Show item record

dc.contributor.advisorMorizot, Julien
dc.contributor.authorFréchette, Nicolas
dc.date.accessioned2010-10-15T18:08:04Z
dc.date.availableNO_RESTRICTIONen
dc.date.available2010-10-15T18:08:04Z
dc.date.issued2010-09-02
dc.date.submitted2010-08
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/1866/4221
dc.subjectIntelligenceen
dc.subjectHabiletés cognitivesen
dc.subjectTraits de personnalitéen
dc.subjectAdolescenceen
dc.subjectÉcoleen
dc.subjectCognitive Abilitiesen
dc.subjectPersonality traitsen
dc.subjectSchoolen
dc.subject.otherPsychology - Personality / Psychologie - Personnalité (UMI : 0625)en
dc.titleEst-ce que l’intelligence générale et les traits de personnalité des adolescents sont reliés? : relations concurrentes et prospectives dans une étude longitudinale de cinq ansen
dc.typeThèse ou mémoire / Thesis or Dissertation
etd.degree.disciplinePsychoéducationen
etd.degree.grantorUniversité de Montréalfr
etd.degree.levelMaîtrise / Master'sen
etd.degree.nameM. Sc.en
dcterms.abstractSelon plusieurs auteurs, l’intelligence générale et les traits de personnalité sont des construits fondamentaux nécessaires à l’adaptation psychosociale des individus. Bien que plusieurs études menées à partir d’échantillons d’adultes aient démontré des liens significatifs entre ces deux construits, peu d’entre elles ont tenté de vérifier si ces relations pouvaient être observées aussi chez les adolescents. De plus, un nombre très restreint d’études ont étudié la question de savoir si les relations entre l’intelligence générale et les traits de personnalité étaient significatives de façon prospective avec un intervalle de temps entre les évaluations. Enfin, les études disponibles ne permettent pas de déterminer si les relations entre l’intelligence générale et les traits de personnalité sont différentes selon le sexe. La présente étude visait à combler ces vides. Les objectifs étaient, d’une part, de déterminer s’il existe des relations prédictives concurrentes et prospectives entre l’intelligence générale et les traits de personnalité chez les adolescents et, d’autre part, de vérifier si ces relations sont différentes entre les garçons et les filles. Les données utilisées proviennent de l’étude longitudinale de la Stratégie d’intervention agir autrement (SIAA). Un large échantillon d’adolescents évalués une première fois en secondaire un et réévalués à nouveau quatre ans plus tard en secondaire cinq a été employé. À la première vague de collecte de données, seule l’intelligence générale a été évaluée, tandis qu’à la deuxième vague, autant l’intelligence générale que les traits de personnalité l’ont été. La modélisation par équations structurales sur des variables latentes a été utilisée pour tester les différentes hypothèses de recherche. Les résultats ont démontré que, sur le plan concurrent, l’intelligence générale et tous les traits de personnalité considérés sont reliés significativement de façon positive, ce qui va partiellement à l’encontre des données obtenues à partir des échantillons d’adultes. Sur le plan prospectif, les résultats ont confirmé que les corrélations diminuent avec le temps, et ce, pour presque tous les traits étudiés. Finalement, les modèles d’équations structurales multi-groupes ont confirmé la présence de différences significatives entre les garçons et les filles pour certains traits de personnalité. Dans l’ensemble, bien que plusieurs résultats de la présente étude obtenus à partir d’un échantillon d’adolescents soient conformes à ceux observés auprès d’échantillons d’adultes, certaines différences intéressantes sont observées.en
dcterms.abstractAccording to several scholars, general intelligence and personality traits are fundamental constructs that are necessary for individuals’ psychosocial adjustment. Even though several studies showed significant relations between these constructs in adults’ samples, very few attempted to demonstrate if these relations can be observed in adolescents’ samples. Moreover, very few studies verified if these relations between general intelligence and personality traits were also significant prospectively with a time interval between assessments. Furthermore, the available studies do not allow determining if the relations between general intelligence and personality traits are different across gender. This study aimed at filling these gaps. The objectives were to determine if there were concurrent and prospective relations between general intelligence and personality traits in adolescents, as well as to determine if these relations were different across boys and girls. Data were drawn from the New Approaches New Solutions (NANS) longitudinal study. A large sample of adolescents first assessed in grade one, and re-assessed four years later in grade 5 was used. At the first wave of data collection, only general intelligence was assessed, while at the fifth wave, both general intelligence and personality were assessed. Structural equation modeling on latent variables was used to test the different research hypotheses. The results demonstrated that concurrently, general intelligence and all personality traits considered are significantly positively related, which partially contradict data from adults’ samples. Prospectively, the results confirmed that correlations decreased over time for almost all personality traits. Finally, multiple-group structural equations models confirmed there are significant differences between boys and girls for some personality traits. Overall, despite several results converge with those observed with adults’ samples, some interesting differences can be observed when adolescents are studied.en
dcterms.languagefraen


Files in this item

Thumbnail

This item appears in the following Collection(s)

Show item record


DSpace software [version 5.8 XMLUI], copyright © 2002-2015  DuraSpace