Show item record

dc.contributor.advisorRuelland, Jacques G.
dc.contributor.advisorLenoir, Michel
dc.contributor.authorLippé, Renaud
dc.date.accessioned2016-04-15T18:10:37Z
dc.date.availableNO_RESTRICTIONfr
dc.date.available2016-04-15T18:10:37Z
dc.date.issued2016-03-23
dc.date.submitted2012-04
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/1866/13599
dc.subjectarchéologiefr
dc.subjectpréhistoirefr
dc.subjectnéandertaliensfr
dc.subjecthommes anatomiquement modernesfr
dc.subjecttransition paléolithique moyen-paléolithique supérieurfr
dc.subjectcontroverse scientifiquefr
dc.subjectcontinuité-discontinuitéfr
dc.subjectmodernité biologique et comportementalefr
dc.subjectbipolarité des modèles interprétatifsfr
dc.subjecthistoire des sciencesfr
dc.subjectarchaeologyfr
dc.subjectprehistoryfr
dc.subjectneandertalsfr
dc.subjectanatomically modern humansfr
dc.subjectmiddle to upper paleolithic transitionfr
dc.subjectscientific controversyfr
dc.subjectcontinuity-discontinuityfr
dc.subjectbiological and behavioral modernityfr
dc.subjectbipolarity of interpretative modelsfr
dc.subjecthistory of sciencesfr
dc.subject.otherSocial Sciences - History of Science / Sciences sociales - Histoire des sciences (UMI : 0585)fr
dc.titleNature, culture et progrès : histoire comparative du concept de transition entre paléolithiques moyen et supérieur en archéologie préhistoriquefr
dc.typeThèse ou mémoire / Thesis or Dissertation
etd.degree.disciplineHistoirefr
etd.degree.grantorUniversité de Montréalfr
etd.degree.levelDoctorat / Doctoralfr
etd.degree.namePh. D.fr
dcterms.abstractCette thèse a pour objectif d’étudier sur le plan historique une controverse scientifique persistante en préhistoire : le problème de la transition entre Paléolithiques moyen et supérieur, en tentant d’en expliquer la durée en termes de construction et de transformation des modèles antagoniques, ainsi que le rôle de cette controverse dans l’acquisition de connaissances, afin d’élucider comment s’est produit le déplacement des enjeux que présente son état actuel. Il s’agit de dresser un historique de la controverse entourant la transition entre Paléolithiques moyen et supérieur afin de circonscrire sur le plan chronologique les persistances et l’évolution des positions antagonistes dans leurs composantes épistémologiques. Pour clarifier cette démarche, il faut d’abord caractériser ce qui constitue cette controverse particulière pour les préhistoriens à l’aide de l’apport de l’histoire des sciences, et quelle méthode d’analyse sera utilisée dans le présent travail. Il sera ainsi possible de relier ces éléments au problème scientifique choisi comme sujet d’étude, présenté dans ses caractères généraux et spécifiques, pour modéliser la définition structurale des modèles explicatifs protagonistes au débat sur la transition entre Paléolithiques moyen et supérieur. La méthodologie proposée sera ensuite appliquée à la controverse, pour découper son déroulement chronologique en trois phases historiques distinctes par leur axe de recherche spécifique, chacune des phases étant décrite sur trois niveaux structuraux (données et méthodologie, paradigmes opératoires, paradigme métaphysique), afin d’isoler les constantes et les inflexions, et d’établir un modèle explicatif de sa dynamique historique jusqu’à son état actuel. L’ambition de cette thèse est de s’appuyer sur l’histoire des sciences pour clarifier sur le plan théorique pour les préhistoriens la dynamique historique de cette controverse centrale à l’étude du changement culturel en préhistoire, et des modèles qui s’y confrontent toujours, et tenter, à partir de l’étude de ce problème d’archéologie préhistorique, d’ébaucher en retour un modèle historique et structural d’étude de cas d’une controverse spécifique et de son apport au niveau du changement conceptuel en science qui pourrait être utile à l’histoire des sciences.fr
dcterms.abstractThis thesis’ main object is to study on an historical level a long-lasting scientific controversy in Prehistoric archaeology, the Middle to Upper Palaeolithic transition, by attempting to explain the persistence of that debate in terms of construction and transformation of antagonistic models of explanation, and by showing how that controversy had play a role on the acquisition of knowledge, to elucidate how the debate itself had change since its origin. On a chronological scale, the evolution of some epistemological elements inside the confrontation of opposed hypothesis could be contrasted with conservative notions. To make that process clear, it is necessary to characterize what constitute that specific controversy for prehistorians with the tool given by the history of sciences, and what kind of analytical methodology can be call upon for doing so. Then, it will be possible to link those elements with the scientific problem itself to establish a structural model of this debate’s theoretical positions of the protagonists. This methodology could then be use to separate the history of that debate in three sections, each with its specific research axis, each phase in three structural level (data and methods, paradigms, meta-paradigm) to create a general model of the evolution of that controversy. The ambition of that thesis is to use history of science’s contribution as a way to clarify on a theoretical level the goals of that debate, and its implication on the study of cultural change for prehistorical archaeologists community, and to initiate for science’s historians a historical and structural model of scientific controversies, and their weight on conceptual change base on a specific case study.fr
dcterms.descriptionDoctorat effectué en cotutelle Pour le département d'histoire de l'Université de Montréal, M.M. Jacques G. Ruelland et Othmar Keel, Pour le laboratoire P.A.C.E.A.– U.M.R. 5199. C.N.R.S., de l'École doctorale des sciences Terre-Mer, directeurs successifs, M. P.-Y. Demars, puis M. Michel Lenoir. Thèse soutenue à Bordeaux le 6 juin 2012.fr
dcterms.languagefrafr


Files in this item

Thumbnail

This item appears in the following Collection(s)

Show item record