RÉFÉRENCES


APPENDICES


APPENDICE A

Analyses de concordance des données sociodémographiques parentales rapportées par les contrevenants et les parents

Des coefficients de corrélations de Pearson et de contingence ont été calculés afin d'explorer la correspondance des données sociodémographiques parentales rapportées par les contrevenants à celles rapportées par les parents.

Les corrélations de Pearson révèlent que l'âge des mères (r(36) = .95, p < .001) et des pères (r(16) = .97, p < .001) corrèlent significativement entre ce qui est rapporté par les contrevenants et leurs parents. Les coefficients de contingence montrent que le type d'emploi occupé par le père (ö(15) = .41, p > .05) tel que rapporté par les pères ne corrèlent pas significativement avec cette même donnée rapportée par les contrevenants. Par contre, l'occupation de la mère (ö(36) = .53, p < .001) et du père (ö(16) = .61, p < .01), le type d'emploi occupé par la mère (ö(36) = .66, p < .000) et le niveau de scolarité de la mère (ö(27) = .59, p < .01) et du père (ö(6) = .71, p < .05) tels que rapportés par les parents sont significativement contingents aux données de ces parents rapportées par les contrevenants. Les résultats suggèrent qu'à l'exception du type d'emploi occupé par le père, les données sociodémographiques parentales rapportées par les contrevenants sont fiables, c'est-à-dire qu'elles concordent avec les données recueillies auprès des parents. Nous pouvons donc passer à la comparaison des données selon que les parents ont participé ou non.


Comparaisons des données sociodémographiques entre les groupes formés selon que les parents ont ou n'ont pas participé

Mères

Selon les résultats des tests T, les groupes formés selon que les mères ont ou n'ont pas participé ne diffèrent pas quant à l'âge des contrevenants (t(58) = 0,18, p > .05) et des mères (t(35,2) = 0,58, p > .05) (tableaux 8 et 9).

Relativement aux variables sociodémographiques (tableau 8 et 9), les analyses du khi-carré ne révèlent aucune différence selon que les mères ont ou n'ont pas participé: niveau de scolarité (X?(3, n = 60) = 3,74, p > .05), race (X?(2, n = 60) = 0.31, p > .05), composition parentale actuelle (X?(2, n = 55) = 0,05, p > .05), occupation de la mère (X?(2, n = 59) = 0,02, p > .05), type d'emploi de la mère (X?(1, n = 59) = 0,61, p > .05), scolarité de la mère (X?(2, n = 43) = 0,74, p > .05). Il n'y a donc pas de raison de croire que les mères participantes proviennent d'une population différente au plan sociodémographique de celle des mères non participantes.

Tableau 8 - Données sociodémographiques des contrevenants selon que les mères ont ou n'ont pas participé

Tableau 9 - Données sociodémographiques des mères rapportées par les contrevenants dont les mères ont ou n'ont pas participé

1 Le nombre de mères est réduit puisque plusieurs adolescents ne connaissaient pas le niveau de scolarité de leur mère.

Pères

Le test T ne révèle pas de différence entre l'âge des contrevenants dont les pères ont participé et l'âge des contrevenants dont les pères n'ont pas participé (t(58) = 0,71, p > .05) (tableau 10). Cependant, l'âge des pères (t(51,7) = 3,14, p < .01) qui ont participé est plus avancé que celui des pères qui n'ont pas participé (tableau 11).

Tableau 10 - Données sociodémographiques des contrevenants dont les pères ont ou n'ont pas participé

Le khi-carré ne révèle pas de différence significative entre les contrevenants dont les pères ont participé et les contrevenants dont les pères n'ont pas participé quant à la composition parentale actuelle (X?(1, n = 55) = 3,19, p > .05) (tableau 10). Cependant, il y a plus de pères participants sans emploi que de pères non participants (X?(1, n = 50) = 6,49, p < .05). Un examen visuel ne permet d'affirmer la présence de différence significative quant aux autres variables (tableau 10 et 11). À l'exception de l'âge et de l'occupation, les contrevenants dont les pères ont participé proviennent d'une même population au plan sociodémographique que les contrevenants dont les pères n'ont pas participé.

