Afficher la notice

dc.contributor.advisorFortin, Daniel
dc.contributor.advisorRemise, Claude
dc.contributor.authorLands, Bradley
dc.date.accessioned2010-09-14T15:47:50Z
dc.date.availableNO_RESTRICTIONen
dc.date.available2010-09-14T15:47:50Z
dc.date.issued2010-08-05
dc.date.submitted2010-04
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/1866/4150
dc.subjectModèles numériquesen
dc.subjectDigital modelsen
dc.subjectMatériaux à empreintesen
dc.subjectImpression materialsen
dc.subjectOrthodontieen
dc.subjectOrthodonticsen
dc.subject.otherHealth Sciences - Dentistry / Sciences de la santé - Dentisterie (UMI : 0567)en
dc.titleThe accuracy and reliability of plaster vs digital study models : a comparison of three different impression materialsen
dc.typeThèse ou mémoire / Thesis or Dissertation
etd.degree.disciplineMédecine dentaireen
etd.degree.grantorUniversité de Montréalfr
etd.degree.levelMaîtrise / Master'sen
etd.degree.nameM. Sc.en
dcterms.abstractIntroduction: Le but de l’étude était d’examiner l’effet des matériaux à empreintes sur la précision et la fiabilité des modèles d’études numériques. Méthodes: Vingt-cinq paires de modèles en plâtre ont été choisies au hasard parmi les dossiers de la clinique d’orthodontie de l’Université de Montréal. Une empreinte en alginate (Kromopan 100), une empreinte en substitut d’alginate (Alginot), et une empreinte en PVS (Aquasil) ont été prises de chaque arcade pour tous les patients. Les empreintes ont été envoyées chez Orthobyte pour la coulée des modèles en plâtre et la numérisation des modèles numériques. Les analyses de Bolton 6 et 12, leurs mesures constituantes, le surplomb vertical (overbite), le surplomb horizontal (overjet) et la longueur d’arcade ont été utilisés pour comparaisons. Résultats : La corrélation entre mesures répétées était de bonne à excellente pour les modèles en plâtre et pour les modèles numériques. La tendance voulait que les mesures répétées sur les modèles en plâtre furent plus fiables. Il existait des différences statistiquement significatives pour l’analyse de Bolton 12, pour la longueur d’arcade mandibulaire, et pour le chevauchement mandibulaire, ce pour tous les matériaux à empreintes. La tendance observée fut que les mesures sur les modèles en plâtre étaient plus petites pour l’analyse de Bolton 12 mais plus grandes pour la longueur d’arcade et pour le chevauchement mandibulaire. Malgré les différences statistiquement significatives trouvées, ces différences n’avaient aucune signification clinique. Conclusions : La précision et la fiabilité du logiciel pour l’analyse complète des modèles numériques sont cliniquement acceptables quand on les compare avec les résultats de l’analyse traditionnelle sur modèles en plâtre.en
dcterms.abstractIntroduction: The purpose of this study was to examine the effects of different impression materials on the accuracy and reliability of digital models. Methods: Models from 25 patients selected at random from the files of the Department of Orthodontics at the University of Montreal were used in this study. One alginate (Kromopan 100 alginate, Italy), 1 alginate alternative (Alginot, Kerr Dentistry, Orange, CA), and 1 PVS (Aquasil, Dentsply Caulk, Milford, DE) impression was taken of both arches of each patient and sent to Orthobyte (Othobyte Digital Technology inc., Calgary, AB) for fabrication of a plaster model and scanning for production of a digital model. The Bolton 6 and 12 analyses and their constituent measurements, overbite, overjet, and arch length were used for the comparison. Results: The repeatability of measurements using both the plaster and digital methods was good to excellent, with the plaster measurements tending to be more reliable. There were statistically significant differences in the Bolton 12 and mandibular arch length and spacing measurements for all impression materials, with the plaster models tending to give a smaller measurement for the Bolton 12 and a higher measurement for the mandibular arch length and spacing. Although statistically significant differences in some measurements were found for the reliability and validity of digital models, none was clinically significant. Conclusions: The accuracy and reliability of the software for comprehensive cast analysis is clinically acceptable and reproducible when compared with traditional plaster study model analysis.en
dcterms.languageengen


Fichier(s) constituant ce document

Vignette

Ce document figure dans la(les) collection(s) suivante(s)

Afficher la notice