Show item record

dc.contributor.advisorNault-Brière, Frédéric
dc.contributor.authorReigner, Anne
dc.date.accessioned2019-12-09T16:54:08Z
dc.date.availableNO_RESTRICTIONfr
dc.date.available2019-12-09T16:54:08Z
dc.date.issued2019-06-19
dc.date.submitted2018
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/1866/22728
dc.subjectMise en oeuvrefr
dc.subjectDépressionfr
dc.subjectAdolescencefr
dc.subjectEffectivitéfr
dc.subjectPréventionfr
dc.subjectCognitivo-comportementalfr
dc.subjectImplementationfr
dc.subjectEvaluationfr
dc.subjectEffectivenessfr
dc.subjectCognitive behavioralfr
dc.subjectDepressionfr
dc.subject.otherPsychology - General / Psychologie - Généralités (UMI : 0621)fr
dc.titleÉvaluation de la mise en oeuvre et des processus du programme Blues, un programme de prévention indiquée de la dépression, dans trois écoles secondaires montréalaisesfr
dc.typeThèse ou mémoire / Thesis or Dissertation
etd.degree.disciplinePsychoéducationfr
etd.degree.grantorUniversité de Montréalfr
etd.degree.levelMaîtrise / Master'sfr
etd.degree.nameM. Sc.fr
dcterms.abstractPlusieurs interventions ont été développées pour aider les jeunes aux prises avec des difficultés psychologiques, mais peu de ces interventions ont été évaluées dans un contexte de pratique courante. La présente étude s’inscrit dans l’évaluation du programme Blues, un programme cognitivo-comportemental de groupe visant à prévenir la dépression chez des élèves à risque, menée en 2016 dans la pratique courante de trois écoles montréalaises. La présente étude avait comme premier objectif d’évaluer la mise en œuvre du programme en se basant sur quatre critères de mise en œuvre : l’intégrité, le dosage, la qualité de l’animation et la réponse des participants. Le deuxième objectif consistait à identifier les facteurs ayant facilité ou entravé la mise en œuvre du projet, ainsi qu’à documenter les facteurs qui pourraient faciliter une mise en œuvre future. Le troisième et dernier objectif était de déterminer si les différences dans la réponse des participants, mesurée en termes de présences aux séances et de complétion des devoirs, étaient liées aux effets du programme en termes de symptômes dépressifs lors du posttest. Des données ont été recueillies par rapport à cinq groupes du programme Blues animés dans trois écoles secondaires. Des mesures d’adhésion ont été compilées à partir des enregistrements audio des séances d’animation (n = 30). Les adolescents (n = 37) de même que les animateurs (n = 6) ont également participé à des entretiens qualitatifs suite à l’intervention afin de recueillir leurs opinions sur leur expérience. Les résultats démontrent une mise en œuvre réussie pour l’ensemble des critères, à l’exception de la complétion des devoirs et de la tenue des séances de rattrapage. Plusieurs facteurs ayant facilité la mise en œuvre ou lui ayant fait obstacle ont pu être dégagés à partir des entretiens qualitatifs, incluant le manque de temps, le moment de l’année, l’utilité du programme et son aspect clé en main. Les résultats révèlent également un lien potentiel entre la présence aux séances et la réduction des symptômes au posttest, ce qui suggère que le dosage pourrait représenter une condition importante du programme. La présente étude permet de dégager des recommandations, notamment une refonte du manuel d’animation, l’animation de nouvelles cohortes à l’automne plutôt qu’à l’hiver ou au printemps et l’optimisation de la plateforme web servant à compléter les devoirs.fr
dcterms.abstractSeveral interventions have been developed to help adolescents who struggle with mental health difficulties, but few of these interventions have been evaluated in real-world practice. The present study is embedded in the larger evaluation of the Blues program, a group-based cognitive-behavioral program aimed at preventing depression in at-risk adolescents, that was conducted in 2016 in the real-world context of 3 Montreal high schools. The first goal of this study was to describe the implementation of the program using four criteria : integrity, dosage, animation quality and participants’ responsiveness (Dane & Schneider, 1998). The second goal was to identify factors that facilitated or hindered implementation, as well as factors that could have facilitated implementation. The third and last goal of the study was to determine whether participants’ responsiveness, defined in terms of attendance to sessions and homework completion, was linked to changes in depressive symptoms at posttest. Data were collected in relation to 5 Blues groups implemented in three secondary schools. All meetings were recorded and subsequently coded to assess fidelity. Interviews were conducted with participants (n = 37) and facilitators (n = 6) to identify facilitating factors and obstacles. Results showed a successful implementation of the program, except with regards to homework completion and make-up sessions. Several factors that helped or hindered the implementation were identified from the interviews, including the lack of time, the program’s usefulness and it’s user-friendly manual. Results indicate a potential association between greater attendance and lower depressive symptoms at posttest, suggesting that dosage may be a necessary component of the program. Recommandations were made for the future, such as revising the program manual, implementing the program in the fall, rather than in the winter or spring, and optimizing the Blues website used to complete homework.fr
dcterms.languagefrafr


Files in this item

Thumbnail

This item appears in the following Collection(s)

Show item record


DSpace software [version 5.8 XMLUI], copyright © 2002-2015  DuraSpace