Show item record

dc.contributor.authorNdiaye, Christiane
dc.date.accessioned2016-01-22T21:17:40Z
dc.date.available2016-01-22T21:17:40Z
dc.date.issued2001
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/1866/12947
dc.publisherLes Presses de l'Université de Montréal
dc.subjectHistoire littérairefr
dc.subjectRoman africainfr
dc.subjectAfriquefr
dc.subjectOralitéfr
dc.subjectFrancophoniefr
dc.subjectHistoire de la littératurefr
dc.subjectLittérature africainefr
dc.titleDe l’écrit à l’oral : la transformation des classiques du roman africainfr
dc.typeArticlefr
dc.contributor.affiliationUniversité de Montréal. Faculté des arts et des sciences. Département des littératures de langue françaisefr
dcterms.abstractBon nombre d’ouvrages sur l’histoire littéraire de l’Afrique comportent un chapitre ou une section consacrés au passage de l’oral à l’écrit où l’on rappelle d’abord que les sociétés africaines se caractérisaient par l’expression orale avant l’arrivée des colonisateurs européens. Si les termes désignant ce « passage » sont ici intervertis, c’est pour mieux insister sur le fait que la critique littéraire, elle, a fait le cheminement inverse en supposant, dans un premier temps, que les romanciers avaient adopté les conventions de la « tradition écrite » européenne; elle s’est ensuite ravisée en affirmant que les écrivains s’inspirent en réalité depuis le début de la tradition orale africaine. [Introduction]fr
dcterms.isPartOfurn:ISSN:0014-2085
dcterms.languagefrafr
UdeM.VersionRioxxVersion acceptée / Accepted Manuscript
oaire.citationTitleÉtudes françaises
oaire.citationVolume37
oaire.citationIssue2
oaire.citationStartPage45
oaire.citationEndPage61


Files in this item

Thumbnail

This item appears in the following Collection(s)

Show item record