Show item record

dc.contributor.advisorBlais, Régis
dc.contributor.authorTchuinguem, Gisèle
dc.date.accessioned2009-12-15T19:15:51Z
dc.date.availableNO_RESTRICTIONen
dc.date.available2009-12-15T19:15:51Z
dc.date.issued2009-11-05
dc.date.submitted2009-07
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/1866/3205
dc.subjectAbsentéismeen
dc.subjectCoûten
dc.subjectInstitutions sanitairesen
dc.subjectCamerounen
dc.subjectAfriqueen
dc.subjectAbsenteeismen
dc.subjectCosten
dc.subjectHealth instiutionsen
dc.subjectCameroonen
dc.subjectAfricaen
dc.subject.otherHealth Sciences - Health Care Management / Sciences de la santé - Gestion de la santé (UMI : 0769)en
dc.titleAmpleur, coûts, facteurs personnels et occupationnels de l’absentéisme dans la fonction publique hospitalière au Camerounen
dc.typeThèse ou mémoire / Thesis or Dissertation
etd.degree.disciplineAdministration des services de santéen
etd.degree.grantorUniversité de Montréalfr
etd.degree.levelMaîtrise / Master'sen
etd.degree.nameM. Sc.en
dcterms.abstractL'absentéisme parmi le personnel soignant prend de plus en plus d'ampleur dans les institutions sanitaires publiques au Cameroun. Il représente à l'heure actuelle l'une des principales causes de l'effondrement du système de soins de santé. Ce phénomène se doit d'être réduit à des proportions raisonnables; cependant, les informations nationales sur les niveaux d’absentéisme parmi ce personnel, les coûts associés, ainsi que sur les facteurs qui le déterminent restent encore très faibles. Cette recherche avait pour objectifs de mesurer le niveau d’absentéisme parmi les prestataires de soins de santé des hôpitaux publics du Cameroun ; de déterminer l’influence des caractéristiques personnelles et des facteurs occupationnels sur le comportement d’absence parmi ces professionnels ; et d’évaluer les répercussions économiques de l’absentéisme en termes de coûts associés à la perte de productivité pour les employeurs. Elle portait sur du personnel soignant, notamment les médecins, les infirmiers et les aides-soignants exerçant dans les formations sanitaires publiques (hôpitaux) du Cameroun au mois d’octobre 2008. L’absentéisme était mesuré par le nombre d’heures et d’épisodes (fréquence) d’absences et concernait les retards et les absences de trois jours consécutifs et moins. Les facteurs personnels et occupationnels étudiés étaient l’âge, le sexe, le statut civil, les responsabilités familiales (nombre d’enfants), le niveau d’éducation, l’unité de soins, le type d’emploi, le régime d’emploi, l’horaire de travail, le temps supplémentaire, l’ancienneté dans l’hôpital, la taille de l’hôpital et le revenu de l’employé. Les données ont été recueillies dans 15 formations sanitaires publiques réparties dans six régions du Cameroun, sur la période allant du 1er au 31 octobre 2008, à partir des documents officiels émanant du gouvernement et des hôpitaux. Les analyses statistiques comportaient des analyses descriptives, des analyses bivariées et des analyses multivariées. Le taux de participation moyen des employés a été de 50,7%. Sur les 516 personnes qui composaient l’échantillon, 93,4% avaient eu au moins une absence au travail au mois d’octobre 2008. Le taux d’absentéisme global était de 7,2%, et variait entre 2% et 37% dans les hôpitaux. Chaque participant avait en moyenne 12 épisodes d’absences pendant cette période et la durée moyenne d’absences par participant était d’environ 13 heures et 21 minutes. La durée de l’horaire de travail, le fait de travailler dans un hôpital régional, de travailler selon un horaire fixe, d’être un personnel PPTE et de ne pas effectuer du temps supplémentaire, sont associés significativement à une plus grande fréquence des absences. La durée de l’horaire de travail, le fait d’être médecin, de travailler dans un service d’accueil et des urgences, de travailler selon un horaire fixe et d’être une femme, ont un lien significativement positif avec la durée des absences. Cet absentéisme a absorbé environ 8% de la masse salariale d’octobre 2008. On estime à environ 4 088 568 dollars US courants (2008), les dépenses consacrées par le secteur public de la santé du Cameroun à cet absentéisme en 2008, ce qui représentait approximativement 2,1% des dépenses publiques de santé. La réduction de l’absentéisme de courte durée parmi les professionnels de la santé du secteur public au Cameroun passe par l’amélioration du style de gestion des hôpitaux et l’approfondissement des recherches sur le comportement d’absence parmi ces professionnels.en
dcterms.abstractAbsenteeism among health professionals is increasingly on the rise in public health institutions in Cameroon. Currently, it represents one of the main causes responsible for the decline of the health care system. Despite the seriousness of the situation, information on the level of absenteeism among health professionals at the national level, the cost burden as well as its determinants is lacking. The aims of the study were: (1) to estimate the levels of absenteeism among healthcare providers in public health hospitals in Cameroon; (2) to determine the influence of personal characteristics and occupational factors on absence behavior among health professionals; and (3) to assess the economic consequences of absenteeism in terms of costs associated with loss of productivity sustained by the employers. The study was conducted on health care professionals comprising physicians, nurses and health assistants serving in public health facilities in Cameroon during the month of October, 2008. Absenteeism was measured by the number of hours and the number of episodes (frequency) of absences recorded by employees; and was related to delays and absences of three consecutive days and less. The personal and occupational factors examined were age, gender, marital status, family responsibilities (number of children), educational level, care unit, employment type, employment status, work schedule, overtime, seniority, hospital size, and salary. Data were collected from 15 public health facilities spread across six regions of Cameroon from October 1 to October 31, 2008. The data were abstracted from official government and hospital documents. The statistical analyses encompassed descriptive, bivariate as well as multivariate analyses. The participation rate of employees was 50.7%. Of the 516 individuals in the study sample, 93.4% had registered at least one episode of absence from work during the study period. The overall rate of absenteeism was 7.2% and varied between 2-37% across the hospitals. Each study participant had an average of 12 episodes of absence during the study period, and the average duration of absence per participant was 13 hours and 21 minutes. The duration of work schedule, working in a regional hospital, working on a fixed schedule, being a HIPC staff and lack of supplementary work hours, are significantly and positively associated with frequency of absences. The duration of work schedule, being a physician, working in emergency, working on a fixed schedule and being a woman, are significantly and positively associated with duration of absence from work. Absenteeism during the study period consumed about 8% of the total pay-check for the month of October 2008. It is estimated that absenteeism of short duration among healthcare providers in the year 2008 cost the public heath sector the equivalent of 4,088,568 US dollars, which represented about 2.1% of the public expenditures on health for the same year. The reduction of absenteeism of short duration among health professionals of the public sector in Cameroon depends on enhancement of hospital management style, and more refined research on absence behaviour among healthcare professionals.en
dcterms.languagefraen


Files in this item

Thumbnail

This item appears in the following Collection(s)

Show item record