Show item record

dc.contributor.advisorSavoie, André
dc.contributor.authorDagenais Desmarais, Véronique
dc.date.accessioned2010-07-07T18:11:25Z
dc.date.availableNO_RESTRICTIONen
dc.date.available2010-07-07T18:11:25Z
dc.date.issued2010-05-05
dc.date.submitted2010-03
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/1866/3916
dc.subjectSanté psychologique au travailen
dc.subjectBien-être psychologique au travailen
dc.subjectConceptualisationen
dc.subjectInstrument psychométriqueen
dc.subjectPsychologie du travail et des organisationsen
dc.subjectComportement organisationnelen
dc.subjectPsychologie de la santé au travailen
dc.subjectPsychologie positiveen
dc.subjectPsychological health at worken
dc.subjectPsychological well-being at worken
dc.subjectConceptualizationen
dc.subjectPsychometric instrumenten
dc.subjectIndustrial-organizational psychologyen
dc.subjectOrganizational behavioren
dc.subjectOccupational health psychologyen
dc.subjectPositive psychologyen
dc.subject.otherPsychology - Industrial / Psychologie industrielle (UMI : 0624)en
dc.titleDu bien-être psychologique au travail : fondements théoriques, conceptualisation et instrumentation du construiten
dc.typeThèse ou mémoire / Thesis or Dissertation
etd.degree.disciplinePsychologie - recherche et interventionen
etd.degree.grantorUniversité de Montréalfr
etd.degree.levelDoctorat / Doctoralen
etd.degree.namePh. D.en
dcterms.abstractMalgré la préoccupation croissante des chercheurs et praticiens pour la santé psychologique au travail, le concept de bien-être vécu au travail est encore mal compris de la communauté scientifique. En effet, peu d’efforts ont été consacrés à ce jour pour développer des connaissances sur le bien-être psychologique au travail arrimées à la réalité des employés. Cette thèse a donc pour objectif de développer une conceptualisation du bien-être psychologique au travail et une instrumentation psychométriquement fiable lui étant rattachée. Pour ce faire, deux études ont été réalisées. La première, de nature qualitative et exploratoire, fut menée auprès de 20 travailleurs canadiens francophones afin de répertorier, à partir d’incidents critiques vécus par ceux-ci, des manifestations de bien-être psychologique au travail. Celles-ci ont pu être classifiées selon un modèle en 2 axes, soit la sphère de référence dans laquelle le bien-être psychologique au travail se vit et la directionnalité selon laquelle il se développe. Ce modèle a ensuite été comparé aux conceptualisations génériques du bien-être psychologique existantes, et cette analyse a permis d’étayer la validité convergente et divergente du modèle. Dans un deuxième temps, l’Indice de bien-être psychologique au travail (IBEPT) a été créé sur la base des manifestations relevées lors de l’étude qualitative, afin d’en assurer la validité de contenu. Une version expérimentale de l’instrument a ensuite été soumise à une expérimentation auprès de 1080 travailleurs québécois. Les analyses factorielles exploratoires révèlent une structure interne en 25 items reflétant 5 dimensions, représentant elles-mêmes un construit de second ordre. La validité de construit de cette conceptualisation a ensuite été étudiée par l’analyse des intercorrélations avec une série de mesures du bien-être et de la détresse psychologique génériques. Les résultats appuient la validité convergente de l’instrument, et démontrent également sa validité divergente. Enfin, l’instrument affiche une cohérence interne satisfaisante. Au terme de cette recherche doctorale, les résultats des deux études sont interprétés en fonction de l’état actuel des connaissances sur le bien-être psychologique, les limites des études sont énoncées, et des pistes de recherche future sont avancées.en
dcterms.abstractDespite growing concern by researchers and practitioners about psychological health at work, the concept of well-being in the workplace is still misunderstood in the scientific community. Indeed, little effort has been made to develop knowledge about psychological well-being at work that is tied to the reality of employees. This thesis aims at developing a conceptualization of psychological well-being at work and a related psychometrically reliable instrumentation. To do so, two studies were carried out. First, an exploratory qualitative study was conducted among 20 French-speaking Canadian workers to identify, using critical incidents they experienced, manifestations of psychological well-being. The manifestations were classified according to a 2-axis model, namely, the reference level at which psychological well-being at work is experienced and the directionality through which it emerges. This model was then compared to existing context-free conceptualizations of psychological well-being; this analysis offered support to the model's convergent and divergent validity. Second, the Index of Psychological Well-Being at Work (IPWBW) was created based on the manifestations identified in the qualitative study, in order to ensure the latter’s content validity. An experimental form of the questionnaire was administered to 1,080 Quebec workers. Exploratory factor analyses revealed an internal structure of 25 items and 5 dimensions, representing a second-order construct. The construct validity of the model was established by analyzing the intercorrelation pattern with various context-free measures of psychological well-being and distress. The results support the convergent validity of the instrument and demonstrate its divergent validity. Finally, the questionnaire shows satisfactory internal consistency. By way of conclusion, the results of the two studies are interpreted in the light of current knowledge on psychological well-being; the limits of the studies are outlined; and avenues for future research are proposed.en
dcterms.languagefraen


Files in this item

Thumbnail

This item appears in the following Collection(s)

Show item record