Show item record

dc.contributor.authorMaroy, Christian
dc.contributor.authorDumay, Xavier
dc.date.accessioned2017-01-17T18:13:13Z
dc.date.availableMONTHS_WITHHELD:36fr
dc.date.available2017-01-17T18:13:13Z
dc.date.issued2014-01
dc.identifier.citationDumay, Xavier, et Maroy, Christian (2014). Trajectoire de la réforme de l'inspection en Belgique francophone. Revue Française de Pédagogie, 186, 47-58.fr
dc.identifier.urihttp://rfp.revues.org/4404
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/1866/16382
dc.subjectinspectionfr
dc.subjectgouvernancefr
dc.subjectpolitique en matière d’éducationfr
dc.subjectévaluationfr
dc.subjectréformefr
dc.subjectinspectionfr
dc.subjectgovernancefr
dc.subjecteducation policyfr
dc.subjectevaluationfr
dc.subjectreformfr
dc.titleTrajectoire de la réforme de l’inspection en Belgique francophonefr
dc.typeArticlefr
dc.contributor.affiliationUniversité de Montréal. Faculté des sciences de l'éducationfr
UdeM.statutProfesseur(e) / Professorfr
dc.identifier.doi10.4000/rfp.4404
dcterms.abstractL’article montre que la trajectoire de la réforme de l’inspection en Fédération Wallonie-Bruxelles (FWB) est loin d’être linéaire. Elle est marquée par des processus de reconversion institutionnelle d’institutions existantes, mais aussi de sédimentation et d’hybridation entre l’« ancien » et le « nouveau ». En effet, elle participe à la fois d’une politique de changement institutionnel ambitieuse et de construction du « système scolaire » dans un paysage au départ assez décentralisé et fragmenté ; mais, simultanément, elle est marquée par des « contraintes » institutionnelles existantes, des négociations et transactions entre différents acteurs politiques et scolaires qui déterminent les contours et les compétences du nouveau corps d’inspection en gestation après le décret de 2007 comme les rôles des inspecteurs et leur division du travail avec d’autres acteurs. De plus, dans la mise en œuvre du décret, les orientations normatives, cognitives et professionnelles des acteurs, la permanence de la diversité institutionnelle des réseaux comme la variance structurelle des territoires « modulent » et « tempèrent » l’ambition du changement institutionnel affiché par la politique de la FWB. Cela change mais pas complètement : il y a un processus de conversion partielle et « en tension » de l’institution qu’est l’inspection.fr
dcterms.abstractThis article shows that the FWB′s (Fédération Wallonie-Bruxelles) inspection reform trajectory is far from linear. It is affected by the institutional reconversion, layering and hybridization processes between the ″old″ and ″new″ existing institutions. It is involved in an ambitious policy for institutional change and the construction of an ″education system″ in a rather decentralised and fragmented landscape. It is also determined by existing institutional ″constraints″, negotiations and transactions between political actors which all shape the contours and competencies of the new inspection body following the 2007 decree. Moreover, throughout the decree′s implementation, the actors′ normative, cognitive and professional leanings, the remaining networks′ institutional diversity and the structural variation between territories ″regulate″ and ″limit″ the goal for institutional change highlighted in the FWB policy. There has been change but not complete change: there is a process of partial conversion which puts the school inspection under tension.fr
dcterms.bibliographicCitationRevue française de pédagogie ; vol. 186
dcterms.isPartOfurn:ISSN:0556-7807
dcterms.languagefrafr
UdeM.VersionRioxxVersion acceptée / Accepted Manuscript


Files in this item

Thumbnail

This item appears in the following Collection(s)

Show item record