☃ ❄ ⛄ ☃ ❄ ⛄ CONGÉ DES FÊTES 2018 : Veuillez noter qu'il n'y aura pas de suivi des dépôts des thèses, mémoires et travaux étudiants après le 20 décembre 2018. Retour aux délais réguliers dès le 3 janvier 2019.

Show item record

dc.contributor.advisorGuédon, Jean-Claude
dc.contributor.authorBrabant, Josée
dc.date.accessioned2016-04-25T15:40:47Z
dc.date.availableNO_RESTRICTIONfr
dc.date.available2016-04-25T15:40:47Z
dc.date.issued2016-03-23
dc.date.submitted2015-08
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/1866/13751
dc.subjectidentitéfr
dc.subjectsocialisationfr
dc.subjectdominationfr
dc.subjectpouvoirfr
dc.subjectdiscoursfr
dc.subjectperceptionfr
dc.subjectdé-subjectivationfr
dc.subjectidentityfr
dc.subjectsocializationfr
dc.subjectpowerfr
dc.subjectspeechfr
dc.subjectde-subjectivizationfr
dc.subject.otherLiterature - Comparative / Littérature - Comparée (UMI : 0295)fr
dc.titlePolitiques du passage de l'individuel au collectif dans Les Années d'Annie Ernauxfr
dc.typeThèse ou mémoire / Thesis or Dissertation
etd.degree.disciplineLittérature comparéefr
etd.degree.grantorUniversité de Montréal (Faculté des arts et des sciences)
etd.degree.levelMaîtrise / Master'sfr
etd.degree.nameM.A.fr
dcterms.abstractCe travail aborde l’œuvre d'Annie Ernaux en montrant sa préoccupation constante de tendre vers les autres, préoccupation qui découle de la conviction que l'individu est constitué des discours qui le traversent et du monde social qui l'entoure. Influencée par la sociologie de Bourdieu et par sa propre expérience de transfuge de classe, Ernaux fait aussi montre d'une grande sensibilité aux rapports de domination, omniprésents dans l'espace social. Par son œuvre, elle cherche à faire entrer dans la sphère du légitime des expériences reléguées dans l'illégitime, sa démarche se rapprochant en cela de celle de Foucault. Cela inclut le mode de vie et la mémoire des dominés, qui n'entrent généralement ni dans la littérature ni dans les discours dominants. Elle souhaite également montrer que les expériences vécues sur le mode individuel sont en fait largement partagées et ont des origines sociales et politiques. Bien que tous ses livres visent à accomplir ce passage de l'individuel au collectif, ce travail s'attarde plus particulièrement aux Années, qui conjugue des stratégies narratives employées dans ses livres précédents à une nouvelle forme de narration à la troisième personne, lui permettant de livrer un texte encore plus « auto-socio-biographique ».fr
dcterms.abstractThis thesis intends to present Annie Ernaux's constant concern to reach out to others throughout her work, resulting from her belief that individuals are the result of the speeches they go through and of the social world surrounding them. Influenced by Bourdieu’s sociology and by her own experience as a parvenu, Ernaux also shows a great sensitivity to power and dominance relationships, omnipresent in the society. Through her work, she seeks to turn illegitimate experiences into legitimate ones, in that way making her approach similar to Foucault’s. This includes the lifestyle and collective memory of the dominated, rarely depicted in literature or in the prevailing discourses. She also wishes to show that experiences lived as an individual are in fact largerly shared and have social and political origins. Even though each of her books intends to accomplish this passage from the individual to the collective, this thesis is particularly interested in Les Années, which combines narrative strategies employed in her previous books to a new form of narration in the third person, allowing her to deliver an even more “auto-socio-biographical” work.fr
dcterms.languagefrafr


Files in this item

Thumbnail

This item appears in the following Collection(s)

Show item record