Show item record

dc.contributor.advisorBrosseau, Rachel
dc.contributor.advisorMarchand, Célyn
dc.contributor.authorPilon, Élodie
dc.contributor.authorNadeau, Marie-Hélène
dc.contributor.authorPilon-Cadieux, Camille
dc.date.accessioned2017-09-08T14:18:01Z
dc.date.available2017-09-08T14:18:01Z
dc.date.issued2017-05
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/1866/19197
dc.subjectPhysiothérapiefr
dc.subjectInsuffisance cardiaque chronique sévèrefr
dc.subjectInsuffisance cardiaque aiguëfr
dc.subjectAssistance circulatoirefr
dc.subjectECMOfr
dc.subjectBallon intra-aortiquefr
dc.subjectAssistance ventriculairefr
dc.subjectCoeur artificiel totalfr
dc.subjectSoins aigusfr
dc.subjectRéadaptation cardiaquefr
dc.titleAssistances circulatoires : la prise en charge en physiothérapiefr
dc.typeTravail étudiant / Student work
etd.degree.disciplineSciences de la réadaptationfr
etd.degree.grantorUniversité de Montréalfr
etd.degree.nameM. Sc.fr
dcterms.abstractIntroduction : Lorsque le traitement médical ne suffit plus aux insuffisants cardiaques sévères, la transplantation cardiaque demeure le traitement de choix. Les dons d’organes étant insuffisants pour répondre à la demande, les chercheurs s’intéressent à l’apport des assistances circulatoires (AC) comme pont à la transplantation ou comme traitement définitif. Les AC sont aussi utilisées comme pont à la récupération myocardique pour l’insuffisance cardiaque (IC) aiguë secondaire à un événement cardiaque. Objectif : Guider les physiothérapeutes dans les trois phases du continuum de soins relatif à l’implantation d’AC à long terme ainsi qu’auprès des patients recevant une AC à la suite d’un événement cardiaque aigu. Méthodologie : Une recension des écrits a été effectuée dans les bases de recherche Medline, Embase et Cinahl. Résultats : Un inventaire des AC a été réalisé afin de guider les physiothérapeutes dans la prise en charge de cette clientèle. L'intervention précoce est sécuritaire et bénéfique à travers tout le continuum de soins pour préparer le patient à la chirurgie, prévenir les complications et, finalement, favoriser le reconditionnement. La progression de la mobilité fonctionnelle chez les porteurs d’AC temporaires est cependant limitée par l’instrumentation en place et la stabilité médicale. Conclusion : La physiothérapie joue un rôle dans la prévention des complications respiratoires et liées à l’alitement prolongé. L’intervention précoce en soins aigus est sécuritaire et bénéfique. En phase pré-implantation d'AC à long terme, la physiothérapie optimise la condition du patient pour la chirurgie alors que la réadaptation post-opératoire améliore l’endurance sous-maximale et la qualité de vie.fr
dcterms.descriptionDans le cadre du cours PHT-6123 Travail d’intégrationfr
dcterms.languagefrafr
UdeM.cycleÉtudes aux cycles supérieurs / Graduate studies


Files in this item

Thumbnail

This item appears in the following Collection(s)

Show item record