other approaches underline, in addition to individual determinants, the role of the social and institutional context in which the individual belongs. These different approaches are reflected in the empirical perspective of the life course that allows us to consider the interrelationship between micro, meso and macro social factors and to represent individual histories through time. Data from the "Enquête sur les travailleurs sélectionnés" (ETS) includes both administrative data on the pre-migration situation of immigrant workers, as well as information on each job held after migration, making possible the study of pathways into employment for this immigrant category which is selected based on its potential for integration into Quebec society. The analysis was conducted in three phases, including a description of the relationship between educational attainment and employment, the study of the determinants of the education-job relationship and finally, the study of wages and the effect of the education-job relationship on them. Each of these three components is presented in the form of articles ready to be submitted for publication. The results show that the proportion of individuals in jobs that match their skill level increases with time spent in the host society. However, over-education is a phenomenon present among the skilled worker immigration category. As such, the first job experiences are critical since they have an impact not only on the evolution of the relationship between education and employment, but also on wages and the socio-economic status of jobs obtained by new immigrants. The selection grid, a central element of the process through which a candidate can become an immigrant in Quebec, also helps shape the job course through the attributes of the individuals that it retains. Region of origin distinguishes immigrants as well, all things being equal. Most groups are disadvantaged when compared to their counterparts from Western Europe and the United States, and this disadvantage persists over the years. This thesis has shown that economic integration and the education-job relationship are topics to be addressed from a longitudinal perspective in order to understand the complexity of the processes at work. At the social level, analyses have demonstrated the importance of looking at the services offered to immigrants to help them establish economically, especially in a context where retirements and massive labour shortages are expected to happen.en
dcterms.languagefraen


Fichier(s) constituant ce document

Vignette

Ce document figure dans la(les) collection(s) suivante(s)

Afficher la notice