Show item record

dc.contributor.authorChoquette, Éléna
dc.contributor.authorGodbout, Jean-François
dc.date.accessioned2015-11-23T20:11:17Z
dc.date.available2015-11-23T20:11:17Z
dc.date.issued2015-10-29
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/1866/12654
dc.description.sponsorshipCÉRIUM ; Idée fédéralefr
dc.publisherUniversité de Montréal. Observatoire des fédérations
dc.publisherUniversité de Montréal. Centre d'études et de recherches internationalesfr
dc.subjectélectionsfr
dc.subjectCanadafr
dc.subjectvote régionalfr
dc.subjectfédéralismefr
dc.subjectQuébecfr
dc.titleFédéralisme et vote régionalfr
dc.typeArticlefr
dc.contributor.affiliationUniversité de Montréal. Centre d'études et de recherches internationalesfr
dcterms.abstractLe 19 octobre dernier, les Québécois ont confirmé une tendance qui s’est développée scrutin après scrutin durant la dernière décennie : le vote en bloc des électeurs de la province pour un même parti politique. Après avoir élu une majorité de députés bloquistes en 2008, les Québécois ont désigné une majorité de députés néo-démocrates en 2011 et de députés libéraux en 2015. Cette semaine, l’Observatoire des fédérations se penche sur le phénomène du vote régional dans les fédérations pour en saisir l’importance et en mesurer les conséquences pour la représentation des intérêts de la minorité nationale québécoise au Parlement.fr
dcterms.descriptionÉditorial du 29 octobre 2015fr
dcterms.languagefrafr
UdeM.VersionRioxxVersion publiée / Version of Record
oaire.citationTitlePublications du CÉRIUM


Files in this item

Thumbnail

This item appears in the following Collection(s)

Show item record