Show item record

dc.contributor.advisorLaberge, Suzanne
dc.contributor.authorLaflamme, Jean-François
dc.date.accessioned2018-01-10T15:34:11Z
dc.date.availableNO_RESTRICTIONfr
dc.date.available2018-01-10T15:34:11Z
dc.date.issued2017-08-14
dc.date.submitted2017-04
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/1866/19714
dc.subjectÉvaluation de processusfr
dc.subjectHabiletés motricesfr
dc.subjectPatinfr
dc.subjectJeunesfr
dc.subjectPromotion de l'activité physiquefr
dc.subjectProcess evaluationfr
dc.subjectMotor skillsfr
dc.subjectSkatingfr
dc.subjectYouthfr
dc.subjectPhysical activity promotionfr
dc.subject.otherHealth Sciences - Public Health / Sciences de la santé - Santé publique (UMI : 0573)fr
dc.titleÉvaluation de processus d'implantation du programme Bleu Blanc Bouge en Actionfr
dc.typeThèse ou mémoire / Thesis or Dissertation
etd.degree.disciplineSciences de l'activité physiquefr
etd.degree.grantorUniversité de Montréalfr
etd.degree.levelMaîtrise / Master'sfr
etd.degree.nameM. Sc.fr
dcterms.abstractLes habiletés motrices des jeunes sont en déclin depuis plusieurs années au Canada. Plusieurs interventions ou programmes ont ainsi été développés, et ce, en vue d’améliorer la pratique d’activités physiques (AP) à long terme chez les enfants. Quelques études ont réalisé une évaluation des effets de ces programmes mais peu d'entre elles ont procédé à une évaluation de leur processus d'implantation. Or, l'évaluation de processus est importante pour comprendre les freins ou facteurs facilitants qui peuvent moduler les résultats. Cet aspect est d'autant plus important quand une intervention est déployée dans plusieurs milieux à la fois. Notre étude vise à évaluer le programme Bleu Blanc Bouge en Action (BBBEA) de la Fondation des Canadiens pour l’Enfance afin de rendre compte des facteurs qui ont pu faciliter ou nuire à son implantation. Trois composantes du processus d'implantation ont été évaluées : le « Reach », la « dose delivered » et la « dose received ». Les données ont été collectées au moyen d'une grille d’observation créée à partir de la grille SOFIT (McKenzie, Sallis et coll. 1991) ainsi qu'au moyen d'un questionnaire auprès des parents des jeunes (n=238) des six écoles participantes. Quatre des six séances de BBBEA ont fait l'objet d'observations auprès d'un échantillon de deux des six milieux ciblés par le programme. Les observations ont porté à la fois sur les interventions des animateurs et sur les activités d'un sous-échantillon de jeunes (Montréal-Nord : n = 35 et Verdun : n = 38). Nos résultats indiquent que la clientèle ciblée par BBBEA (des jeunes ne sachant pas patiner) compose près de 75 % des participants du programme. La part relative du temps d’engagement moteur est significativement plus élevée (50,5 % contre 41,0 %) dans le milieu comportant davantage de jeunes sachant patiner, ce qui suggère un effet d’entraînement du groupe sur les apprenants. Un constat positif du programme est que le temps d’engagement moteur dans les deux milieux étudiés est semblable ou supérieur à celui de programmes de promotion de l’activité physique comparables à BBBEA. Lors de jeux et d’activités libres, l’engagement moteur des jeunes est significativement plus faible dans le milieu où l’effet d’entraînement du groupe est moins manifeste. Ceci suggère que des activités plus structurées (éducatifs lors de la pratique d'une habileté motrice) seraient favorables à l’engagement moteur des jeunes lorsque ceux-ci semblent peu engagés ou autodidactes.fr
dcterms.abstractCanadian youth’s motor skills have been declining over the last few years. Many interventions or programs have been developed to enhance children’s long term physical activity practice. Some studies evaluated the effects of those interventions, but only a small number carried on a process evaluation of the implementation. A process evaluation is important to get a better understanding of barriers and facilitators of the intervention. These components of evaluation are some of the most important criteria to explain the divergent results of an intervention deployed in various environments. Our research was an evaluation of the Bleu Blanc Bouge en Action (BBBEA) program of the Montreal Canadiens Children’s Foundation aiming to reflect elements impairing or enabling its implementation. Three components of the implementation process have been evaluated: the Reach, the dose delivered and the dose received. Data was collected with an observational form adapted from the System for observing fitness instruction time (SOFIT) (McKenzie, Sallis et al. 1991) and with questionnaire distributed to the parents of the youth of the six targeted participant schools. A sub-sample of 35 children from Montréal Nord and 38 from Verdun were observed during 4 of the 6 skating lessons. Results show that targeted participants (children that do not know how to skate) compose almost 75 % of the program’s attendees. Physical engagement proportion was significantly higher (50.5 % vs 41.0 %) in the environment composed of a higher number of children knowing how to skate, suggesting a ripple effect on the learners. As a positive outcome, MVPA (moderate to vigorous physical activity) proportion in both neighborhoods was equal or higher than other programs comparable to BBBEA. During “game” or “free play” contexts, children’s physical activity levels were significantly lower in the context where the ripple effect was the weakest. This suggests that structured activities (drills during motor skills practice) favor youth’s physical engagement when they are disengaged or less autodidact.fr
dcterms.languagefrafr


Files in this item

Thumbnail

This item appears in the following Collection(s)

Show item record