Show item record

dc.contributor.advisorRaynauld, Isabelle
dc.contributor.authorSionnière, David
dc.date.accessioned2014-12-16T15:32:03Z
dc.date.availableNO_RESTRICTIONfr
dc.date.available2014-12-16T15:32:03Z
dc.date.issued2014-09-29
dc.date.submitted2014-06
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/1866/11331
dc.subjectCinémafr
dc.subjectScénariofr
dc.subjectRapport de lecturefr
dc.subjectlecteurfr
dc.subjectSpectateur fictiffr
dc.subjectQuébecfr
dc.subjectFinancementfr
dc.subjectInstitutionsfr
dc.subjectIndustrie dufr
dc.subjectMoviefr
dc.subjectScreenplayfr
dc.subjectReading reportfr
dc.subjectReaderfr
dc.subjectFictitious viewerfr
dc.subjectQuebecfr
dc.subjectFundingfr
dc.subjectIndustry offr
dc.subjectLecteur-médiateurfr
dc.subject.otherCommunications and the Arts - Cinema / Communications et les arts - Cinéma (UMI : 0900)fr
dc.titleEnjeux de la lecture institutionnelle de scénarios de longs métrages de fiction au Québecfr
dc.typeThèse ou mémoire / Thesis or Dissertation
etd.degree.disciplineÉtudes cinématographiquesfr
etd.degree.grantorUniversité de Montréal (Faculté des arts et des sciences)fr
etd.degree.levelMaîtrise / Master'sfr
etd.degree.nameM.A.fr
dcterms.abstractCe que nous proposons de faire dans ce mémoire est de s’attarder au phénomène spécifique de la lecture des scénarios dans le contexte institutionnel québécois. Nous analyserons un corpus de cent soixante douze rapports de lecture de scénarios de longs métrages de fiction rédigés entre 1972 et 2004. Il n’existe, à notre connaissance, aucune étude portant spécifiquement sur un corpus de rapports de lecture. Dans un premier temps, nous situerons le rôle et la place du scénario dans l’histoire de la production de films de fiction québécoise, entre acceptation et refus. Ensuite, nous nous intéresserons à la manière dont concrètement les scénarios sont lus : par qui, comment, dans quelles conditions, avec quels objectifs. Enfin, en utilisant une analyse par théorisation ancrée (grounded theory), nous identifierons, à partir des commentaires émis dans les rapports, cinq entités sur lesquelles le lecteur se fonde pour formuler son jugement. Il s’agit du scénariste, du scénario proposé, du lecteur lui-même, du film à faire et du spectateur présumé que nous nommerons fictif. Nous en conclurons que le lecteur de scénario occupe une fonction de médiateur entre un texte et son auteur d’une part et un futur film et son spectateur réel d’autre part. Cette médiation est le lieu de convergence de différentes attentes, celles des lecteurs, des auteurs, des producteurs et des institutions.fr
dcterms.abstractOur purpose in this study is to focus on the specific phenomenon of screenplay reading in Quebec institutional context. We’ll analyze a corpus of one hundred seventy two screenplay reading reports for feature fiction films, written between 1972 and 2004. There is, to our knowledge, no specific study on reading reports texts. At first, we’ll situate function and place of the scenario in Quebec fiction film production history, between acceptance and rejection. Then, we will look at how scenarios are read: by whom, how, under what conditions and with what objectives. Finally, using a grounded theory analysis, we will determine, based on the commentaries founded in the reading reports texts, five entities from which the reader settled his judgment: the screenwriter, the screenplay, the reader himself, the film forthcoming and the expected viewer we’ll call fictitious viewer. We’ll conclude that the screenplay reader is a mediator between a text and its author on one hand, and a forthcoming movie with his fictitious viewer on the other hand. This mediation is the convergence center of different expectations, those of the readers, authors, producers and institutions.fr
dcterms.languagefrafr


Files in this item

Thumbnail

This item appears in the following Collection(s)

Show item record