Afficher la notice

dc.contributor.authorBesson, Rémy
dc.date.accessioned2021-02-08T14:00:12Z
dc.date.availableNO_RESTRICTIONfr
dc.date.available2021-02-08T14:00:12Z
dc.date.issued2018
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/1866/24739
dc.publisherUniversité du Québec à Montréal. Centre de recherche Figura sur le texte et l'imaginairefr
dc.rightsCe document est mis à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’utilisation commerciale - Pas de modification 4.0 International. / This work is licensed under a Creative Commons Attribution - NonCommercial - NoDerivatives 4.0 International License.
dc.rights.urihttps://creativecommons.org/licenses/by-nc-nd/4.0/
dc.titlePrésence cinématographique du passé dans le temps présent : le cas d’"Hochelaga, terre des âmes" de François Girard (2017)fr
dc.typeArticlefr
dc.contributor.affiliationUniversité de Montréal. Faculté des arts et des sciences. Département d'histoire de l'art et d'études cinématographiquesfr
dc.identifier.doi10.7202/1055830ar
dcterms.abstractComparer l’écriture cinématographique de l’histoire et l’écriture universitaire portant sur le passé nous conduit à interroger le genre du film historique à travers une étude de cas, Hochelaga, terre des âmes, de François Girard (2017). Cette production québécoise a pour objet l’histoire de Montréal, vue à travers un jeu d’allers-retours entre plusieurs périodes et diverses communautés : les Premières Nations, les Francophones, les Anglophones.fr
dcterms.abstractComparing filmic writing of history and academic writing about the past provides insight into the "historical movie" genre through the case study of Hochelaga, Land of Souls (François Girard, 2017). In this movie the history of Montreal is revisited through a series of flash-forwards and flashbacks between 1267, 1535, 1687, 1837, 2011, and 2017, staging First Nations, French- and English-speaking communities.
dcterms.isPartOfurn:ISSN:2371-1930fr
dcterms.languagefrafr
UdeM.ReferenceFournieParDeposantRémy Besson, « Présence cinématographique du passé dans le temps présent. Le cas d’Hochelaga, terre des âmes de François Girard (2017) », Captures, vol. 3, n°2, 2018fr
UdeM.VersionRioxxVersion publiée / Version of Recordfr
oaire.citationTitleCapturesfr
oaire.citationVolume3fr
oaire.citationIssue2fr


Fichier(s) constituant ce document

Vignette

Ce document figure dans la(les) collection(s) suivante(s)

Afficher la notice

Ce document est mis à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’utilisation commerciale - Pas de modification 4.0 International. / This work is licensed under a Creative Commons Attribution - NonCommercial - NoDerivatives 4.0 International License.
Droits d'utilisation:Ce document est mis à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’utilisation commerciale - Pas de modification 4.0 International. / This work is licensed under a Creative Commons Attribution - NonCommercial - NoDerivatives 4.0 International License.