Show item record

dc.contributor.advisorPellerin, Stéphanie
dc.contributor.advisorPoulin, Monique
dc.contributor.authorLoiselle, Audréanne
dc.date.accessioned2019-01-16T20:45:17Z
dc.date.availableMONTHS_WITHHELD:12fr
dc.date.available2019-01-16T20:45:17Z
dc.date.issued2018-10-18
dc.date.submitted2018-07
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/1866/21317
dc.subjectHomogénéisation biotiquefr
dc.subjectMaraisfr
dc.subjectMarécagefr
dc.subjectEspèces exotiquesfr
dc.subjectDiversité alpha et bêtafr
dc.subjectTraits fonctionnelsfr
dc.subjectHistorique du paysagefr
dc.subjectAgriculturefr
dc.subjectAssemblage des communautésfr
dc.subjectBiotic homogenizationfr
dc.subjectMarshesfr
dc.subjectSwampsfr
dc.subjectExotic speciesfr
dc.subjectAlpha and beta diversityfr
dc.subjectFunctional traitsfr
dc.subjectLand use legacyfr
dc.subjectCommunity assemblagesfr
dc.subject.otherBiology - Ecology / Biologie - Écologie (UMI : 0329)fr
dc.titleImpacts de l’urbanisation et de l’historique d’utilisation des sites sur la diversité taxonomique et fonctionnelle de la flore des milieux humides non-riverainsfr
dc.typeThèse ou mémoire / Thesis or Dissertation
etd.degree.disciplineSciences biologiquesfr
etd.degree.grantorUniversité de Montréalfr
etd.degree.levelMaîtrise / Master'sfr
etd.degree.nameM. Sc.fr
dcterms.abstractL’urbanisation est l’une des principales causes de l’homogénéisation biotique dans le monde. Ce mémoire de maîtrise vise à comprendre les effets de l’urbanisation et de l’historique de l’utilisation du paysage sur l’assemblage des communautés végétales dans les milieux humides non-riverains. L’inventaire floristique de 67 marais et marécages a été réalisé sur le territoire de Laval. La richesse taxonomique, la diversité fonctionnelle ainsi que la diversité bêta taxonomique et fonctionnelle ont été comparées selon le type de milieu humide (marais ou marécage), l’origine des espèces (indigène ou exotique), le niveau d’urbanisation (urbain ou rural) et l’historique d’utilisation du site (agricole ou naturelle). Aucun effet de l’urbanisation et de l’historique d’utilisation agricole du site n’a été détecté sur la richesse taxonomique et la diversité fonctionnelle, dont les principales différences étaient plutôt attribuables à l’origine des espèces et au type de milieu humide. L’urbanisation et l’historique d’utilisation agricole du site n’ont induit aucune différence au niveau de la diversité bêta, mais étaient associées à d’importants changements dans la composition en espèces et en traits des communautés. Alors que la composition floristique des marais était davantage influencée par le niveau actuel d’urbanisation au pourtour des sites, celle des marécages reflètait plutôt les effets des perturbations agricoles in situ passées. De façon générale, les espèces exotiques avaient un rôle homogénéisateur sur la flore. Globalement, mes résultats indiquent que la compréhension des impacts de l’urbanisation sur les communautés floristiques des milieux humides non-riverains nécessite l’intégration de plusieurs facteurs agissant à différentes échelles temporelles.fr
dcterms.abstractUrbanization is one of the leading causes of biotic homogenization. This master aims at understanding the effects of urbanization and of land use legacy on vegetal community assembling processes in isolated wetlands. Floristic inventories were carried in 67 isolated wetlands (marshes and swamps) of Laval. Taxonomic richness, functional diversity as well as taxonomic and functional beta diversity were compared according to wetland type (marshes or swamps), species origin (indigenous or exotic), present-day urbanization (natural or urban) and land use legacy (wetland or agricultural). No impact of urbanization and former agricultural use was detected on the taxonomic richness and functional diversity, but these two parameters differed according to species origin and wetland type. As well, urbanization and former agricultural use did not induce differences in beta diversity but were associated with important shifts in taxonomic and functional community composition. While marshes were more influenced by actual urbanization, the composition of swamps rather reflected the effects of in situ past disturbances. Moreover, exotics contributed to homogenize plant communities, both taxonomically and functionnally. Overall, my results indicate that the impacts of urbanization on floristic communities of isolated wetlands call for the integration of multiple factors at different temporal scales.fr
dcterms.languagefrafr


Files in this item

Thumbnail

This item appears in the following Collection(s)

Show item record