Show item record

dc.contributor.advisorPéloquin, Katherine
dc.contributor.authorBergeron, Sabryna
dc.date.accessioned2019-06-03T19:09:56Z
dc.date.availableNO_RESTRICTIONfr
dc.date.available2019-06-03T19:09:56Z
dc.date.issued2018-12-14
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/1866/22114
dc.subjectAttachement amoureuxfr
dc.subjectEngagement conjugalfr
dc.subjectDifficultés relationnellesfr
dc.subjectThérapie de couplefr
dc.subjectAttachment insecuritiesfr
dc.subjectRelationship commitmentfr
dc.subjectCouple therapyfr
dc.subjectRelationnal distressfr
dc.titleLes insécurités d’attachement et l’engagement conjugal au sein de couples vivant de la détresse relationnellefr
dc.typeTravail étudiant / Student workfr
etd.degree.disciplinePsychologie cliniquefr
dcterms.abstractUtilisant une approche multimodale de l'engagement, cette étude visait à élargir notre compréhension des associations dyadiques entre les insécurités d'attachement (évitement de l’intimité et anxiété d’abandon) et l'engagement conjugal (engagement optimal, sur-engagement, et sous-engagement) auprès de 154 couples qui consultent en thérapie conjugale. Après la première séance de thérapie, chaque partenaire a complété le questionnaire sur les expériences d’attachement amoureux et le questionnaire du modèle multimodal d'engagement de couple. Les analyses acheminatoires basées sur le modèle d'interdépendance acteur-partenaire ont révélé que l'anxiété d’abandon chez les hommes et les femmes était positivement liée à leur propre surengagement (effet acteur), ainsi qu’au sous-engagement de leur partenaire (effet partenaire). De plus, l'évitement de l'intimité chez les hommes et les femmes était positivement lié à leur propre sous-engagement, négativement lié à leur engagement optimal (effets acteurs), mais n'était pas associé au niveau d'engagement de leur partenaire. En outre, les associations entre l’insécurité d’attachement d’un individu et son propre engagement conjugal étaient modérées par l’attachement amoureux de son partenaire. À la lumière de la théorie de l’attachement, des réflexions cliniques pour la thérapie conjugale sont discutées.fr
dcterms.abstractThe present study examined the dyadic associations between attachment insecurities (avoidance and anxiety) and relationship commitment (optimal, over, and under) in a sample of 154 relationally distressed couples. Path analyses using the Actor-Partner Interdependence Model revealed that anxiety was positively associated with over-commitment (actor effect) and under-commitment (partner effect), whereas avoidance was positively associated with undercommitment and negatively associated with optimal commitment (actor effects). The associations between individuals’ attachment insecurities and their own optimal commitment were also moderated by their partners’ attachment insecurities. Results are discussed in light of attachment theory and their implications for couple therapy are specified.fr
dcterms.descriptionEssai doctoral présenté en en vue de l’obtention du grade de doctorat en psychologie (D. Psy), option psychologie cliniquefr
dcterms.languagefrafr
dcterms.languageengfr
UdeM.cycleÉtudes aux cycles supérieurs / Graduate studiesfr


Files in this item

Thumbnail

This item appears in the following Collection(s)

Show item record