Tableau 11 - Données sociodémographiques des pères rapportées par les contrevenants dont les pères ont ou n'ont pas participé

1 p < .01; 2 p < .05.

3 Le nombre de pères est réduit puisque plusieurs adolescents ne connaissaient pas le niveau de scolarité de leur père.


Comparaisons des variables de la relation parent-adolescent entre les groupes formés selon que les parents ont ou n'ont pas participé

Mères

Les tests T révèlent que les contrevenants dont les mères ont participé reçoivent plus de sanctions que les contrevenants dont les mères n'ont pas participé (t(57) = 2,81, p < .01) (tableau 12). Le groupe de mères participantes ne diffère pas significativement du groupe de mères non participantes au plan de la supervision (t(58) = 0,35, p > .05) et des règles (U = 396,5, p > .05).

Les variables de la qualité de la relation mère-adolescent ne diffèrent pas entre les groupes de mères participantes et de mères non participantes (tableau 13): communication (t(58) = 1,07, p > .05), activités familiales (U = 391,5, p > .05), affection maternelle (t(56) = 0,95, p > .05), rejet de la mère (t(56) = 1,12, p > .05) et contrôle de la mère (t(56) = 0,79, p > .05).

Tableau 12 - Moyennes et écarts-type des pratiques éducatives telles que perçues par les contrevenants dont les mères ont ou n'ont pas participé

1 p < .05.

2 Les rangs moyens sont 30,18 pour les participantes et 30,98 pour les non participantes.

Tableau 13 - Moyennes et écarts-type des variables de la qualité de la relation parent-adolescent telle que perçue par les contrevenants dont les mères ont ou n'ont pas participé

1 Les rangs moyens sont 29,38 pour les participantes et 32,19 pour les non participantes.

Outre les sanctions, les contrevenants dont les mères ont participé à l'étude ne perçoivent pas entretenir une relation avec leurs parents différente de celle qu'entretiennent les contrevenants dont les mères n'ont pas participé.

Pères

Les pères participants ne diffèrent pas significativement des pères non participants au plan des pratiques éducatives: supervision (t(58) = 0,10, p > .05), sanctions (t(57) = 1,56, p > .05), règles (U = 262,0, p > .05) (tableau 14).

Les pères participants ne diffèrent pas significativement des pères non participants quant à la qualité de la relation parent-adolescent (tableau 15): communication (t(58) = 0,13, p > .05), activités familiales (U = 346,0, p > .05), affection paternelle (t(48) = 0,41, p > .05), rejet du père (t(47) = 0,29, p > .05) et contrôle du père (t(48) = 1,53, p > .05).

Les contrevenants dont les pères ont participé ne perçoivent pas entretenir une relation avec leurs parents différente de celle des contrevenants dont les parents n'ont pas participé.

Tableau 14 - Moyennes et écarts-type des pratiques éducatives telles que perçues par les contrevenants dont les pères ont ou n'ont pas participé

1 Les rangs moyens sont 36,13 pour les participants et 28,45 pour les non participants.

Tableau 15- Moyennes et écarts-type des variables de la qualité de la relation parent-adolescent telle que perçue par les contrevenants dont les pères ont ou n'ont pas participé

1 Les rangs moyens sont 30,88 pour les participants et 30,36 pour les non participants.


APPENDICE B

1 Items du facteur 1;

2 Items du facteur 2.


APPENDICE C


APPENDICE D

Tableau 18 - Prévalence des diagnostics de troubles mentaux à vie chez les mères


APPENDICE E

Tableau 19 - Corrélations entre les variables de la relation parent-adolescent et celles de la qualité de la relation mère-adolescent

*p < .05; ** p < .01; *** p < .001.

1 Corrélations de Pearson.

2 Corrélations de Spearman.

Tableau 20 - Corrélations entre les variables de la relation parent-adolescent et celles de la qualité de la relation père-adolescent

*p < .05; ** p < .01; *** p < .001.

1 Corrélation de Pearson.

2 Corrélation de Spearman.


[Précédent]